Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Loi de transition énergétique : suivez le feuilleton !

Le Réseau “Sortir du nucléaire“ propose un « kit rafistolage » aux parlementaires !




Quelques jours avant le début des débats parlementaires sur la « loi de transition énergétique pour une croissance verte », le Réseau “Sortir du nucléaire“ interpelle les parlementaires en leur envoyant ce « kit rafistolage » pour réacteurs vieillissants. En effet, le projet de loi ne contient toujours aucune mesure pour limiter fermement la durée de fonctionnement des réacteurs et permettre leur fermeture.



JPEG - 1.5 Mo
Kit Rafistolage HD
PDF - 2.9 Mo
Tract "Kit rafistolage" au format pdf

Prolongation des réacteurs vieillissants : EDF impose sa loi

Alors que les centrales nucléaires françaises vieillissent (plus de la moitié ont dépassé les 30 ans, leur durée de fonctionnement initialement prévue), EDF souhaite prolonger leur activité jusqu’à 50, voire 60 ans, au mépris des risques pour la sûreté et malgré les avertissements de l’Autorité de sûreté nucléaire et de plusieurs experts indépendants. En effet, en dépit de leur coût exorbitant – environ 250 milliards d’euros selon le cabinet indépendant WISE Paris - les travaux prévus ne pourront compenser le vieillissement inéluctable des réacteurs, ni intégrer complètement les prescriptions de sûreté introduites après la catastrophe de Fukushima. Certains équipements cruciaux (cuve, enceinte de confinement, câbles enterrés) ne peuvent être changés et montrent déjà des signes d’usure. Avec ces projets de prolongation, EDF impose donc à la France entière un risque accru d’accident.

La loi doit empêcher la prolongation des vieux réacteurs !

La « loi de transition énergétique pour une croissance verte », qui sera débattue par les parlementaires dans quelques jours, aurait pu constituer une occasion de reprendre en main la politique énergétique et d’amorcer la fermeture des centrales vieillissantes, réduisant par la même occasion la production de déchets. Mais le texte ne contient toujours aucune mesure pour limiter fermement la durée de fonctionnement des réacteurs, ni aucune disposition permettant à l’exécutif de décider de la fermeture d’une centrale.

Aucun citoyen n’est prêt à payer son électricité au prix d’une catastrophe nucléaire. Après plusieurs interpellations adressées aux parlementaires – dont une pétition déjà signée par 16 000 personnes - , le Réseau “Sortir du nucléaire“ vient donc d’envoyer cette fausse publicité pour un « kit rafistolage pour vieux réacteurs » à l’ensemble des députés et sénateurs pour les rappeler à leurs responsabilités. Alors que commencent les débats parlementaires, se ressaisiront-ils de la politique énergétique, en s’opposant à ces projets de prolongation ? Ou laisseront-ils EDF écrire la loi et procéder à ces opérations de « rafistolage » aussi coûteuses qu’inutiles ?

Plus d’informations sur la campagne « Stop rafistolage » : https://www.sortirdunucleaire.org/Pas-de-transition-sans-sortie-du-nucleaire

Lien vers notre pétition : https://www.sortirdunucleaire.org/Loi-transition

Contacts :

Marc Saint Aroman - 05 61 35 11 06 Laura Hameaux, chargée de campagne - 06 85 23 05 11

Chargée de communication :

Charlotte Mijeon – 06 64 66 01 23

JPEG - 1.5 Mo
Kit Rafistolage HD
PDF - 2.9 Mo
Tract "Kit rafistolage" au format pdf

Prolongation des réacteurs vieillissants : EDF impose sa loi

Alors que les centrales nucléaires françaises vieillissent (plus de la moitié ont dépassé les 30 ans, leur durée de fonctionnement initialement prévue), EDF souhaite prolonger leur activité jusqu’à 50, voire 60 ans, au mépris des risques pour la sûreté et malgré les avertissements de l’Autorité de sûreté nucléaire et de plusieurs experts indépendants. En effet, en dépit de leur coût exorbitant – environ 250 milliards d’euros selon le cabinet indépendant WISE Paris - les travaux prévus ne pourront compenser le vieillissement inéluctable des réacteurs, ni intégrer complètement les prescriptions de sûreté introduites après la catastrophe de Fukushima. Certains équipements cruciaux (cuve, enceinte de confinement, câbles enterrés) ne peuvent être changés et montrent déjà des signes d’usure. Avec ces projets de prolongation, EDF impose donc à la France entière un risque accru d’accident.

La loi doit empêcher la prolongation des vieux réacteurs !

La « loi de transition énergétique pour une croissance verte », qui sera débattue par les parlementaires dans quelques jours, aurait pu constituer une occasion de reprendre en main la politique énergétique et d’amorcer la fermeture des centrales vieillissantes, réduisant par la même occasion la production de déchets. Mais le texte ne contient toujours aucune mesure pour limiter fermement la durée de fonctionnement des réacteurs, ni aucune disposition permettant à l’exécutif de décider de la fermeture d’une centrale.

Aucun citoyen n’est prêt à payer son électricité au prix d’une catastrophe nucléaire. Après plusieurs interpellations adressées aux parlementaires – dont une pétition déjà signée par 16 000 personnes - , le Réseau “Sortir du nucléaire“ vient donc d’envoyer cette fausse publicité pour un « kit rafistolage pour vieux réacteurs » à l’ensemble des députés et sénateurs pour les rappeler à leurs responsabilités. Alors que commencent les débats parlementaires, se ressaisiront-ils de la politique énergétique, en s’opposant à ces projets de prolongation ? Ou laisseront-ils EDF écrire la loi et procéder à ces opérations de « rafistolage » aussi coûteuses qu’inutiles ?

Plus d’informations sur la campagne « Stop rafistolage » : https://www.sortirdunucleaire.org/Pas-de-transition-sans-sortie-du-nucleaire

Lien vers notre pétition : https://www.sortirdunucleaire.org/Loi-transition

Contacts :

Marc Saint Aroman - 05 61 35 11 06 Laura Hameaux, chargée de campagne - 06 85 23 05 11

Chargée de communication :

Charlotte Mijeon – 06 64 66 01 23