Faire un don

Transports nucléaires

Parce que le transport des matières radioactives est une activité inutile, absurde et dangereuse, le Réseau "Sortir du nucléaire" se mobilise !


SUIVI DU TRAIN D’ENFER - Face à la détermination citoyenne, la police violente les manifestants mais finit par capituler

8 novembre 2010 |




Communiqué du Réseau "Sortir du nucléaire"
Le train ne redémarrera pas avant le lundi 8 novembre - 9 h au mieux



Le Réseau "Sortir du nucléaire" révèle que le train d’enfer ne redémarrera pas avant le lundi 7 novembre 9 h au mieux du fait de la mobilisation massive des opposants au nucléaire.

Depuis son départ en France de la gare de Valognes dans la Manche le vendredi 5 octobre à 14 h 30 et après un périple de 2 500 km, le train est actuellement stationné en Allemagne à Dahlenburg à 40 km du terminal ferroviaire de Dannenberg. En effet, hier soir la police a capitulé face à la présence massive de manifestants sur les voies et a entouré le train à l’arrêt de « barbelés rasoirs ». A Dannenberg Ost, les 11 conteneurs « Castor » devraient ensuite être chargés sur des camions, pour parcourir, par la route, les 25 derniers km jusqu’au centre d’entreposage de Gorleben. Du fait d’une très forte mobilisation populaire, c’est la première fois qu’un convoi de déchets radioactifs mettra autant de temps à arriver à Gorleben, s’il y arrive un jour.

Militants pacifiques et déterminés – Société nucléaire, Etat policier Grâce à ses informateurs sur le terrain en Allemagne, le Réseau "Sortir du nucléaire" assure un suivi heure par heure de l’avancée du train et des mobilisations. Il publie, sur son site internet, des informations exclusives en France, notamment une vidéo accablante des violences policières perpétrées dans la journée du 7 novembre sur des militant-e-s criant « Keine Gewalt ! - Non à la violence ! » « Ces violences policière intolérables contre des manifestants aussi déterminés que pacifiques, font écho à celles subies en France par les militant-e-s du GANVA (Groupe d’Actions Non-Violentes Antinucléaire), confirmant ainsi le célèbre adage "Société Nucléaire – Société policière" », s’insurge Charlotte Mijeon, porte parole du Réseau "Sortir du nucléaire".

Suivi heure par heure de la mobilisation et lien vers la vidéo sur les violences policières en Allemagne : https://www.sortirdunucleaire.org/blogs/train-d-enfer-transport-la-hague

Contacts presse :
 Charlotte Mijeon : 06 75 36 20 20 - nuit et jour
 Laura Hameaux : 06 85 23 05 11 - nuit et jour
 Nadine Schneider : 06 85 50 82 77

Le Réseau "Sortir du nucléaire" révèle que le train d’enfer ne redémarrera pas avant le lundi 7 novembre 9 h au mieux du fait de la mobilisation massive des opposants au nucléaire.

Depuis son départ en France de la gare de Valognes dans la Manche le vendredi 5 octobre à 14 h 30 et après un périple de 2 500 km, le train est actuellement stationné en Allemagne à Dahlenburg à 40 km du terminal ferroviaire de Dannenberg. En effet, hier soir la police a capitulé face à la présence massive de manifestants sur les voies et a entouré le train à l’arrêt de « barbelés rasoirs ». A Dannenberg Ost, les 11 conteneurs « Castor » devraient ensuite être chargés sur des camions, pour parcourir, par la route, les 25 derniers km jusqu’au centre d’entreposage de Gorleben. Du fait d’une très forte mobilisation populaire, c’est la première fois qu’un convoi de déchets radioactifs mettra autant de temps à arriver à Gorleben, s’il y arrive un jour.

Militants pacifiques et déterminés – Société nucléaire, Etat policier Grâce à ses informateurs sur le terrain en Allemagne, le Réseau "Sortir du nucléaire" assure un suivi heure par heure de l’avancée du train et des mobilisations. Il publie, sur son site internet, des informations exclusives en France, notamment une vidéo accablante des violences policières perpétrées dans la journée du 7 novembre sur des militant-e-s criant « Keine Gewalt ! - Non à la violence ! » « Ces violences policière intolérables contre des manifestants aussi déterminés que pacifiques, font écho à celles subies en France par les militant-e-s du GANVA (Groupe d’Actions Non-Violentes Antinucléaire), confirmant ainsi le célèbre adage "Société Nucléaire – Société policière" », s’insurge Charlotte Mijeon, porte parole du Réseau "Sortir du nucléaire".

Suivi heure par heure de la mobilisation et lien vers la vidéo sur les violences policières en Allemagne : https://www.sortirdunucleaire.org/blogs/train-d-enfer-transport-la-hague

Contacts presse :
 Charlotte Mijeon : 06 75 36 20 20 - nuit et jour
 Laura Hameaux : 06 85 23 05 11 - nuit et jour
 Nadine Schneider : 06 85 50 82 77



Ça peut aussi vous intéresser


Suivez-nous


     
Nous connaître | Le Réseau en action | À vous d'agir | Informez vous | Presse |

Abonnez-vous à notre newsletter :

Réseau
Sortir du nucléaire

9 rue Dumenge
69317 Lyon cedex 04
04 78 28 29 22
Contact mail