Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Contaminations au tritium

Saint Maur - Bondoufle

Suivez toute l’évolution juridique de cette affaire

4 juin 2012 |




Pour connaître toutes les suites juridiques de cette affaire, consultez notre Juriblog, le blog des actions en justice du Réseau "Sortir du nucléaire" :
https://www.sortirdunucleaire.org/CEA-Valduc-contamination


Le centre du CEA de Valduc créé en 1957 et situé à 45 Km au nord-ouest de Dijon, est une installation nucléaire intéressant la défense nationale.

Ce centre a connu, courant novembre 2010, un événement grave ayant entraîné une contamination au tritium de salariés de la société 2M Process à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), de riverains et de l’environnement.

Plusieurs employés de cette entreprise sous-traitante du CEA ont manipulé un tamis moléculaire qu’ils croyaient neuf alors qu’il avait déjà été utilisé par le CEA Valduc et était radioactif.

Cette entreprise n’est pas une installation nucléaire de base, il ne s’agit même pas d’une installation classée.

L’incident a été classé au niveau 1 pour la contamination, mais au niveau 2 de l’échelle Ines qui en compte 7, en ce qui concerne le défaut de procédure.

Ce tamis a également transité par une autre entreprise située à Bondoufle.

Le Réseau a déposé plainte contre X le 30 novembre 2010. Une information a été ouverte le 24 février 2011.

Suite au classement sans suite de sa plainte, le Réseau s’est constitué partie civile le 1er juin 2012.

Le centre du CEA de Valduc créé en 1957 et situé à 45 Km au nord-ouest de Dijon, est une installation nucléaire intéressant la défense nationale.

Ce centre a connu, courant novembre 2010, un événement grave ayant entraîné une contamination au tritium de salariés de la société 2M Process à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), de riverains et de l’environnement.

Plusieurs employés de cette entreprise sous-traitante du CEA ont manipulé un tamis moléculaire qu’ils croyaient neuf alors qu’il avait déjà été utilisé par le CEA Valduc et était radioactif.

Cette entreprise n’est pas une installation nucléaire de base, il ne s’agit même pas d’une installation classée.

L’incident a été classé au niveau 1 pour la contamination, mais au niveau 2 de l’échelle Ines qui en compte 7, en ce qui concerne le défaut de procédure.

Ce tamis a également transité par une autre entreprise située à Bondoufle.

Le Réseau a déposé plainte contre X le 30 novembre 2010. Une information a été ouverte le 24 février 2011.

Suite au classement sans suite de sa plainte, le Réseau s’est constitué partie civile le 1er juin 2012.



Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don