Faire un don

Des accidents nucléaires partout

France : Nogent : Double erreur sur un capteur de niveau d’eau

Remplacement, requalification, détection : dysfonctionnements à tous les niveaux




21 décembre 2022


Le but de l’intervention effectuée en novembre 2021 était d’améliorer les mesures du niveau d’eau dans la piscine de combustible du réacteur 2 de Nogent-sur-Seine (Grand Est). Mais c’est tout l’inverse que ça a donné. EDF a mis plus d’un an à se rendre compte que les données fournies étaient erronées, le capteur avait été mal réglé.


Mais les contrôles faits par EDF à la suite du remplacement de l’équipement sont passés à côté de son dysfonctionnement. Le capteur avait même été requalifié après l’intervention en 2021, c’est à dire vérifié selon une procédure codifiée et déclaré fiable. Étant donné que ce n’est que le 9 décembre 2022 que son dysfonctionnement a été découvert, si contrôles du capteur il y a eu entre temps, eux aussi sont passés à côté.

Maintenance de mauvaise qualité, erreur lors des procédures de qualification des équipements importants, manque de surveillance et détection tardive, les faits survenus mi novembre 2021 ont été déclarés à l’Autorité de sûreté fin décembre 2022 comme étant significatifs [1] pour la sûreté de l’installation. En effet, c’est le refroidissement du combustible nucléaire qui était en jeu. Le combustible irradié dégage une importante chaleur résiduelle et doit être refroidi durant plusieurs années. Sans refroidissement, il peut fondre et les gaines de combustible peuvent exploser. Même si EDF assure qu’il y a toujours eu d’autres moyens de détecter une baisse du niveau d’eau dans la piscine de combustible, il n’en reste pas moins qu’une intervention censée renforcer un système de mesure qui assure une des principales fonction de sûreté [2] de l’installation a eu pour résultat d’affaiblir au contraire les dispositifs mis en place pour éviter un accident. Et que le responsable a mis plus d’un an à découvrir le problème.

Ce que dit EDF :

Détection tardive d’un réglage erroné sur un capteur de niveau de la piscine du bâtiment combustible de l’unité de production n°2

Publié le 21/12/2022

Evénement sûreté

Le 16 novembre 2021, les équipes de la centrale remplacent un capteur dans le cadre d’une modification consistant à renforcer la chaine d’instrumentation des niveaux bas et très bas de la piscine du bâtiment combustible. A la suite du remplacement du capteur, les équipes procèdent à sa requalification.

Le 9 décembre 2022, lors d’un essai périodique annuel sur le système de traitement et de refroidissement des piscines [3] , les équipes remarquent que l’un des critères requis lors de l’essai n’est pas conforme. Les analyses menées montrent qu’une erreur a été faite lors de la requalification qui a suivi le remplacement du capteur en novembre 2021. Ce dernier n’aurait pas dû être déclaré disponible à cette date.

Cet événement n’a eu aucune conséquence réelle sur la sûreté des installations. D’autres moyens de détection d’une baisse du niveau de la piscine combustible sont restés disponibles. Il a été déclaré à l’ASN le 19 décembre 2022 au niveau 1 de l’échelle INES, du fait de sa détection tardive.

https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-de-nogent-sur-seine/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-de-nogent/detection-tardive-dun-reglage-errone-sur-un-capteur-de-niveau-de-la-piscine-du-batiment-combustible-de-lunite-de-production-ndeg2


Ce que dit l’ASN :

Détection tardive du mauvais réglage d’un capteur de niveau de la piscine d’entreposage du combustible du réacteur 2 de la centrale de Nogent-sur-Seine

Publié le 23/12/2022

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 20 décembre 2022, l’exploitant de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive du mauvais réglage d’un capteur de niveau de la piscine d’entreposage du combustible du réacteur 2.

La piscine d’entreposage du combustible reçoit l’ensemble des assemblages de combustible du cœur du réacteur pendant les arrêts pour rechargement et sert à l’entreposage des assemblages usés dans l’attente de leur envoi vers une usine de traitement.

Les spécifications techniques d’exploitation du réacteur imposent que le niveau d’eau de sa piscine d’entreposage du combustible soit égal ou supérieur à 22,15 m.

Le 9 décembre 2022, à l’occasion d’un essai périodique, l’exploitant a constaté le mauvais réglage d’un capteur de niveau de la piscine du réacteur 2, dont la fonction assure notamment l’apparition d’une alarme en cas de niveau bas de cette piscine. Ce mauvais réglage avait pour conséquence qu’une telle alarme ne serait apparue qu’à partir d’un niveau situé 39 mm plus bas que le niveau minimal requis par les spécifications techniques d’exploitation. Néanmoins, l’existence d’un second capteur, correctement réglé, aurait permis l’apparition d’une alarme redondante.

Une modification datant de novembre 2021, portant sur l’instrumentation de la piscine d’entreposage du combustible, est à l’origine de cette erreur de réglage. Le capteur considéré était donc indisponible depuis cette date, sans avoir été identifié comme tel.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois, il a affecté la fonction de sûreté liée au refroidissement des assemblages de combustible.

En raison de sa détection tardive, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Le 14 décembre 2022, l’exploitant a procédé à la reprise du réglage de ce capteur, ainsi qu’à un essai de requalification pour confirmer sa disponibilité.

https://www.asn.fr/l-asn-controle/actualites-du-controle/installations-nucleaires/avis-d-incident-des-installations-nucleaires/mauvais-reglage-d-un-capteur-de-niveau-de-la-piscine-d-entreposage-du-combustible


[1Événements significatifs : incidents ou accidents présentant une importance particulière en matière, notamment, de conséquences réelles ou potentielles sur les travailleurs, le public, les patients ou l’environnement. https://www.asn.fr/Lexique/E/Evenement-significatif

[2La sûreté nucléaire est l’ensemble des dispositions techniques et des mesures d’organisation relatives à la conception, à la construction, au fonctionnement, à l’arrêt et au démantèlement des installations nucléaires de base, ainsi qu’au transport des substances radioactives, prises en vue de prévenir les accidents ou d’en limiter les effets. https://www.asn.fr/Lexique/S/Surete-nucleaire

[3Le système de traitement et de refroidissement des piscines (PTR) assure les fonctions de refroidissement, de purification, de remplissage et de vidange des deux piscines combustible et réacteur.


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s) concernée(s)

Nogent

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
90