Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

popup-text-3-5

Un impact sur l’eau non négligeable




Les centrales sont gourmandes en eau et rejettent de la radioactivité dans le milieu aquatique

 Même en fonctionnement "normal", les centrales rejettent régulièrement des produits radioactifs dans les eaux. Ces rejets sont autorisés par les pouvoirs publics qui délivrent des autorisations aux exploitants.

 Des fuites dans les cours d’eau ont été constatées, comme à Golfech, où une fuite de tritium a pollué la Garonne. Suite à la plainte du Réseau "Sortir du nucléaire", EDF a d’ailleurs été définitivement condamnée en 2013.

 Les centrales prélèvent aussi de grandes quantités d’eau dans la mer ou les fleuves pour leur refroidissement. Cette eau est ensuite rejetée à une température plus élevée, ce qui peut nuire aux espèces vivant dans les cours d’eau, en particulier en période de sécheresse.

 Étant situés en bord de mer ou des fleuves, les réacteurs nucléaires sont sensibles aux crues et à la sécheresse.

En savoir plus :
Contamination à Golfech

Les centrales sont gourmandes en eau et rejettent de la radioactivité dans le milieu aquatique

 Même en fonctionnement "normal", les centrales rejettent régulièrement des produits radioactifs dans les eaux. Ces rejets sont autorisés par les pouvoirs publics qui délivrent des autorisations aux exploitants.

 Des fuites dans les cours d’eau ont été constatées, comme à Golfech, où une fuite de tritium a pollué la Garonne. Suite à la plainte du Réseau "Sortir du nucléaire", EDF a d’ailleurs été définitivement condamnée en 2013.

 Les centrales prélèvent aussi de grandes quantités d’eau dans la mer ou les fleuves pour leur refroidissement. Cette eau est ensuite rejetée à une température plus élevée, ce qui peut nuire aux espèces vivant dans les cours d’eau, en particulier en période de sécheresse.

 Étant situés en bord de mer ou des fleuves, les réacteurs nucléaires sont sensibles aux crues et à la sécheresse.

En savoir plus :
Contamination à Golfech