Faire un don

Des accidents nucléaires partout

France : Cattenom : EDF redémarre un réacteur sans détecter que l’eau s’est évaporée

Quand le manque de surveillance des équipements aggrave les risques inhérents des centrales nucléaires




14 novembre 2022


Lors d’une ronde le 7 novembre 2022, il a été repéré que le réacteur 4 de la centrale nucléaire de Cattenom (Grand Est) n’avait pas assez d’eau dans son réservoir pour que le circuit de recirculation puisse fonctionner. EDF l’a laissée s’évaporer et n’a pas détecté que le niveau était passé en dessous du minimum nécessaire. Ce système est pourtant essentiel : il permet de récupérer l’eau et de la réinjecter dans le circuit qui refroidit le combustible nucléaire en cas de fuite d’une part, et d’alimenter le circuit qui asperge l’enceint du réacteur pour en faire diminuer la pression et rabattre au sol les radioéléments en cas d’accident.


Même quand EDF a lancé le redémarrage de son réacteur, il n’a pas détecté que ce circuit, pourtant requis, était hors-service. Combien de temps le réacteur 4 est-il resté sans circuit de recirculation fonctionnel ? Ni le communiqué d’EDF ni celui de l’Autorité de sûreté (ASN) ne le précisent. Les faits ont été déclarés significatifs [1] pour la sûreté [2] le 9 novembre 2022. Un bel exemple du manque de surveillance des équipements et de comment les risques inhérents à une installation nucléaire peuvent être aggravés par le manque de rigueur de celui qui l’exploite.

Ce que dit EDF :

Niveau d’eau d’une rétention inférieur au minimum requis par les règles générales d’exploitation

Publié le 14/11/2022

Le 7 novembre, lors d’une ronde sur l’unité de production n°4 actuellement à l’arrêt programmé, les équipes de la centrale de Cattenom constatent que le niveau d’eau d’une rétention est inférieur au minimum requis par les règles générales d’exploitation. En cas de situation accidentelle, cette rétention permet de bénéficier d’une réserve d’eau supplémentaire pour l’injecter dans le bâtiment réacteur en vue de son refroidissement. Pour ce faire, une pompe permet d’assurer la recirculation de l’eau, de la rétention vers le bâtiment réacteur. L’insuffisance d’eau dans la rétention aurait pu conduire au dysfonctionnement de la pompe de circulation, système qui était requis au moment de la détection de l’écart.

Immédiatement après la détection, les équipes ont réalisé le complément en eau dans la rétention.

Cette indisponibilité n’a pas eu de conséquence réelle sur la sûreté mais en situation accidentelle, la fonction de recirculation n’aurait potentiellement pas pu assurer ses fonctions. En raison de sa détection tardive, la centrale de Cattenom a déclaré un évènement significatif sûreté de niveau 1, sur l’échelle INES qui compte 7 échelons, à l’Autorité de sûreté nucléaire le 9 novembre 2022.

https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-de-cattenom/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-de-cattenom/niveau-deau-dune-retention-inferieur-au-minimum-requis-par-les-regles-generales-dexploitation


Ce que dit l’ASN :

Détection tardive de l’indisponibilité d’un circuit de sauvegarde du réacteur 4 de la centrale nucléaire de Cattenom

Publié le 21/11/2022

Centrale nucléaire de Cattenom Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 9 novembre 2022, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cattenom a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de l’indisponibilité du circuit de recirculation du réacteur 4.

Le circuit de recirculation permet, en cas de fuite importante du circuit primaire, de récupérer l’eau collectée dans les puisards du bâtiment réacteur. Cette eau peut alors :

  • soit être réinjectée dans le réacteur via le système d’injection de sécurité (RIS) ;
  • soit servir à diminuer la pression et la température de l’enceinte de confinement via le système d’aspersion (EAS).

Le 7 novembre au matin, lors d’une ronde de surveillance, le niveau d’un puisard a été découvert inférieur au minimum requis par les règles générales d’exploitation. Un appoint a été réalisé dès la détection de l’écart.

Une première analyse suggère que la baisse de niveau pourrait être liée à la durée exceptionnellement longue durant laquelle le réacteur est resté déchargé, qui a conduit à une évaporation progressive sans qu’il ne soit fait d’appoint ou que la baisse ne soit détectée.

L’engagement des opérations de redémarrage réacteur a rendu ce matériel requis sans que son indisponibilité n’ait été détectée, entraînant un non-respect des règles générales d’exploitation.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Cependant, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES en raison du non-respect des règles générales d’exploitation, conséquent à la détection tardive de l’indisponibilité du circuit de recirculation.

https://www.asn.fr/l-asn-controle/actualites-du-controle/installations-nucleaires/avis-d-incident-des-installations-nucleaires/detection-tardive-de-l-indisponibilite-d-un-circuit-de-sauvegarde-du-reacteur-4


[1Événements significatifs : incidents ou accidents présentant une importance particulière en matière, notamment, de conséquences réelles ou potentielles sur les travailleurs, le public, les patients ou l’environnement. https://www.asn.fr/Lexique/E/Evenement-significatif

[2La sûreté nucléaire est l’ensemble des dispositions techniques et des mesures d’organisation relatives à la conception, à la construction, au fonctionnement, à l’arrêt et au démantèlement des installations nucléaires de base, ainsi qu’au transport des substances radioactives, prises en vue de prévenir les accidents ou d’en limiter les effets. https://www.asn.fr/Lexique/S/Surete-nucleaire


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s) concernée(s)

Cattenom

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
161