Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Sortir du nucléaire n°83

Automne 2019

Changer : Et si on positivait ?

En bref...

Automne 2019




Les énergies renouvelables progressent

En 2018, 171 GW de nouvelles capacités de production renouvelables ont été installées dans le monde. Le parc renouvelable mondial affiche une puissance cumulée de 2,351 GW. Le mix énergétique mondial est donc désormais constitué à plus de 30% par des ressources énergétiques renouvelables. 60% des nouvelles installations renouvelables sont apparues dans les pays asiatiques.

L’hydroélectricité représente 50% de la capacité renouvelable mondiale avec une puissance cumulée totale de 1,172 GW. Les énergies éoliennes et solaires représentent respectivement 24% et 20% des capacités renouvelables mondiales avec des augmentations significatives sur l’année 2018 (+24% et +10%).

Les spécialistes notent que le coût des énergies renouvelables est de plus en plus compétitif. Le coût de production de l’électricité pour le solaire s’est effondré de 81% depuis 2009, tandis que celui de l’éolien terrestre a chuté de 46%.

Sources : étude IRENA et ONU


Éole... Avec l’éolien, l’Europe pourrait multiplier sa production d’énergie par 100

Dans une étude publiée par les universités de Sussex (Grande-Bretagne) et d’Aarhus (Danemark) on apprend que l’Europe pourrait multiplier par 100 sa production d’électricité rien qu’en développant ses parcs éoliens terrestres. En recensant tous les sites susceptibles d’accueillir des éoliennes les chercheurs ont réalisé que l’Europe pourrait approvisionner le monde entier en énergie jusqu’en 2050. Benjamin Sovacool, professeur en politique énergétique :“Cette étude ne définit pas un plan à suivre. C’est plutôt un guide adressé aux politiques pour indiquer le potentiel de ce qui peut être fait, et où se trouvent les opportunités. Le secteur éolien terrestre a de l’avenir et le souhait d’une énergie 100 % renouvelable est possible avec nos moyens technologiques actuels (...) Nous ne disons pas qu’il faut installer des turbines à chaque lieu identifié, mais nous voulons montrer la puissance du vent à travers l’Europe, qui doit être maîtrisée si nous voulons éviter une catastrophe climatique.”

En Écosse
Durant les six premiers mois de 2019, les éoliennes écossaises ont produit 9,8 millions de MWh, soit assez pour alimenter 4,47 millions de maisons. Avec une géographie très favorable en Écosse les éoliennes produisent à pleine puissance 40% du temps, contre 25% pour la moyenne européenne.

Au Danemark
En 2018, l’éolien a satisfait 41% des besoins électriques du Danemark. En juin 2018, les députés ont voté pour des initiatives destinées à réduire la consommation d’énergie, le développement du chauffage urbain, du photovoltaïque et la construction de trois nouveaux parcs éoliens.


...et Hélios. Le photovoltaïque serait plus intéressant sur des espaces agricoles

L’énergie solaire pourrait compenser une partie importante de la demande en électricité mondiale. Mais comment éviter la concurrence pour l’utilisation de terres ? Une récente étude affirme que les terres cultivées ont le potentiel solaire médian le plus élevé (environ 28 W/m2). L’efficacité des panneaux solaires est fonction du microclimat du lieu dans lequel ils sont installés, influencée par l’insolation, la température de l’air, la vitesse du vent et l’humidité relative. La demande d’énergie mondiale pourrait, toujours selon cette étude, être compensée par la production solaire même avec moins de 1% des terres agricoles converties en un système mixte agriculture et photovoltaïques.

Les énergies renouvelables progressent

En 2018, 171 GW de nouvelles capacités de production renouvelables ont été installées dans le monde. Le parc renouvelable mondial affiche une puissance cumulée de 2,351 GW. Le mix énergétique mondial est donc désormais constitué à plus de 30% par des ressources énergétiques renouvelables. 60% des nouvelles installations renouvelables sont apparues dans les pays asiatiques.

L’hydroélectricité représente 50% de la capacité renouvelable mondiale avec une puissance cumulée totale de 1,172 GW. Les énergies éoliennes et solaires représentent respectivement 24% et 20% des capacités renouvelables mondiales avec des augmentations significatives sur l’année 2018 (+24% et +10%).

Les spécialistes notent que le coût des énergies renouvelables est de plus en plus compétitif. Le coût de production de l’électricité pour le solaire s’est effondré de 81% depuis 2009, tandis que celui de l’éolien terrestre a chuté de 46%.

Sources : étude IRENA et ONU


Éole... Avec l’éolien, l’Europe pourrait multiplier sa production d’énergie par 100

Dans une étude publiée par les universités de Sussex (Grande-Bretagne) et d’Aarhus (Danemark) on apprend que l’Europe pourrait multiplier par 100 sa production d’électricité rien qu’en développant ses parcs éoliens terrestres. En recensant tous les sites susceptibles d’accueillir des éoliennes les chercheurs ont réalisé que l’Europe pourrait approvisionner le monde entier en énergie jusqu’en 2050. Benjamin Sovacool, professeur en politique énergétique :“Cette étude ne définit pas un plan à suivre. C’est plutôt un guide adressé aux politiques pour indiquer le potentiel de ce qui peut être fait, et où se trouvent les opportunités. Le secteur éolien terrestre a de l’avenir et le souhait d’une énergie 100 % renouvelable est possible avec nos moyens technologiques actuels (...) Nous ne disons pas qu’il faut installer des turbines à chaque lieu identifié, mais nous voulons montrer la puissance du vent à travers l’Europe, qui doit être maîtrisée si nous voulons éviter une catastrophe climatique.”

En Écosse
Durant les six premiers mois de 2019, les éoliennes écossaises ont produit 9,8 millions de MWh, soit assez pour alimenter 4,47 millions de maisons. Avec une géographie très favorable en Écosse les éoliennes produisent à pleine puissance 40% du temps, contre 25% pour la moyenne européenne.

Au Danemark
En 2018, l’éolien a satisfait 41% des besoins électriques du Danemark. En juin 2018, les députés ont voté pour des initiatives destinées à réduire la consommation d’énergie, le développement du chauffage urbain, du photovoltaïque et la construction de trois nouveaux parcs éoliens.


...et Hélios. Le photovoltaïque serait plus intéressant sur des espaces agricoles

L’énergie solaire pourrait compenser une partie importante de la demande en électricité mondiale. Mais comment éviter la concurrence pour l’utilisation de terres ? Une récente étude affirme que les terres cultivées ont le potentiel solaire médian le plus élevé (environ 28 W/m2). L’efficacité des panneaux solaires est fonction du microclimat du lieu dans lequel ils sont installés, influencée par l’insolation, la température de l’air, la vitesse du vent et l’humidité relative. La demande d’énergie mondiale pourrait, toujours selon cette étude, être compensée par la production solaire même avec moins de 1% des terres agricoles converties en un système mixte agriculture et photovoltaïques.



Thèmes
Energies renouvelables