Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Sortir du nucléaire n°86

Été 2020

Agir

Tour d’horizon des actions

Été 2020




Nous y étions...

Une conférence pour convaincre les “écolos pro-nucléaires“

Lundi 4 mai, Greenpeace France, le Réseau Action Climat et le Réseau “Sortir du nucléaire“ ont organisé une conférence en ligne. Initialement censée se tenir à Paris dans les locaux de La Base afin de convaincre les jeunes associations qui logent dans cet incubateur que le nucléaire n’est pas une solution au changement climatique, la conférence a finalement été diffusée en direct sur six pages Facebook, confinement oblige. Courbes et tableaux à l’appui, les trois intervenant·es ont montré que l’industrie nucléaire est trop coûteuse, trop lente et trop dangereuse pour être une réponse adaptée à l’urgence de la lutte contre le réchauffement climatique. Anne Bringault a expliqué pourquoi le Réseau Action Climat considère que le nucléaire est en déclin. Henri Waisman a éclairci les positions du GIEC sur l’atome, souvent mal interprétées. Yves Marignac a fait le point sur la faisabilité des scénarios 100% renouvelables proposés par négaWatt. Une séance de questions-réponses avec les internautes a ensuite permis aux intervenant·es de faire la démonstration qu’il est réaliste et souhaitable d’entamer un virage énergétique sans nucléaire.

Pour revoir la conférence : https://frama.link/Climat-LaBase


Un formulaire pour informer sur le risque nucléaire

À l’approche de l’anniversaire de l’accident de Tchernobyl, le groupe Sortir du nucléaire 49 a diffusé un document parodique. Façon administration française, leur formulaire Cerfou comporte des cases à cocher, selon que l’on veut être volontaire ou non pour intervenir dans les zones contaminées d’un réacteur après un accident nucléaire majeur. Vous pouvez vous procurer ce document faussement très officiel et le diffuser pour sensibiliser votre entourage, dans la rubrique Boîte à outils du site web du Réseau “Sortir du nucléaire“.


Agenda 2020

Du 6 au 9 août : Quatre jours d’actions à Dijon pour commémorer les victimes des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki et exiger de la France qu’elle signe le Traité d’interdiction des armes nucléaires. Au moment où la France a effectué, le 12 juin dernier, un nouveau tir de missile M51 au large du Finistère et prévoit de dépenser de nouveaux milliards dans sa politique de dissuasion, soyons nombreux et nombreuses à venir ! Pour voir le programme et/ou vous inscrire : www.sortirdunucleaire.org/agenda

Du 24 au 30 août : Le nouveau collectif RadiAction plein d’énergie maintient le camp d’été prévu dans la région du Bugey (01), mais dans une version plus petite. Les “radis“ poseront leurs tentes à côté de Lyon, pour un camp inter-luttes consacré à une réflexion sur de futures actions. Pour en savoir plus sur le programme jour par jour et si ça vous dit de participer, rendez-vous sur www.radiaction.org

Du 24 au 27 septembre : Dans la Nièvre, un événement donnera le coup d’envoi d’une lutte indispensable et forcément prioritaire dès la rentrée : “Piscine nucléaire géante ni ici ni ailleurs“. Suite à l’abandon du site de Belleville par EDF, le programme de ce rassemblement est en “remaniement“. Il sera consultable à partir d’août sur : https://ni-belleville-ni-ailleurs.frama.site – Plus d’infos sur le programme ici : ni-belleville-ni-ailleurs.frama.site

Du 5 au 11 octobre : Une semaine antinucléaire aura lieu dans la Maison de la Résistance à Bure (Meuse). Un moment important pour faire le point et s’organiser pour la suite. Plus d’infos sur le site web : bureburebure.info

Nous y étions...

Une conférence pour convaincre les “écolos pro-nucléaires“

Lundi 4 mai, Greenpeace France, le Réseau Action Climat et le Réseau “Sortir du nucléaire“ ont organisé une conférence en ligne. Initialement censée se tenir à Paris dans les locaux de La Base afin de convaincre les jeunes associations qui logent dans cet incubateur que le nucléaire n’est pas une solution au changement climatique, la conférence a finalement été diffusée en direct sur six pages Facebook, confinement oblige. Courbes et tableaux à l’appui, les trois intervenant·es ont montré que l’industrie nucléaire est trop coûteuse, trop lente et trop dangereuse pour être une réponse adaptée à l’urgence de la lutte contre le réchauffement climatique. Anne Bringault a expliqué pourquoi le Réseau Action Climat considère que le nucléaire est en déclin. Henri Waisman a éclairci les positions du GIEC sur l’atome, souvent mal interprétées. Yves Marignac a fait le point sur la faisabilité des scénarios 100% renouvelables proposés par négaWatt. Une séance de questions-réponses avec les internautes a ensuite permis aux intervenant·es de faire la démonstration qu’il est réaliste et souhaitable d’entamer un virage énergétique sans nucléaire.

Pour revoir la conférence : https://frama.link/Climat-LaBase


Un formulaire pour informer sur le risque nucléaire

À l’approche de l’anniversaire de l’accident de Tchernobyl, le groupe Sortir du nucléaire 49 a diffusé un document parodique. Façon administration française, leur formulaire Cerfou comporte des cases à cocher, selon que l’on veut être volontaire ou non pour intervenir dans les zones contaminées d’un réacteur après un accident nucléaire majeur. Vous pouvez vous procurer ce document faussement très officiel et le diffuser pour sensibiliser votre entourage, dans la rubrique Boîte à outils du site web du Réseau “Sortir du nucléaire“.


Agenda 2020

Du 6 au 9 août : Quatre jours d’actions à Dijon pour commémorer les victimes des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki et exiger de la France qu’elle signe le Traité d’interdiction des armes nucléaires. Au moment où la France a effectué, le 12 juin dernier, un nouveau tir de missile M51 au large du Finistère et prévoit de dépenser de nouveaux milliards dans sa politique de dissuasion, soyons nombreux et nombreuses à venir ! Pour voir le programme et/ou vous inscrire : www.sortirdunucleaire.org/agenda

Du 24 au 30 août : Le nouveau collectif RadiAction plein d’énergie maintient le camp d’été prévu dans la région du Bugey (01), mais dans une version plus petite. Les “radis“ poseront leurs tentes à côté de Lyon, pour un camp inter-luttes consacré à une réflexion sur de futures actions. Pour en savoir plus sur le programme jour par jour et si ça vous dit de participer, rendez-vous sur www.radiaction.org

Du 24 au 27 septembre : Dans la Nièvre, un événement donnera le coup d’envoi d’une lutte indispensable et forcément prioritaire dès la rentrée : “Piscine nucléaire géante ni ici ni ailleurs“. Suite à l’abandon du site de Belleville par EDF, le programme de ce rassemblement est en “remaniement“. Il sera consultable à partir d’août sur : https://ni-belleville-ni-ailleurs.frama.site – Plus d’infos sur le programme ici : ni-belleville-ni-ailleurs.frama.site

Du 5 au 11 octobre : Une semaine antinucléaire aura lieu dans la Maison de la Résistance à Bure (Meuse). Un moment important pour faire le point et s’organiser pour la suite. Plus d’infos sur le site web : bureburebure.info