Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Nos communiqués de presse

Cigéo retiré de la loi Macron : nous restons vigilants !

Communiqué du 11 juin 2015



COMMUNIQUÉ BURESTOP : Le projet Cigéo à Bure éjecté de la loi Macron

Communiqué du collectif Bure Stop du 12 juin 2015

Grâce à une forte mobilisation construite et concertée des associations appuyée par une trentaine d’élus tels que Monsieur Baupin, vice président de l’Assemblée nationale ou Monsieur Ferrand, rapporteur général de la loi ; l’article visant à accélérer l’autorisation du projet d’enfouissement des déchets nucléaires les plus dangereux (projet Cigéo) vient d’être éjecté de la loi Macron (1).

Depuis la première tentative en juin 2014 d’introduction dans la loi sur la transition énergétique, c’était la cinquième fois que les élus pro-cigéo (M. Sido, M. Namy, M. Dumont, M. Longuet...) tentaient de faire passer une disposition législative pour squeezer le débat parlementaire sur la réversibilité légalement obligatoire avant toute décision d’autorisation.

Dès le début de cette ultime tentative de passage en force, des associations nationales, régionales et locales ont sensibilisé les parlementaires, via un courrier commun (2), pour demander de retirer ce cheval de Troie introduit dans la loi pour la croissance et l’activité.

Finalement, le ministre Macron a lui même encouragé le retrait de l’article évoquant le trop peu de débat et le contexte de refonte de la filière nucléaire en cours « réparant les erreurs du passé ». M.Baupin a notamment soulevé les problèmes d’inventaire et de sûreté relevés par l’ASN et l’IRSN ainsi que le coût du projet qualifié « d’astronomique » le matin même par le président d’AREVA.

Aujourd’hui, vu la complexité et les incertitudes du dossier, on comprend très bien que Cigéo prendra du retard.
Que cet article scélérat ait été rejeté est véritablement une bonne chose.
Il ne faudra pas pour autant se contenter de donner un blanc seing à nos parlementaires.
Il est absolument exclu que ceux-ci légifèrent sans contrôle et sans tenir compte de l’opinion de la majorité de la population s’agissant d’un sujet d’une telle importance pour les générations futures.
Chacun de nous est concerné et a son mot à dire. Les associations restent extrêmement vigilantes et ne se contenteront plus de débats bidons pour se faire entendre !

Déchets nucléaires : Ne pas enfouir – arrêter d’en produire - ni ici, ni ailleurs

Contacts presse :
06 86 74 85 11 / 09 81 98 30 12
www.burestop.eu - https://pandor.at

Notes :

  1. Vidéo de l’extrait de la séance parlementaire : https://www.dailymotion.com/video/x2tjkul_retrait-de-l-amendement-cigeo-dans-la-loi-macron-seance-du-10-juin-2015l_news
  2. Courriers des associations aux parlementaires : https://mirabel-lne.asso.fr/f/Courrier_parlementaires_cigeo_macron_26052015.pdf

Cigéo retiré de la loi Macron : nous restons vigilants !

Communiqué de presse du Réseau "Sortir du nucléaire" du 11 juin 2015

Le Réseau "Sortir du nucléaire" se réjouit que l’article portant sur CIGÉO (projet d’enfouissement en profondeur des déchets les plus radioactifs à Bure) ait été retiré hier de la loi Macron lors de la deuxième lecture de l’Assemblée Nationale.

Alors qu’un processus législatif spécifique était prévu par la loi de 2006 quant à l’enfouissement des déchets radioactifs, les partisans de CIGÉO étaient parvenus au Sénat à introduire ce cavalier législatif dans une loi généraliste où il n’avait rien à faire. Le vote de cet article en catimini, un samedi à 5 heures du matin, était une injure à la démocratie.

Alors que près de 1000 personnes ont manifesté à Bure ce week-end pour exiger l’abandon du projet CIGÉO, le retrait de cet article est une avancée. Le Réseau "Sortir du nucléaire" reste cependant vigilant. Par trois fois déjà, les partisans de CIGÉO ont essayé de lui ménager une place dans d’autres lois pour accélérer le processus et faire l’économie d’un vrai débat parlementaire spécifique : faut-il encore craindre d’autres tentatives ?

Le Réseau "Sortir du nucléaire" soutient les associations locales engagées dans la lutte contre CIGÉO et reste plus que jamais mobilisé à leurs côtés. Gouffre financier, grand projet inutile et dangereux, CIGÉO doit être abandonné. Pour "gérer" les déchets radioactifs, la première mesure à adopter consiste à arrêter d’en produire, en mettant en oeuvre une sortie urgente du nucléaire.

COMMUNIQUÉ BURESTOP : Le projet Cigéo à Bure éjecté de la loi Macron

Communiqué du collectif Bure Stop du 12 juin 2015

Grâce à une forte mobilisation construite et concertée des associations appuyée par une trentaine d’élus tels que Monsieur Baupin, vice président de l’Assemblée nationale ou Monsieur Ferrand, rapporteur général de la loi ; l’article visant à accélérer l’autorisation du projet d’enfouissement des déchets nucléaires les plus dangereux (projet Cigéo) vient d’être éjecté de la loi Macron (1).

Depuis la première tentative en juin 2014 d’introduction dans la loi sur la transition énergétique, c’était la cinquième fois que les élus pro-cigéo (M. Sido, M. Namy, M. Dumont, M. Longuet...) tentaient de faire passer une disposition législative pour squeezer le débat parlementaire sur la réversibilité légalement obligatoire avant toute décision d’autorisation.

Dès le début de cette ultime tentative de passage en force, des associations nationales, régionales et locales ont sensibilisé les parlementaires, via un courrier commun (2), pour demander de retirer ce cheval de Troie introduit dans la loi pour la croissance et l’activité.

Finalement, le ministre Macron a lui même encouragé le retrait de l’article évoquant le trop peu de débat et le contexte de refonte de la filière nucléaire en cours « réparant les erreurs du passé ». M.Baupin a notamment soulevé les problèmes d’inventaire et de sûreté relevés par l’ASN et l’IRSN ainsi que le coût du projet qualifié « d’astronomique » le matin même par le président d’AREVA.

Aujourd’hui, vu la complexité et les incertitudes du dossier, on comprend très bien que Cigéo prendra du retard.
Que cet article scélérat ait été rejeté est véritablement une bonne chose.
Il ne faudra pas pour autant se contenter de donner un blanc seing à nos parlementaires.
Il est absolument exclu que ceux-ci légifèrent sans contrôle et sans tenir compte de l’opinion de la majorité de la population s’agissant d’un sujet d’une telle importance pour les générations futures.
Chacun de nous est concerné et a son mot à dire. Les associations restent extrêmement vigilantes et ne se contenteront plus de débats bidons pour se faire entendre !

Déchets nucléaires : Ne pas enfouir – arrêter d’en produire - ni ici, ni ailleurs

Contacts presse :
06 86 74 85 11 / 09 81 98 30 12
www.burestop.eu - https://pandor.at

Notes :

  1. Vidéo de l’extrait de la séance parlementaire : https://www.dailymotion.com/video/x2tjkul_retrait-de-l-amendement-cigeo-dans-la-loi-macron-seance-du-10-juin-2015l_news
  2. Courriers des associations aux parlementaires : https://mirabel-lne.asso.fr/f/Courrier_parlementaires_cigeo_macron_26052015.pdf

Cigéo retiré de la loi Macron : nous restons vigilants !

Communiqué de presse du Réseau "Sortir du nucléaire" du 11 juin 2015

Le Réseau "Sortir du nucléaire" se réjouit que l’article portant sur CIGÉO (projet d’enfouissement en profondeur des déchets les plus radioactifs à Bure) ait été retiré hier de la loi Macron lors de la deuxième lecture de l’Assemblée Nationale.

Alors qu’un processus législatif spécifique était prévu par la loi de 2006 quant à l’enfouissement des déchets radioactifs, les partisans de CIGÉO étaient parvenus au Sénat à introduire ce cavalier législatif dans une loi généraliste où il n’avait rien à faire. Le vote de cet article en catimini, un samedi à 5 heures du matin, était une injure à la démocratie.

Alors que près de 1000 personnes ont manifesté à Bure ce week-end pour exiger l’abandon du projet CIGÉO, le retrait de cet article est une avancée. Le Réseau "Sortir du nucléaire" reste cependant vigilant. Par trois fois déjà, les partisans de CIGÉO ont essayé de lui ménager une place dans d’autres lois pour accélérer le processus et faire l’économie d’un vrai débat parlementaire spécifique : faut-il encore craindre d’autres tentatives ?

Le Réseau "Sortir du nucléaire" soutient les associations locales engagées dans la lutte contre CIGÉO et reste plus que jamais mobilisé à leurs côtés. Gouffre financier, grand projet inutile et dangereux, CIGÉO doit être abandonné. Pour "gérer" les déchets radioactifs, la première mesure à adopter consiste à arrêter d’en produire, en mettant en oeuvre une sortie urgente du nucléaire.





Pour toute sollicitation médiatique, merci de contacter Charlotte Mijeon, chargée de communication et des relations extérieures.

charlotte.mijeon@sortirdunucleaire.fr
Tél : 06 64 66 01 23


Pétition : ne validez pas la
cuve défectueuse de l’EPR !





Thèmes
Déchets radioactifs