Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Agenda

26
avr
Conférences - Débats

Projection de "Brennilis, la centrale qui ne voulait pas s’éteindre"

Rennes (35) - Bretagne


Dimanche 26 avril 2009


16h aux Champs Libres à Rennes (35).

Un Documentaire de Brigitte Chevet, durée : 53 mn. Prix de la meilleure enquête scientifique au SCOOP d’Angers 2008

La projection sera suivie d’un débat animé par l’association Agir pour l’environnement et le développement durable (AE2D). En présence de Brigitte CHEVET, réalisatrice et de Michel MARZIN, ancien salarié de la centrale de Brennilis.

C’est l’une des plus vieilles centrales nucléaires de France, et la seule de son genre en France, à “eau lourde”. Plantée en plein milieu des Monts d’Arrée, au lieu-dit des “Portes de l’Enfer”, elle a cessé depuis vingt ans déjà de fournir de l’électricité aux bretons. Étrange château endormi , perdu en pleine lande, ce “petit” réacteur dénote dans le paysage. À tel point que Brennilis sera la première centrale française à disparaître entièrement. Avec un slogan-choc, le “retour à l’herbe”, et une volonté d’EDF d’en faire la “vitrine du démantèlement futur”.

Puisque vitrine il y a, approchons-nous donc. Quelle est donc l’histoire de cette centrale, du début des années soixante à aujourd’hui ? Pourquoi a-t-elle atterri à cet endroit ? Pourquoi s’est-elle arrêtée au bout de vingt ans de fonctionnement ? À travers l’histoire du réacteur EL 4, se dessine l’après-nucléaire français. Que se passe-t-il quand un réacteur est en fin de vie ? Quels sont les différents choix du démantèlement ? Et pourquoi le retour à l’herbe ? Combien cela coûte ? Qui doit faire ce travail ? Combien de temps cela va durer ? Et pourquoi autant de gens se posent des questions sur les pollutions éventuelles qu’aurait occasionnées cette centrale dans l’environnement ? À travers les témoignages de ceux qui y ont travaillé, des habitants de Brennilis, des différents acteurs politiques, des membres de l’observatoire du démantèlement, voici quelques-unes des questions auxquelles tentera de répondre ce film. Et sans attendre la disparition totale du réacteur, prévue pour 2020 environ, il racontera l’étrange et mouvementé destin de Brennilis.

16h aux Champs Libres à Rennes (35).

Un Documentaire de Brigitte Chevet, durée : 53 mn. Prix de la meilleure enquête scientifique au SCOOP d’Angers 2008

La projection sera suivie d’un débat animé par l’association Agir pour l’environnement et le développement durable (AE2D). En présence de Brigitte CHEVET, réalisatrice et de Michel MARZIN, ancien salarié de la centrale de Brennilis.

C’est l’une des plus vieilles centrales nucléaires de France, et la seule de son genre en France, à “eau lourde”. Plantée en plein milieu des Monts d’Arrée, au lieu-dit des “Portes de l’Enfer”, elle a cessé depuis vingt ans déjà de fournir de l’électricité aux bretons. Étrange château endormi , perdu en pleine lande, ce “petit” réacteur dénote dans le paysage. À tel point que Brennilis sera la première centrale française à disparaître entièrement. Avec un slogan-choc, le “retour à l’herbe”, et une volonté d’EDF d’en faire la “vitrine du démantèlement futur”.

Puisque vitrine il y a, approchons-nous donc. Quelle est donc l’histoire de cette centrale, du début des années soixante à aujourd’hui ? Pourquoi a-t-elle atterri à cet endroit ? Pourquoi s’est-elle arrêtée au bout de vingt ans de fonctionnement ? À travers l’histoire du réacteur EL 4, se dessine l’après-nucléaire français. Que se passe-t-il quand un réacteur est en fin de vie ? Quels sont les différents choix du démantèlement ? Et pourquoi le retour à l’herbe ? Combien cela coûte ? Qui doit faire ce travail ? Combien de temps cela va durer ? Et pourquoi autant de gens se posent des questions sur les pollutions éventuelles qu’aurait occasionnées cette centrale dans l’environnement ? À travers les témoignages de ceux qui y ont travaillé, des habitants de Brennilis, des différents acteurs politiques, des membres de l’observatoire du démantèlement, voici quelques-unes des questions auxquelles tentera de répondre ce film. Et sans attendre la disparition totale du réacteur, prévue pour 2020 environ, il racontera l’étrange et mouvementé destin de Brennilis.




Depuis plus de 20 ans Le Réseau "Sortir du nucléaire" apporte son soutien aux groupes antinucléaires. Ils sont le fondement de notre association et du mouvement antinucléaire en France. Chaque année, le Réseau relaie massivement leurs actions et les soutient financièrement. Nous souhaitons pouvoir continuer à impulser et amplifier cette dynamique d’actions contre le nucléaire, et ce sera grâce à votre soutien :

Faire un don


Ajoutez votre événement antinucléaire à l’agenda



Thèmes
Brennilis
Recevez par mail les infos sur les actions antinucléaires dans votre département :