Faire un don

Des accidents nucléaires partout

France : Dampierre : Arrêt en urgence du réacteur 3 en plein redémarrage

Après des mois d’arrêt pour travaux, EDF enchaîne les erreurs et cherche le problème




17 décembre 2021


Le 17 décembre 2021, le réacteur 3 de la centrale nucléaire de Dampierre (Centre - Val de Loire) s’est arrêté en urgence alors qu’il montait en puissance. EDF l’avait connecté la veille au réseau électrique. Le réacteur était arrêté depuis mi septembre pour changer une partie du combustible, réaliser de nombreux travaux, des contrôles et des essais de matériels. Des activités qu’EDF sa targuait d’avoir minutieusement préparées durant des mois [1]. Mais qui n’ont manifestement pas été suffisantes.


Un incident était déjà survenu fin novembre sur ce même réacteur, lors des opérations de redémarrage :le circuit de refroidissement n’avait pas assez de débit. Une vanne mal fixée ne s’ouvrait pas. EDF avait déjà constaté ce débit insuffisant quelques jours plus tôt, mais l’industriel n’avait pas jugé nécessaire de se poser des questions sur ce dysfonctionnement. Ni manifestement sur ses conséquences. Il a lancé la réaction nucléaire et s’est retrouvé avec un refroidissement du combustible nucléaire insuffisant. Le risque, lorsque la chaleur n’est pas suffisamment évacuée, est la surchauffe du combustible nucléaire, qui peut alors entrer en fusion. Maintenance de mauvaise qualité, contrôles insuffisants, absence de questionnement : l’incident a été jugé significatif pour la sûreté [2]

.

Mais les problèmes du réacteur 3 ne se sont pas arrêtés là. EDF n’a pas réussi à redémarrer son réacteur facilement : le 17 décembre, alors que le réacteur montait en puissance, il s’est arrêté d’un coup, automatiquement. Les arrêts automatiques ne sont jamais anodins : ce sont des dispositifs de protection pour éviter un accident. Ces arrêts d’urgence sont déclenchés par les systèmes de surveillance du réacteur lorsqu’un problème est détecté. Quel est ce nouveau problème ? EDF ne le sait pas, il ne l’a pas identifié. Et ne donnera aucune précision lors de l’annonce de la re-reconnexion du réacteur au réseau. Malgré des mois de travaux et de vérifications, les problèmes perdurent à la centrale nucléaire de Dampierre. EDF apparaît comme un piètre industriel qui enchaîne les erreurs alors qu’il est aux commandes d’un réacteur nucléaire.

Ce que dit EDF :

Actualité de l’unité de production n°3 de la centrale de Dampierre-en-Burly

Exploitation

  • Publié le 17/12/2021

Vendredi 17 décembre 2021 à 00h14, l’unité de production n°3 de la centrale de Dampierre-en-Burly s’est arrêtée automatiquement conformément aux dispositifs de sûreté et de protection du réacteur.

L’unité de production n°3 de la centrale de Dampierre-en-Burly avait été reconnectée au réseau électrique national le jeudi 16 décembre 2021 à 06h00 et sa montée en puissance était en cours.

Les équipes d’exploitation de la centrale procèdent aux contrôles qui permettront de déterminer l’origine exacte de l’événement et de redémarrer l’unité de production n°3 en toute sûreté.

Cet arrêt n’a eu aucun impact sur la sûreté des installations ni sur l’environnement.

  • Publié le 22/12/2021

Le réacteur n°3 de la centrale de Dampierre-en-Burly a été reconnecté au réseau électrique national le 19 décembre 2021 et sa montée en puissance est actuellement en cours. Il avait été mis à l’arrêt le samedi 18 septembre 2021 dans le cadre d’un arrêt programmé pour renouveler une partie de son combustible et procéder à des opérations de maintenance, de contrôles et d’essais de matériels.

Plus de 1 000 salariés EDF et prestataires ont été mobilisés sur cet arrêt. 80 entreprises partenaires sont intervenues, dont une vingtaine installées en région Centre Val de Loire.

https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-de-dampierre-en-burly/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-de-dampierre/actualite-de-l-unite-de-production-ndeg3-de-la-centrale-de-dampierre-en-burly-1


[1Le réacteur n°3 de la centrale de Dampierre-en-Burly a été arrêté samedi 18 septembre 2021 à 00h18. Cet arrêt programmé permettra de renouveler une partie de son combustible et de procéder à de nombreuses opérations de maintenance, des contrôles et des essais de matériels. Ces interventions ont été minutieusement préparées pendant plusieurs mois par les ingénieurs et techniciens du site (...) https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-de-dampierre-en-burly/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-de-dampierre/actualite-de-l-unite-de-production-ndeg3-de-la-centrale-de-dampierre-en-burly-0

[2Événements significatifs : incidents ou accidents présentant une importance particulière en matière, notamment, de conséquences réelles ou potentielles sur les travailleurs, le public, les patients ou l’environnement. https://www.asn.fr/Lexique/E/Evenement-significatif - La sûreté nucléaire est l’ensemble des dispositions techniques et des mesures d’organisation relatives à la conception, à la construction, au fonctionnement, à l’arrêt et au démantèlement des installations nucléaires de base, ainsi qu’au transport des substances radioactives, prises en vue de prévenir les accidents ou d’en limiter les effets. https://www.asn.fr/Lexique/S/Surete-nucleaire


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s) concernée(s)

Dampierre-en-Burly

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
68