Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

La sortie du nucléaire marque des points

AREVA suspend plusieurs projets miniers

21 décembre 2011 |




AREVA a décidé de "ralentir" les investissements qu’elle programmait pour lancer l’exploitation du gigantesque gisement d’uranium d’Imouraren au Niger, et du gisement de Bakouma en République centrafricaine.



Elle s’est justifiée en évoquant "l’impact du drame de Fukushima (Japon), le déclin des cours de l’uranium, la récession mondiale et des contraintes financières".

Le fabricant de centrales nucléaires, aujourd’hui contraint de procéder à 1200 licenciements (hors France... pour l’instant), s’essaie à la méthode Coué en indiquant être convaincu "que les conditions de marché de l’uranium redeviendront propices dans les deux ans à venir, une fois l’impact de Fukushima surmonté."

Elle s’est justifiée en évoquant "l’impact du drame de Fukushima (Japon), le déclin des cours de l’uranium, la récession mondiale et des contraintes financières".

Le fabricant de centrales nucléaires, aujourd’hui contraint de procéder à 1200 licenciements (hors France... pour l’instant), s’essaie à la méthode Coué en indiquant être convaincu "que les conditions de marché de l’uranium redeviendront propices dans les deux ans à venir, une fois l’impact de Fukushima surmonté."




Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don

MENU