Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Gravelines : Pression trop basse dans le circuit primaire

Le réacteur 2 est sorti du domaine de fonctionnement autorisé




10 septembre 2021


Le 9 septembre 2021, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à la sortie du domaine de fonctionnement autorisé par les règles générales d’exploitation du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Gravelines (Hauts-de-France), en raison d’une pression trop basse du circuit primaire principal. La baisse est survenue lors de l’arrêt du réacteur. La pression est passée en deçà du minimum autorisé, générant un risque de perte de refroidissement du réacteur nucléaire et de confinement de la radioactivité.


Ce que dit EDF :

Déclaration d’un événement significatif de sûreté de niveau 1, relatif à la sortie du domaine d’exploitation par basse pression dans le circuit primaire

Evénement sûreté

Publié le 10/09/2021

Le 6 septembre 2021, l’unité de production n°2 est en phase de mise à l’arrêt pour permettre aux équipes de la centrale de réaliser une opération de maintenance dans le bâtiment réacteur.

La mise à l’arrêt du réacteur passe par une succession d’états, appelés domaines d’exploitation, correspondant à des limites de pression et de températures. Le passage d’un domaine d’exploitation à un autre constitue un transitoire encadré par des procédures de conduite de l’installation.

Lors d’un transitoire, l’opérateur en salle de commande constate une baisse continue de la pression de 0.1 bar par minute dans le circuit primaire. Des contrôles sont réalisés sur l’ensemble des installations concernées et ne révèlent aucune anomalie matérielle.

La pression du circuit primaire atteint 23,8 bar absolu, en-dessous de la limite basse autorisée (24 bar absolu) par nos règles d’exploitation. La détection de la sortie de domaine est immédiate. L’équipe en salle de commande engage aussitôt les actions permettant de retrouver une pression conforme dans le circuit primaire. Ces actions à dynamique lente ont permis le retour dans la plage de fonctionnement normale de l’installation.

Cette sortie du domaine d’exploitation sous la limite basse de pression autorisée durant 39 minutes, n’a pas eu de conséquence sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement. Elle constitue un non-respect des règles d’exploitation déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire le 9 septembre 2021, au niveau 1 de l’échelle INES, graduée de 1 à 7.

https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-de-gravelines/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-de-gravelines/declaration-d-un-evenement-significatif-de-surete-de-niveau-1-relatif-a-la-sortie-du-domaine-d-exploitation-par-basse-pression-dans-le-circuit-primaire


Ce que dit l’ASN :

Sortie du domaine de fonctionnement autorisé du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Gravelines

Publié le 14/09/2021

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 9 septembre 2021, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à la sortie du domaine de fonctionnement autorisé par les règles générales d’exploitation du réacteur 2, en raison d’une pression trop basse du circuit primaire principal.

Les règles générales d’exploitation sont un recueil de règles approuvées par l’ASN qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite associées. La régulation de la pression du circuit primaire est assurée par un pressuriseur, réservoir qui contient, lorsque le réacteur est en fonctionnement, de l’eau sous forme liquide dans sa partie inférieure et sous forme vapeur dans sa partie supérieure.

Le 6 septembre 2021, le réacteur était en phase de mise à l’arrêt afin de réaliser une opération de maintenance sur des robinets du circuit primaire. Lors de la descente en pression et température du circuit primaire du réacteur, l’opérateur a détecté une baisse anormale de la pression. Une vérification de la configuration des circuits a alors été effectuée, sans détecter d’anomalie. La pression du circuit a continué à descendre jusqu’à être en-deçà de la limite basse du domaine de fonctionnement, malgré les actions de l’équipe de conduite pour rester dans le domaine autorisé.

Si la baisse de pression s’était poursuivie, les pompes primaires chargées de la circulation du fluide primaire auraient pu être endommagées.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois, l’événement ayant affecté les fonctions de sûreté liées au confinement et au refroidissement du réacteur, il a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Une première analyse d’EDF conclut que la baisse de la pression du circuit primaire est due un apport excessif d’eau froide en haut du pressuriseur, qui a réduit l’efficacité de la régulation de pression par la vapeur présente dans celui-ci. Le réacteur a retrouvé la plage de fonctionnement autorisée au bout de trente-neuf minutes.

https://www.asn.fr/l-asn-controle/actualites-du-controle/installations-nucleaires/avis-d-incident-des-installations-nucleaires/sortie-du-domaine-de-fonctionnement-autorise-du-reacteur-2-de-la-centrale-nucleaire-de-gravelines


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Gravelines

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
127