Faire un don

Des accidents nucléaires partout

France : Cruas : Indisponibilité partielle répétée du système de protection du réacteur 1




2 janvier 2024


Le 29 décembre 2023, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité partielle répétée du système de protection du réacteur, en raison du dysfonctionnement de capteurs de débit d’un générateur de vapeur dû au défaut de fermeture de trappes internes au générateur de vapeur.


Crédit photo : André Paris

Ce que dit EDF :

Déclaration d’un événement significatif de sûreté de niveau 1 relatif au non-respect de la conduite à tenir prévue par les règles générales d’exploitation

Publié le 02/01/2024

Les règles générales d’exploitation (RGE) sont un recueil de règles qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite des réacteurs associées. Elles encadrent notamment les interventions réalisées sur les équipements contribuant à la sûreté et prescrivent la conduite à tenir en cas d’indisponibilité de matériels à travers le chapitre dédié aux spécifications techniques d’exploitation.

En mars 2021, l’unité de production n°1 est en arrêt programmé pour maintenance. Une visite règlementaire du générateur de vapeur n°2 est réalisée et nécessite l’ouverture de deux trappes pour accéder à la plateforme supérieure du générateur de vapeur.

En avril 2022, des fluctuations de débit de vapeur sont observées au niveau de deux capteurs du générateur de vapeur n°2. Ces capteurs sont déclarés indisponibles. Des réglages sont réalisés permettant ainsi aux deux capteurs de retrouver leur disponibilité.

En août 2023, lors de l’arrêt programmé pour maintenance de l’unité de production n°1, il est constaté que les deux trappes pour accéder à la plateforme supérieure du générateur de vapeur sont ouvertes. L’analyse montre qu’elles n’ont pas été refermées après la visite réglementaire de 2021. L’ouverture de ces trappes est à l’origine des fluctuations de débit de vapeur constatées à partir de 2022 et a provoqué de façon répétée l’indisponibilité des capteurs, ce qui n’est pas permis par les règles générales d’exploitation. Dès la détection de cet évènement, les deux trappes ont été refermées.

Cet événement n’a pas eu de conséquence réelle sur la sûreté des installations. Toutefois, en raison de la détection tardive du non-respect des spécifications techniques d’exploitation, la direction de la centrale de Cruas-Meysse l’a déclaré, le 29 décembre 2023, à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), en tant qu’évènement significatif sûreté au niveau 1 sur l’échelle INES qui en compte 7. https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-de-cruas-meysse/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-de-cruas-meysse/declaration-dun-evenement-significatif-de-surete-de-niveau-1-relatif-au-non-respect-de-la-conduite-a-tenir-prevue-par-les-regles-generales-dexploitation-0


Ce que dit l’ASN :

Indisponibilité partielle du système de protection du réacteur due à un dysfonctionnement des capteurs de débit de vapeur d’un générateur de vapeur

Publié le 05/01/2024

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 29 décembre 2023, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité partielle répétée du système de protection du réacteur, en raison du dysfonctionnement de capteurs de débit d’un générateur de vapeur dû au défaut de fermeture de trappes internes au générateur de vapeur.

Les générateurs de vapeur (GV) sont des échangeurs de chaleur qui utilisent l’énergie du circuit primaire pour transformer l’eau du circuit secondaire en vapeur qui alimentera la turbine. Chaque GV est équipé de capteurs de débit de la vapeur produite. Ces capteurs sont notamment utilisés pour détecter une éventuelle rupture de tuyauterie du circuit secondaire en sortie de GV et permettent de déclencher des signaux de protection du réacteur.

Le 9 août 2023, alors que le réacteur n° 1 était en arrêt pour maintenance et rechargement en combustible, certaines trappes de l’un des trois GV du réacteur ont été retrouvées ouvertes. L’historique de maintenance de ce GV a montré qu’elles étaient restées ouvertes depuis sa dernière visite interne, réalisée lors de l’arrêt pour maintenance et rechargement du réacteur de 2021. L’exploitant en avait alors informé l’ASN et avait estimé que le maintien en position ouverte de ces trappes depuis 2021 n’avait pas eu d’incidence sur l’état des équipements du GV.

Dans un second temps, l’exploitant a fait un lien entre ce constat et des fluctuations de mesure de niveau du générateur de vapeur, observées le 22 avril 2022. Cette problématique avait été résolue après le réglage des capteurs concernés, le 23 avril 2022.

L’analyse de la situation, réalisée a posteriori, montre que l’ouverture des trappes internes du GV était à l’origine des fluctuations de mesure du débit de vapeur constatées en 2022 et qu’entre le redémarrage du réacteur 1 en 2021 et la reprise du réglage des capteurs, le 23 avril 2022, la position ouverte des trappes a généré des fluctuations de la mesure du débit de vapeur et donc de la mesure de niveau des générateur de vapeur, rendant indisponibles de manière répétée ces mesures. Les protections du réacteur associées étaient elles mêmes rendues partiellement indisponibles. Ces indisponibilités ne sont pas autorisées par les règles générales d’exploitation du réacteur.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois, en raison de l’indisponibilité partielle répétée de capteurs requis pour la protection du réacteur, et de sa détection tardive, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

https://www.asn.fr/l-asn-controle/actualites-du-controle/installations-nucleaires/avis-d-incident-des-installations-nucleaires/indisponibilite-partielle-du-systeme-de-protection-du-reacteur


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s) concernée(s)

Cruas

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
142