Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Les anomalies de série s’accumulent sur les plus vieilles centrales françaises

Défaut majeur sur 34 réacteurs : sans l’ASN et l’IRSN, EDF ne se serait rendu compte de rien !




Selon une note de l’IRSN, sortie le 17.02, sur l’impact sur la sûreté nucléaire du défaut de mesure sur le système d’injection d’eau de secours des 34 réacteurs 900 MW, ce sont l’IRSN et l’ASN qui ont demandé à EDF de vérifier ses calculs.



Ce n’est pas EDF qui a cherché à vérifier si ses mesures étaient erronées alors que les 34 réacteurs nucléaires sont en service depuis plus de 25 ans.

« Cet écart, présent sur les réacteurs depuis leur mise en service, a été découvert dans le cadre des études menées lors du réexamen de sûreté relatif aux troisièmes visites décennales de ces réacteurs à la suite de la demande faite par l’IRSN et l’ASN à EDF, de justifier la prise en compte des incertitudes de mesure du dispositif utilisé lors des essais périodiques pour déterminer les débits d’injection d’eau dans chaque boucle du circuit primaire. » [i]

On apprend aussi dans cette même note que « L’incertitude associée à ce type de mesure avait été fixée de manière forfaitaire par le concepteur à 1% » [ii], révisée aujourd’hui à 20 % par EDF.

Le système de mesure sur le circuit d’injection est un véritable pis-aller par-rapport au dispositif utilisé sur les réacteurs 1300 MW et 1450 MW (les 24 autres réacteurs), l’IRSN note :

« sur les réacteurs de 1300 MWe et de 1450 MWe, de conception plus récente, l’équilibrage des débits est réalisé par des diaphragmes dont les ajustements sont réalisés par usinage lors des essais de premier démarrage. Par ailleurs, les essais destinés à vérifier le bon équilibrage des lignes utilisent des mesures de débit dont la précision est validée. » [iii]

Ces diaphragmes ne sont pas utilisés sur les réacteurs 900 MW.

[i] Note d’information sur l’Anomalie générique concernant le système d’injection de sécurité des réacteurs de 900 MWe, Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire

https://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Documents/IRSN_NI_Systeme-injection-securite-20110217.pdf

[ii] Id.

[iii] Id.

Ce n’est pas EDF qui a cherché à vérifier si ses mesures étaient erronées alors que les 34 réacteurs nucléaires sont en service depuis plus de 25 ans.

« Cet écart, présent sur les réacteurs depuis leur mise en service, a été découvert dans le cadre des études menées lors du réexamen de sûreté relatif aux troisièmes visites décennales de ces réacteurs à la suite de la demande faite par l’IRSN et l’ASN à EDF, de justifier la prise en compte des incertitudes de mesure du dispositif utilisé lors des essais périodiques pour déterminer les débits d’injection d’eau dans chaque boucle du circuit primaire. » [i]

On apprend aussi dans cette même note que « L’incertitude associée à ce type de mesure avait été fixée de manière forfaitaire par le concepteur à 1% » [ii], révisée aujourd’hui à 20 % par EDF.

Le système de mesure sur le circuit d’injection est un véritable pis-aller par-rapport au dispositif utilisé sur les réacteurs 1300 MW et 1450 MW (les 24 autres réacteurs), l’IRSN note :

« sur les réacteurs de 1300 MWe et de 1450 MWe, de conception plus récente, l’équilibrage des débits est réalisé par des diaphragmes dont les ajustements sont réalisés par usinage lors des essais de premier démarrage. Par ailleurs, les essais destinés à vérifier le bon équilibrage des lignes utilisent des mesures de débit dont la précision est validée. » [iii]

Ces diaphragmes ne sont pas utilisés sur les réacteurs 900 MW.

[i] Note d’information sur l’Anomalie générique concernant le système d’injection de sécurité des réacteurs de 900 MWe, Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire

https://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Documents/IRSN_NI_Systeme-injection-securite-20110217.pdf

[ii] Id.

[iii] Id.



Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don