Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Transports nucléaires

Parce que le transport des matières radioactives est une activité inutile, absurde et dangereuse, le Réseau "Sortir du nucléaire" se mobilise !


En savoir plus sur les transports

Types de Transports




Par la mer

Les transports maritimes

Les navires sont principalement utilisés pour transporter les combustibles nucléaire irradiés, les déchets vitrifiés, le MOX et le plutonium, entre la France, le Royaume-Uni, le Japon et l’Australie. Les principaux trafics concernant la France ont lieu à partir des ports de Cherbourg et de Dunkerque, cependant un trafic régulier de produits dérivés à base d’uranium a lieu à partir du Havre ou Calais (UF6) en direction de la Russie.

Les différents types de navires sont les suivants :


PNTL

La compagnie British Nuclear Fuel Limited possède une série de navires de la classe "Pacific" : Pacific Swan, Pacific Sanpiper, Pacific Crane (aussi nommé Akasuki Maru lorsqu’il transporte du Plutonium), Pacific Pintail et Pacific Teal (tous deux équipés de canons pour pouvoir transporter du MOX). Affrétés pour le compte de Transnucléaire pour la Cogema ou BNFL, ces bateaux classés INF3 sont spécialement conçus pour ce type de transport, ils transportent la matière radioactive entre l’Europe et le Japon. Le Pacific Shearwater, plus petit, assure le trafic entre les ports européens, en particulier la liaison Dunkerque - Barrow-In-Furness en Angleterre.


Morbihannaise de Navigation
Transnucléaire/Cogema

La Cogema a décidé il y a quelques années d’affréter des navires pour son propre compte. Pour ce faire elle utilise un navire classique (Cargo de frêt normal modifié) classé INF2. Dénommé "Bouguenais" il est la propriété de la Compagnie Morbihanaise de Navigation elle même sous la tutelle de la Générale de Navigation. Ce cargo assure la liaison entre l’Australie et la France, mais aussi entre la France et les USA pour des combustibles très enrichis des réacteurs de recherche. Il faut se méfier aussi de son Sister-ship "Le Beaulieu".


Navire type "ferry"

Pour des trafics plus spécifiques on peut trouver des bateaux plus surprenants, par exemple à Dunkerque la Compagnie NTL (Nuclear Transport Limited) utilise un ferry, le "Nord Pas De Calais",pour faire traverser la Manche à des camions ou wagons.



Par le rail

Les transports ferroviaires

Bien que le train apparaisse comme l’option sécurité "la moins pire", il n’en reste pas moins que les risques relatifs à ces transports demeurent et qu’en particulier, les plans d’intervention en cas d’accidents semblent inconnus des personnes en charge de la sécurité sur les parcours, ou même sont inexistants.


Combustibles nucléaires irradiés

Les combustibles usés sont transportés dans toute l’Europe à bord de wagons spéciaux à forme très caractéristique et facilement identifiables, avec leur capot couleur métal aluminiun et leur structure principale de couleur verte ou bleue. Ils transportent leur dangereuse cargaison à destination de l’usine de La Hague, via la Gare Cogema de Valognes (3 km de La Hague) ou de Sellafield en Angleterre via Dunkerque. Les containers transportés dans ces wagons sont le plus souvent de type TN12, TN13 ou TN17. (T comme transport, N comme nucléaire et 12, 13... comme le nombre théorique d’assemblages radioactifs contenus dans le "Château")


Déchets vitrifiés

Les déchets vitrifiés, hautement radioactifs, retournent pour une petite part, vers les pays d’origines (Allemagne et Belgique pour le moment), dans les mêmes wagons que ceux utilisé pour les combustibles usés (voir plus haut) Dans ce cas les containers utilisés sont de type TN28VS (T comme transport, N comme nucléaire , 28 comme le nombre de Caniters à l’intérieur, V comme vitrifié et S comme stockage). En Allemagne tous les conteneurs sont appelés "Castor".


Nitrate d’uranyle

L’uranium issu du retraitement, retourne vers Pierrelatte sous une forme liquide nitreuse pour y être transformé sous une forme stockable. Les wagons sont des plateformes sur lesquelles ont été fixés (par deux) des ensembles reconnaissables à leur forme cylindrique en inox entouré d’un "cadre" parallélépipédique en acier.


Déchets de faible et moyenne activité

Les déchets de faible et moyenne activité stockable à Soulaine dans l’Aube sont transportés dans des containers blancs ou grisatres de forme classique parallélépipédique à partir de l’usine de La Hague. Ils sont acheminés à la gare "Andra" de Brienne Le Château à coté du centre de stockage.



Par la route

Les transports routiers

Les transports routiers sont principalement ceux de "liaisons" entre les installations ne possédant pas de terminal ferroviaire et de gare, mais aussi tous les transports contenant des matériaux fissiles (MOX et plutonium pur).Les camions pour le transport des matériaux radioactifs sont spécialement conçus à cet effet et la propriété d’entreprises spécialisées, en particulier les entreprises "Lemaréchal" et "Celestin" sous le contrôle de Transnucléaire filiale de Cogema.


Combustibles nucléaires irradiés

Deux principaux types :
 les camions courtes distances (quelques dizaines de km) très puissants et qui roulent très doucement, 8 km/h. dans les cotes, pour le transport des containers type TN(12,13,17,28, etc..)
 les camions longues distances, plus légers et rapides, ils traversent l’Europe, (Ex : Suisse, La Hague ou Dunkerque). Ils transportent une très petite quantité de matière active.


Déchets vitrifiés

Les camions utilisés sont les mêmes que pour les combustibles irradiés et ne sont utilisés qu’entre Cogema La Hague et la gare de Valognes (30 km) ou entre le train et Gorleben pour l’Allemagne.



Nitrate d’uranyle

Les ensembles parallépipédiques (cuve inox) dont on a parler plus haut peuvent aussi être transportés sur des camions plateformes.



Déchets de faible et moyenne activité

Les ensembles parallélépipédiques blancs dont on a parler plus haut peuvent aussi être transportés sur des camions plateformes.




Par la mer

Les transports maritimes

Les navires sont principalement utilisés pour transporter les combustibles nucléaire irradiés, les déchets vitrifiés, le MOX et le plutonium, entre la France, le Royaume-Uni, le Japon et l’Australie. Les principaux trafics concernant la France ont lieu à partir des ports de Cherbourg et de Dunkerque, cependant un trafic régulier de produits dérivés à base d’uranium a lieu à partir du Havre ou Calais (UF6) en direction de la Russie.

Les différents types de navires sont les suivants :


PNTL

La compagnie British Nuclear Fuel Limited possède une série de navires de la classe "Pacific" : Pacific Swan, Pacific Sanpiper, Pacific Crane (aussi nommé Akasuki Maru lorsqu’il transporte du Plutonium), Pacific Pintail et Pacific Teal (tous deux équipés de canons pour pouvoir transporter du MOX). Affrétés pour le compte de Transnucléaire pour la Cogema ou BNFL, ces bateaux classés INF3 sont spécialement conçus pour ce type de transport, ils transportent la matière radioactive entre l’Europe et le Japon. Le Pacific Shearwater, plus petit, assure le trafic entre les ports européens, en particulier la liaison Dunkerque - Barrow-In-Furness en Angleterre.


Morbihannaise de Navigation
Transnucléaire/Cogema

La Cogema a décidé il y a quelques années d’affréter des navires pour son propre compte. Pour ce faire elle utilise un navire classique (Cargo de frêt normal modifié) classé INF2. Dénommé "Bouguenais" il est la propriété de la Compagnie Morbihanaise de Navigation elle même sous la tutelle de la Générale de Navigation. Ce cargo assure la liaison entre l’Australie et la France, mais aussi entre la France et les USA pour des combustibles très enrichis des réacteurs de recherche. Il faut se méfier aussi de son Sister-ship "Le Beaulieu".


Navire type "ferry"

Pour des trafics plus spécifiques on peut trouver des bateaux plus surprenants, par exemple à Dunkerque la Compagnie NTL (Nuclear Transport Limited) utilise un ferry, le "Nord Pas De Calais",pour faire traverser la Manche à des camions ou wagons.



Par le rail

Les transports ferroviaires

Bien que le train apparaisse comme l’option sécurité "la moins pire", il n’en reste pas moins que les risques relatifs à ces transports demeurent et qu’en particulier, les plans d’intervention en cas d’accidents semblent inconnus des personnes en charge de la sécurité sur les parcours, ou même sont inexistants.


Combustibles nucléaires irradiés

Les combustibles usés sont transportés dans toute l’Europe à bord de wagons spéciaux à forme très caractéristique et facilement identifiables, avec leur capot couleur métal aluminiun et leur structure principale de couleur verte ou bleue. Ils transportent leur dangereuse cargaison à destination de l’usine de La Hague, via la Gare Cogema de Valognes (3 km de La Hague) ou de Sellafield en Angleterre via Dunkerque. Les containers transportés dans ces wagons sont le plus souvent de type TN12, TN13 ou TN17. (T comme transport, N comme nucléaire et 12, 13... comme le nombre théorique d’assemblages radioactifs contenus dans le "Château")


Déchets vitrifiés

Les déchets vitrifiés, hautement radioactifs, retournent pour une petite part, vers les pays d’origines (Allemagne et Belgique pour le moment), dans les mêmes wagons que ceux utilisé pour les combustibles usés (voir plus haut) Dans ce cas les containers utilisés sont de type TN28VS (T comme transport, N comme nucléaire , 28 comme le nombre de Caniters à l’intérieur, V comme vitrifié et S comme stockage). En Allemagne tous les conteneurs sont appelés "Castor".


Nitrate d’uranyle

L’uranium issu du retraitement, retourne vers Pierrelatte sous une forme liquide nitreuse pour y être transformé sous une forme stockable. Les wagons sont des plateformes sur lesquelles ont été fixés (par deux) des ensembles reconnaissables à leur forme cylindrique en inox entouré d’un "cadre" parallélépipédique en acier.


Déchets de faible et moyenne activité

Les déchets de faible et moyenne activité stockable à Soulaine dans l’Aube sont transportés dans des containers blancs ou grisatres de forme classique parallélépipédique à partir de l’usine de La Hague. Ils sont acheminés à la gare "Andra" de Brienne Le Château à coté du centre de stockage.



Par la route

Les transports routiers

Les transports routiers sont principalement ceux de "liaisons" entre les installations ne possédant pas de terminal ferroviaire et de gare, mais aussi tous les transports contenant des matériaux fissiles (MOX et plutonium pur).Les camions pour le transport des matériaux radioactifs sont spécialement conçus à cet effet et la propriété d’entreprises spécialisées, en particulier les entreprises "Lemaréchal" et "Celestin" sous le contrôle de Transnucléaire filiale de Cogema.


Combustibles nucléaires irradiés

Deux principaux types :
 les camions courtes distances (quelques dizaines de km) très puissants et qui roulent très doucement, 8 km/h. dans les cotes, pour le transport des containers type TN(12,13,17,28, etc..)
 les camions longues distances, plus légers et rapides, ils traversent l’Europe, (Ex : Suisse, La Hague ou Dunkerque). Ils transportent une très petite quantité de matière active.


Déchets vitrifiés

Les camions utilisés sont les mêmes que pour les combustibles irradiés et ne sont utilisés qu’entre Cogema La Hague et la gare de Valognes (30 km) ou entre le train et Gorleben pour l’Allemagne.



Nitrate d’uranyle

Les ensembles parallépipédiques (cuve inox) dont on a parler plus haut peuvent aussi être transportés sur des camions plateformes.



Déchets de faible et moyenne activité

Les ensembles parallélépipédiques blancs dont on a parler plus haut peuvent aussi être transportés sur des camions plateformes.