Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Belleville : Surchauffe sous la cuve du réacteur 2

Des équipements laissés près de 4 heures 20°C au dessus de la température maximale autorisée




19 décembre 2019


Mi décembre 2019, alors qu’il est en train de redémarrer après un log arrêt pour visite décennale commencé en mai, un problème est détecté sous la cuve du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Belleville (Centre Val-de-Loire) : le local contenant l’instrumentation chauffe. EDF règle la ventilation pour en augmenter le débit, mais produit l’effet inverse de celui recherché. Au lieu de faire redescendre la température de la pièce, celle-ci grimpe en flèche, dépassant le seuil maximal autorisé de 75°C (au delà duquel le réacteur doit être arrêté dans l’heure), jusqu’à atteindre 95°C.


Ce n’est que 3h30 après que l’exploitant se rendra compte que ses réglages n’ont pas amélioré la situation et que celle-ci a empiré. Le local contenant les instrumentations de la cuve du réacteur nucléaire est resté plus de 4 heures avec une température dépassant le maximum autorisé. Les conséquences de cette surchauffe des matériels sont en cours d’analyse. Les équipements ont probablement été détériorés par l’exposition prolongée à une température trop élevée.

Pas de conséquences pour l’environnement ni pour les travailleurs nous affirme l’exploitant. Mais une chose est sûre : le confinement, qui a une fonction de sûreté fondamental, a été mis en jeu (la ventilation étant cruciale pour maintenir une ambiance "vivable" pour les travailleurs mais aussi pour les systèmes dans la bâtiment réacteur et pour éviter une pollution de l’environnement). Le réacteur aurait dû être immédiatement arrêté, ce qui n’a pas été fait. La surveillance de cette partie pourtant centrale de l’installation nucléaire manque donc clairement de rigueur, et la réactivité de l’exploitant est manifestement loin d’être optimale. Sans parler du respect des règles générales censées régir le fonctionnement de la centrale nucléaire...

La surveillance renforcée sous laquelle l’Autorité de sûreté nucléaire a placé l’installation nucléaire à l’automne 2017 ne semble donc pas porter ses fruits. Ce qui rend encore plus incompréhensible la décision de la cour d’appel de Bourges qui a considéré que la plainte des associations de protection de l’environnement à l’encontre de l’exploitant nucléaire n’était pas recevable devant la Justice...

Ce que dit l’ASN :

Dépassement de la température dans le puits de cuve du réacteur 2

Publié le 23/12/2019

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 17 décembre 2019, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif pour la sûreté relatif au dépassement de la température de l’air dans le local situé sous la cuve du réacteur 2.

La température à l’intérieur de l’enceinte de confinement [1] du réacteur est contrôlée par des systèmes de ventilation dédiés. La température ne doit pas dépasser certaines valeurs de façon à protéger les matériels et les structures indispensables au bon fonctionnement du réacteur.

Les règles générales d’exploitation sont un recueil de règles approuvées par l’ASN qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite associées. En particulier, pour une température supérieure à 75 °C dans le local situé sous la cuve et abritant de l’instrumentation, elles imposent d’engager l’arrêt du réacteur sous une heure.

Le 13 décembre 2019, dans le cadre des activités de redémarrage, l’exploitant a détecté un débit insuffisant de la ventilation dans ce local. A 19h, des réglages sont effectués pour essayer de retrouver une situation conforme. A 19h15, la température s’élève rapidement jusqu’à atteindre 95 °C, mais cette anomalie n’est détectée qu’à 22h45.

Un nouveau réglage est immédiatement effectué et la température redevient conforme à 23h20.

Les conséquences de cet évènement sont encore en cours d’analyse sur le matériel et les structures présents dans le local. Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les personnes et l’environnement. Toutefois, l’événement a affecté la fonction de sûreté liée au confinement.

En raison du retard de détection, EDF a classé cet événement au niveau 1 de l’échelle internationale des évènements nucléaires INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Depassement-de-la-temperature-dans-le-puits-de-cuve-du-reacteur-2


Ce que dit EDF :

Déclaration d’un événement significatif sûreté (ESS) de niveau 1 lié au dépassement de température de l’air dans le bâtiment réacteur n°2

Publié le 19/12/2019

L’unité de production n°2 est en arrêt programmé pour rechargement de combustible et visite décennale depuis le 25 mai 2019.

Le 13 décembre en fin de journée, les opérateurs en salle de commande détectent, depuis les panneaux de contrôle, le dépassement de la température de l’air dans la partie basse du bâtiment réacteur (puits de cuve). Prescrite à 75°C, elle a dépassé ce seuil durant près de 4 heures. Dès détection de cet évènement, ils sollicitent l’intervention d’une équipe pour manœuvrer la ventilation et revenir à la température prescrite.

Ce système de ventilation a pour objectif de garantir le refroidissement de l’air contenu dans le bâtiment réacteur

Il n’y a eu aucune conséquence sur la sûreté de l’installation.

La détection tardive de cet évènement a conduit la direction de la centrale à déclarer cet événement au niveau 1 de l’échelle INES à l’Autorité de sûreté nucléaire le 17 décembre.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-belleville/actualites/declaration-d-un-evenement-significatif-surete-ess-de-niveau-1-lie-au-depassement-de-temperature-de-l-air-dans-le-batiment-reacteur


[1Enceinte de confinement : Enceinte étanche en béton, contenant la cuve du réacteur, le circuit primaire, les générateurs de vapeur, ainsi que les principaux éléments importants pour la sûreté d’un réacteur à eau sous pression.

https://www.asn.fr/Lexique/E/Enceinte-de-confinement


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Belleville

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
63