Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Paluel : Non respect des règles générales d’exploitation lors des opérations de redémarrage du réacteur




13 août 2012


Le réacteur n° 3 est arrêté depuis le 19 mai 2012 pour le rechargement en combustible et les opérations de maintenance programmées. Le 12 août 2012, dans le cadre d’un essai de démarrage de l’une des pompes du système d’alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur (système ASG) 1, EDF constate que cette pompe ne démarre pas. L’exploitant procède, le 13 août, à la réparation de la pompe. Néanmoins, l’analyse a posteriori de l’événement montre que la conduite à tenir demandée par les règles générales d’exploitation (RGE) n’a pas été respectée.


Le réacteur n° 3 est arrêté depuis le 19 mai 2012 pour le rechargement en combustible et les opérations de maintenance programmées. Le 12 août 2012, dans le cadre d’un essai de démarrage de l’une des pompes du système d’alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur (système ASG) 1, EDF constate que cette pompe ne démarre pas. L’exploitant procède, le 13 août, à la réparation de la pompe. Néanmoins, l’analyse a posteriori de l’événement montre que la conduite à tenir demandée par les règles générales d’exploitation (RGE) n’a pas été respectée.

Les RGE sont un recueil de règles approuvées par l’Autorité de sûreté nucléaire, qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation.

Lors de l’arrêt du réacteur n° 3, EDF détecte le 31 juillet 2012, lors d’un essai de la pompe suscitée, que le circuit de pré-graissage de cette pompe fonctionne de façon anormale. Le 3 août, EDF prend position en considérant que cette anomalie ne remet pas en cause le bon fonctionnement de la pompe.

Le 12 août, lors d’un nouvel essai, il est constaté que la pompe ne démarre pas. Lors d’un autre essai réalisé trois heures plus tard, la pompe démarre mais le circuit de pré-graissage de cette pompe continue une nouvelle fois de fonctionner anormalement. Le 13 août, l’exploitant procède à la réparation de la pompe en remplaçant, en particulier, un certain nombre d’éléments du circuit de pré-graissage. L’analyse de l’évènement réalisée a posteriori montre que la pompe, du fait du mauvais fonctionnement du circuit de pré-graissage, n’aurait pas dû être considérée comme étant disponible le 3 août. La conduite à tenir définie par les RGE demandant une réparation sous trois jours, la pompe aurait donc dû être réparée au plus tard pour le 6 août. La pompe ayant été réparée le 13 août, la conduite à tenir n’a par conséquent pas été respectée.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement. Toutefois, conformément aux règles de classement de l’échelle INES, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

https://www.french-nuclear-safety.fr/index.php/L-ASN-en-region/Division-de-Caen/Centrales-nucleaires/Centrale-nucleaire-de-Paluel/Avis-d-incidents/Non-respect-des-regles-generales-d-exploitation5


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Paluel

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
85