Faire un don

MCLSDN

Actions




 

Cliquer sur les vignettes pour agrandir les photos ou les coupures de presse :

 

60e anniversaire de Cahors Mundi - Inauguration de la fontaine de la Paix à Cahors le 21 Septembre 2010

Invitation
Tract
La Dépêche du Midi - 22/09/10

Projection-débat du film "RAS : nucléaire, rien à signaler" à Cahors le 12 juin 2010

Un débat riche et constructif, de par la présence de la CGT de Golfech et d’anti-nucléaires (Stop Golfech, Mouvement Citoyen Lotois pour la Sortie Du Nucléaire).

Un débat où il ressort que l’industrie nucléaire présentée au départ comme un service public (fourniture d’électricité pour tous), est devenue une industrie comme les autres au service du capital.

Il en ressort un malaise chez les travailleurs (conditions de travail, danger du à la radioactivité, salaire…) et une détérioration de l’état du parc français.
Un débat où il ressort que des points de convergence apparaissent entre anti-nucléaires et travailleurs.

Il est à noter que comme partout, il faut que ce soient les travailleurs aux dépends souvent de menaces et de perte de leur emploi, et des personnes engagées qui se mobilisent pour faire savoir ce qui se passe dans ce monde de sur-consommation et d’insouciance générale.

Quelques participants CGT, Stop Golfech, MCLSDN

Stage de la CRIIRAD à Cahors le 27 mars 2010

Radioactivité et radioprotection

12 personnes, venant d’associations anti-nucléaires de la région (Corrèze, Aveyron, Tarn, Tarn et Garonne et Lot), ont, le 27 mars, à la bourse du travail de Cahors, participé à un stage autour de la radioactivité et de la radioprotection, ainsi que de la manipulation de compteurs Geiger.
Ce stage, animé par Cyril Giraud, administrateur de la Criirad, entre dans le cadre de la mobilisation contre l’arrêté du 5 mai 2009.

"Cet arrêté prévoit des dérogations à la loi de 2002 qui instaurait l’interdiction d’ajouter des substances radioactives et d’utiliser des matériaux et des déchets provenant d’une activité nucléaire - contaminés ou susceptibles de l’être - pour la fabrication de biens de consommation et de produits de construction. Ne subsistent désormais que cinq interdictions : les aliments ; les produits cosmétiques ; les parures ; les jouets ; les matériaux en contact avec les aliments et les eaux. Cela signifie que des éléments peuvent être utilisés ailleurs, comme le goudron des routes, les bijoux…".

Le Mouvement citoyen lotois s’est doté d’un compteur Geiger et entend bien débusquer la radioactivité et dénoncer sa présence éventuelle dans le département.

Photo de groupe
Relevé de compteurs

La photo avec les compteurs montre une mesure prise d’un carreau contaminé à l’uranium appauvri. La mesure la plus basse est celle d’ambiance, l’autre celle du carreau.  


Débat public à Cahors le 25 mars 2010

"Le désarmement nucléaire dans le monde, un sujet d’actualité"

Débat public avec Pierre Villard, co-président du Mouvement de la Paix, coordinateur de la campagne I CAN.

Compte rendu
Affiche
Cartes campagne I CAN
Dossier Flamme de l’abolition (pdf 1,2ko)

Assemblée générale à Cahors le 27 février 2010

La Dépêche - 01/03/10

9ème Forum pour l’Economie Sociale et Solidaire TLS les 4-5 décembre 2009 à Toulouse

https://www.adepes.org/spip.php?rubrique83

Sous l’appellation : "Sortir du Nucléaire Midi Pyrénées / Editions Terre Vivantes" nous avons tenus un stand antinucléaire. Le vendredi 04, SDN31 était présent à la journée "Forum Professionnel" ainsi qu’aux différentes tables rondes ; Frédéric Boutet y a présenté le Réseau.

Le samedi 05, MCLSDN était présent à la journée "Forum Grand Public" ; L’intérêt des personnes présentes s’est aussi bien porté sur la problématique du nucléaire que sur les énergies renouvelables. De nombreuses brochures "Don’t nuke the climate" sont parties. Bref, l’antinucléaire n’a pas du tout été incongru dans ce forum.

 


Des pommes - 1 euro pour aider l’Institut Belrad le 24 octobre 2009 à Cahors

Une vente de pommes à 1 euro pièce a été effectuée dans l’Aveyron, le Lot et Garonne et le Lot afin d’aider l’institut BELRAD et participer ainsi à la protection des enfants vivant dans les territoires contaminés par la catastrophe de Tchernobyl. En tout 345 euros ont été envoyés.

 

Tract

 

Cliquer sur les vignettes pour agrandir les photos ou les coupures de presse :

 

60e anniversaire de Cahors Mundi - Inauguration de la fontaine de la Paix à Cahors le 21 Septembre 2010

Invitation
Tract
La Dépêche du Midi - 22/09/10

Projection-débat du film "RAS : nucléaire, rien à signaler" à Cahors le 12 juin 2010

Un débat riche et constructif, de par la présence de la CGT de Golfech et d’anti-nucléaires (Stop Golfech, Mouvement Citoyen Lotois pour la Sortie Du Nucléaire).

Un débat où il ressort que l’industrie nucléaire présentée au départ comme un service public (fourniture d’électricité pour tous), est devenue une industrie comme les autres au service du capital.

Il en ressort un malaise chez les travailleurs (conditions de travail, danger du à la radioactivité, salaire…) et une détérioration de l’état du parc français.
Un débat où il ressort que des points de convergence apparaissent entre anti-nucléaires et travailleurs.

Il est à noter que comme partout, il faut que ce soient les travailleurs aux dépends souvent de menaces et de perte de leur emploi, et des personnes engagées qui se mobilisent pour faire savoir ce qui se passe dans ce monde de sur-consommation et d’insouciance générale.

Quelques participants CGT, Stop Golfech, MCLSDN

Stage de la CRIIRAD à Cahors le 27 mars 2010

Radioactivité et radioprotection

12 personnes, venant d’associations anti-nucléaires de la région (Corrèze, Aveyron, Tarn, Tarn et Garonne et Lot), ont, le 27 mars, à la bourse du travail de Cahors, participé à un stage autour de la radioactivité et de la radioprotection, ainsi que de la manipulation de compteurs Geiger.
Ce stage, animé par Cyril Giraud, administrateur de la Criirad, entre dans le cadre de la mobilisation contre l’arrêté du 5 mai 2009.

"Cet arrêté prévoit des dérogations à la loi de 2002 qui instaurait l’interdiction d’ajouter des substances radioactives et d’utiliser des matériaux et des déchets provenant d’une activité nucléaire - contaminés ou susceptibles de l’être - pour la fabrication de biens de consommation et de produits de construction. Ne subsistent désormais que cinq interdictions : les aliments ; les produits cosmétiques ; les parures ; les jouets ; les matériaux en contact avec les aliments et les eaux. Cela signifie que des éléments peuvent être utilisés ailleurs, comme le goudron des routes, les bijoux…".

Le Mouvement citoyen lotois s’est doté d’un compteur Geiger et entend bien débusquer la radioactivité et dénoncer sa présence éventuelle dans le département.

Photo de groupe
Relevé de compteurs

La photo avec les compteurs montre une mesure prise d’un carreau contaminé à l’uranium appauvri. La mesure la plus basse est celle d’ambiance, l’autre celle du carreau.  


Débat public à Cahors le 25 mars 2010

"Le désarmement nucléaire dans le monde, un sujet d’actualité"

Débat public avec Pierre Villard, co-président du Mouvement de la Paix, coordinateur de la campagne I CAN.

Compte rendu
Affiche
Cartes campagne I CAN
Dossier Flamme de l’abolition (pdf 1,2ko)

Assemblée générale à Cahors le 27 février 2010

La Dépêche - 01/03/10

9ème Forum pour l’Economie Sociale et Solidaire TLS les 4-5 décembre 2009 à Toulouse

https://www.adepes.org/spip.php?rubrique83

Sous l’appellation : "Sortir du Nucléaire Midi Pyrénées / Editions Terre Vivantes" nous avons tenus un stand antinucléaire. Le vendredi 04, SDN31 était présent à la journée "Forum Professionnel" ainsi qu’aux différentes tables rondes ; Frédéric Boutet y a présenté le Réseau.

Le samedi 05, MCLSDN était présent à la journée "Forum Grand Public" ; L’intérêt des personnes présentes s’est aussi bien porté sur la problématique du nucléaire que sur les énergies renouvelables. De nombreuses brochures "Don’t nuke the climate" sont parties. Bref, l’antinucléaire n’a pas du tout été incongru dans ce forum.

 


Des pommes - 1 euro pour aider l’Institut Belrad le 24 octobre 2009 à Cahors

Une vente de pommes à 1 euro pièce a été effectuée dans l’Aveyron, le Lot et Garonne et le Lot afin d’aider l’institut BELRAD et participer ainsi à la protection des enfants vivant dans les territoires contaminés par la catastrophe de Tchernobyl. En tout 345 euros ont été envoyés.

 

Tract