Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Chinon : Détection tardive de l’indisponibilité totale d’un système de filtration d’iode




13 septembre 2012


Le 13 septembre 2012, la centrale nucléaire de Chinon a détecté qu’un système d’extraction d’iode (DVW) de son réacteur n°3 était resté indisponible depuis le 10 juillet 2012.


L’enceinte de confinement est un bâtiment en béton à l’intérieur duquel se trouvent la cuve, le cœur du réacteur, les générateurs de vapeur et le pressuriseur. Elle constitue la troisième des trois barrières existant entre les produits radioactifs contenus dans le cœur du réacteur et l’environnement (la première barrière est la gaine du combustible, la deuxième est le circuit primaire). Elle est destinée, en cas d’accident, à retenir les produits radioactifs qui seraient libérés lors d’une rupture du circuit primaire. De ce fait, son étanchéité est particulièrement surveillée. De nombreuses canalisations traversent cette enceinte. Des vannes, situées de part et d’autre de la paroi de béton, permettent d’obturer chacune des canalisations lorsque les spécifications techniques, les procédures de conduite ou la situation exigent l’étanchéité complète de l’enceinte.

Le système DVW a pour fonction d’extraire l’air présent dans les locaux contigus à l’enceinte de confinement et où se trouvent des traversées de l’enceinte de confinement. En situation accidentelle, de l’air présent à l’intérieur de l’enceinte de confinement peut s’immiscer par ces traversées. Ce système d’extraction d’air est équipé de pièges à iode destinés à capturer l’iode radioactif. Or, ces derniers voient leurs performances diminuer fortement en atmosphère humide. C’est pourquoi des réchauffeurs situés en amont de ces pièges à iode se déclenchent automatiquement en cas de besoin pour limiter l’hygrométrie de l’air piégé.

Le 10 juillet 2012, à la suite d’essais périodiques sur le système DVW, le réglage du débit est resté à son maximum d’ouverture. Or, dans cette position, le déclenchement automatique des réchauffeurs en amont des pièges à iode n’est pas opérant. Un peu plus de deux mois après, le 13 septembre 2012, lors d’un autre essai périodique sur le système DVW, cette erreur de débit a été détectée et le système a été immédiatement remis en conformité.

Pendant ces deux mois, le confinement du réacteur aurait pu être remis en cause par cette perte de l’extraction d’iode dans le cas d’une situation accidentelle. Dans une telle situation, une alarme spécifique en salle de commande aurait néanmoins alerté les opérateurs. Ces derniers, après un délai nécessaire à l’exécution des procédures d’urgence, auraient pu mettre en route manuellement les réchauffeurs et retrouver alors l’efficacité des pièges à iode.

Cet événement, classé au niveau 1 de l’échelle internationale des événements nucléaires INES, n’a pas eu de conséquence sur l’environnement.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incidents-des-installations-nucleaires/Detection-tardive-de-l-indisponibilite-totale-d-un-systeme-de-filtration-d-iode


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Chinon

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
58