Faire un don

Des accidents nucléaires partout

France : St-Alban : La puissance du réacteur 1 n’était pas surveillée depuis ...

Erreur de conduite et détection tardive, les explications minimalistes d’EDF




6 janvier 2023


Alors que le réacteur 1 de la centrale nucléaire de Saint-Alban (Auvergne Rhône Alpes) était en fonctionnement, le 26 décembre 2022, les équipes aux commandes ont oublié de mettre à jour certains paramètres du système qui surveille la puissance du réacteur. La procédure est pourtant courante, puisque ces réglages sont faits tous les mois. Cet oubli a dé-fiabilisé le système de surveillance de la puissance du cœur, sans qu’EDF ne s’en rende compte.


On ne sait pas combien de temps EDF a mis pour découvrir son erreur ni combien de temps la puissance du réacteur n’a plus été opérationnelle. Ni comment ni pourquoi, le communiqué d’EDF ne donne pas d’explications, si ce n’est qu’il y a eu "non respect d’une prescription permanente des règles d’exploitation". L’Autorité de sûreté nucléaire en dira un peu plus : entre le 26 décembre et le 3 janvier, le système sous-estimait la puissance du réacteur, retardant d’autant le déclenchement des alarmes et des arrêts d’urgence si besoin était. C’est lors du contrôle du réglage que l’oubli de paramétrage a été découvert. La question est alors : pourquoi avoir mis tant de temps à vérifier l’intervention ? Les faits démontrent un manque de rigueur à la fois dans la conduite et dans la surveillance de la centrale nucléaire, dans des opérations pourtant courantes et cruciales.

L’incident, significatif [1] pour la sûreté de l’installation [2] , a été déclaré par EDF le 5 janvier 2023 aux autorités.

Ce que dit EDF :

Non-respect d’une prescription permanente des règles d’exploitation du réacteur n°1

Publié le 06/01/2023

Evénement sûreté

Le 26 décembre 2022, l’unité de production n° 1 est en fonctionnement. De nouveaux paramètres de calcul sont mis à jour chaque mois dans des matériels de mesure qui permettent de surveiller le niveau de puissance du réacteur. L’absence de mise à jour de l’un des paramètres a entraîné l’indisponibilité de ces équipements, ce qui constitue un écart aux règles d’exploitation. Dès détection, les équipes ont immédiatement procédé à leur remise en conformité.

Cet événement a eu un impact faible sur le fonctionnement du réacteur car la puissance est restée stable pendant toute la durée de l’indisponibilité de ces matériels. Par ailleurs, les protections automatiques de mise en sécurité du réacteur sont restées opérationnelles et n’ont pas été sollicitées.

Compte-tenu du non-respect d’une une prescription permanente des règles générales d’exploitation, la direction de la centrale a déclaré, le 5 janvier 2023, cet événement à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) au niveau 1 de l’échelle INES, qui en compte 7.

https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-de-saint-alban-saint-maurice/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-de-saint-alban/non-respect-dune-prescription-permanente-des-regles-dexploitation-du-reacteur-ndeg1


Ce que dit l’ASN :

Défaut de réglage du système de mesure de la puissance nucléaire du réacteur

Publié le 13/01/2023 Centrale nucléaire de Saint-Alban Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 5 janvier 2023, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à un défaut de réglage du système de mesure de la puissance nucléaire du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Saint-Alban/Saint-Maurice, ce qui constitue un écart aux spécifications techniques d’exploitation (STE) du réacteur.

Le système de mesure de la puissance neutronique (système RPN) permet d’assurer la surveillance permanente de la puissance du réacteur. Cette surveillance, qui consiste à mesurer le flux de neutrons issus de la réaction nucléaire en chaîne, est effectuée par l’intermédiaire de quatre détecteurs disposés à l’extérieur de la cuve. En cas d’anomalie de la puissance du réacteur, ce système peut déclencher des alarmes en salle de commande ou l’arrêt automatique du réacteur.

Le 26 décembre 2022, l’exploitant a réalisé l’implantation des paramètres de mesure de la puissance nucléaire du réacteur 1 en vue de son fonctionnement en prolongation de cycle. Cette phase de fonctionnement nécessite en effet des réglages différents pour prendre en compte l’épuisement du combustible nucléaire. A cette occasion, l’un des paramètres devant être modifié a été omis. Le contrôle technique de l’activité n’a pas permis de détecter cette omission. L’erreur commise conduisait à une sous-estimation de la puissance du réacteur d’environ 0,2 % de la puissance nominale et aurait pu conduire, en cas d’accident, à retarder légèrement le déclenchement des systèmes de protection du réacteur.

Au cours de la vérification de l’implantation des paramètres du système RPN, réalisée le 3 janvier 2023, l’erreur commise a été identifiée. Le paramètre erroné a été corrigé le jour même.

En l’absence de situation qui aurait nécessité la sollicitation des systèmes de protection du réacteur, entre le 26 décembre et le 3 janvier, cet événement n’a eu aucune conséquence directe sur l’installation.

Toutefois, en raison du fonctionnement du réacteur pendant huit jours avec un défaut de réglage du système de mesure de la puissance nucléaire, en écart aux spécifications techniques d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle internationale des événements nucléaires INES.

https://www.asn.fr/l-asn-controle/actualites-du-controle/installations-nucleaires/avis-d-incident-des-installations-nucleaires/defaut-de-reglage-du-systeme-de-mesure-de-la-puissance-nucleaire-du-reacteur


[1Événements significatifs : incidents ou accidents présentant une importance particulière en matière, notamment, de conséquences réelles ou potentielles sur les travailleurs, le public, les patients ou l’environnement. https://www.asn.fr/Lexique/E/Evenement-significatif

[2La sûreté nucléaire est l’ensemble des dispositions techniques et des mesures d’organisation relatives à la conception, à la construction, au fonctionnement, à l’arrêt et au démantèlement des installations nucléaires de base, ainsi qu’au transport des substances radioactives, prises en vue de prévenir les accidents ou d’en limiter les effets. https://www.asn.fr/Lexique/S/Surete-nucleaire


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s) concernée(s)

Saint-Alban

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
74