Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Golfech : Arrêt automatique du réacteur 1 à cause d’un problème d’alimentation en eau




26 juin 2019


Série noire à Golfech (Tarn-et-Garonne). Après une fuite d’acide sulfurique le 19 juin 2019*, un problème d’alimentation en eau des générateurs de vapeur a engendré l’arrêt automatique du réacteur 1. Celui-ci venait pourtant tout juste de redémarrer : EDF avait décidé de l’arrêter le 22 juin en raison d’une surproduction d’électricité**. Redémarré le 24 juin, il fonctionnera moins de 48 heures avant l’enclenchement de la procédure de sûreté (un arrêt automatique se déclenche lors d’une situation anormale).


Ce que dit EDF :

  • Arrêt automatique du réacteur de l’unité de Production n°1 de la centrale nucléaire de Golfech

Publié le 26/06/2019

Ce mercredi 26 juin vers 1h30, l’unité de production n°1 de la centrale de Golfech s’est arrêtée automatiquement, conformément aux dispositifs de sûreté et de protection du réacteur.

Les équipes d’exploitation de la centrale nucléaire procèdent aux contrôles qui permettront de déterminer l’origine exacte de l’évènement et de redémarrer l’unité de production n°1 en toute sûreté et dans les meilleurs délais.

Cet arrêt n’a aucun impact sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement et fait l’objet d’échanges réguliers avec l’Autorité de sûreté nucléaire.

L’unité de production n°2 est connectée au réseau électrique national.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-golfech/actualites/arret-automatique-du-reacteur-de-l-unite-de-production-ndeg1-de-la-centrale-nucleaire-de-golfech

  • L’unité de production n°1 de la centrale de Golfech reconnectée au réseau électrique national

Publié le 26/06/2019

Le mercredi 26 juin 2019, à 14h47, l’unité de production n°1 a été reconnectée au réseau électrique national.
Elle s’était arrêtée de manière automatique le même jour, vers 01h30, conformément aux dispositifs de sûreté et de protection du réacteur en raison de l’arrêt d’une pompe d’alimentation en eau des générateurs de vapeur [1], située dans la partie non nucléaire des installations.

Cet arrêt n’a eu aucun impact sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement.
Après avoir effectué l’ensemble des contrôles nécessaires, les équipes de la centrale ont procédé au redémarrage de l’unité de production n°1 en toute sûreté.
L’unité de production n°2 est elle aussi en fonctionnement et à la disposition du réseau électrique national.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-golfech/actualites/l-unite-de-production-ndeg1-de-la-centrale-de-golfech-reconnectee-au-reseau-electrique-national-3


* Voir notre article Déversement d’acide sulfurique dans le réseau d’eau pluviale du 21 juin 2019

** L’unité de production n°1 de la centrale de Golfech reconnectée au réseau électrique national

Publié le 24/06/2019

Le lundi 24 juin 2019, vers 05h00, l’unité de production n°1 de la centrale a été reconnectée au réseau électrique national afin de répondre à l’augmentation de la demande en électricité tout en contribuant à une production bas carbone.

Elle avait été mise à l’arrêt dans la nuit du samedi 22 juin au dimanche 23 juin 2019, afin d’adapter la production d’électricité d’EDF à la faible demande ponctuelle en électricité.
Les deux unités de production de la centrale sont connectées au réseau électrique national.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-golfech/actualites/l-unite-de-production-ndeg1-de-la-centrale-de-golfech-reconnectee-au-reseau-electrique-national-2


[1Echangeurs de chaleur placés entre le circuit primaire et le circuit secondaire


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener ! Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don





Installations
Golfech