Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Transports nucléaires

Parce que le transport des matières radioactives est une activité inutile, absurde et dangereuse, le Réseau "Sortir du nucléaire" se mobilise !


Archives suivi des transports > Train d’enfer : transport La Hague-Gorleben (5-9 novembre 2010) > Soutien à l’action du GANVA

Janvier 2011 - deux procès pour le GANVA

10 décembre 2010 |




Le 26 janvier 2011, les militants du GANVA (Groupe d’Actions Non-Violentes Antinucléaires) qui ont bloqué un train de déchets hautement radioactifs seront fixés sur leur sort : le tribunal rendra son verdict. Le 13 janvier, se tiendra à Rennes l’audience de
militants du GANVA, convoqué pour l’occupation d’un pylône THT dans le
Cotentin. Soutenons-les massivement !



Pour le blocage du "train d’enfer", le Procureur réclame 2 à 3 mois de prison avec sursis et 2 à 3 000 euros d’amende par personne. La SNCF réclame 40 000 euros au titre du préjudice commercial, et AREVA 1 euro pour atteinte à son image.

400 personnes étaient présentes à Caen le 8 décembre pour soutenir le GANVA devant le tribunal, venues de toute la France, et aussi d’Allemagne.

Le 13 janvier, le tribunal de Rennes rendra également son verdict dans l’affaire de l’occupation d’un pylône THT par les militants du GANVA dans le Cotentin. (> en savoir plus)

Le lobby nucléaire s’impose au mépris de la démocratie, des droits fondamentaux, de la sécurité et de la santé publique, généralement avec la complicité de la police et de la justice.

Face à ce lobby, la désobéissance civile et l’action non-violente sont légitimes : non à la répression contre les lanceurs d’alerte !


Exemple de tract de soutien créé par Sortir du nucléaire 38

Tract soutien Ganva SDN38

Photos du procès par Alain Corréa et Sophie Morel

Pour le blocage du "train d’enfer", le Procureur réclame 2 à 3 mois de prison avec sursis et 2 à 3 000 euros d’amende par personne. La SNCF réclame 40 000 euros au titre du préjudice commercial, et AREVA 1 euro pour atteinte à son image.

400 personnes étaient présentes à Caen le 8 décembre pour soutenir le GANVA devant le tribunal, venues de toute la France, et aussi d’Allemagne.

Le 13 janvier, le tribunal de Rennes rendra également son verdict dans l’affaire de l’occupation d’un pylône THT par les militants du GANVA dans le Cotentin. (> en savoir plus)

Le lobby nucléaire s’impose au mépris de la démocratie, des droits fondamentaux, de la sécurité et de la santé publique, généralement avec la complicité de la police et de la justice.

Face à ce lobby, la désobéissance civile et l’action non-violente sont légitimes : non à la répression contre les lanceurs d’alerte !


Exemple de tract de soutien créé par Sortir du nucléaire 38

Tract soutien Ganva SDN38

Photos du procès par Alain Corréa et Sophie Morel