Faire un don

Nos communiqués de presse

Nucléaire : l’illusion génération IV

Communiqué du 5 janvier 2006



Le syndrome ITER-Superphénix a encore frappé !
Les projets nucléaires n’ont aucune légitimité démocratique

Le Réseau "Sortir du nucléaire" exprime sa stupéfaction après l’effet d’annonce du Président de la République concernant le lancement d’un réacteur nucléaire dit de "4ème génération", pure invention publicitaire de l’industrie nucléaire.
De toute évidence, celle-ci dicte ses décisions aux politiques qui sont bernés, projet après projet :

- Après l’échec cuisant du surgénérateur Superphénix - qui devait produire "plus de matières fissiles qu’il n’en consomme",
- Après le lancement du réacteur à fusion nucléaire ITER - qui doit lui aussi "régler définitivement les problèmes énergétiques de la planète",

… voici la supposée "génération 4". Il s’agit en réalité du "recyclage" de vieux projets qui avaient été auparavant écartés par l’industrie nucléaire.

Le Président de la République ne doit pas même savoir qu’il existe 6 projets différents (*) de réacteurs de supposée "génération 4". Sait-il lequel a été choisi par le lobby nucléaire ? Et pourquoi ? Nous en doutons.

Parmi les véritables "miracles" annoncés pour la supposée "génération 4", il y a l’ "incinération des déchets nucléaires" produits par les réacteurs actuels. Mais alors :
- pourquoi ces déchets sont-ils vitrifiés, ce qui empêche toute réutilisation ?
- pourquoi ne sont pas stoppés immédiatement les travaux du site de Bure (Meuse), consacré à l’enfouissement de ces déchets nucléaires ?

Il apparaît clairement que l’industrie nucléaire se fait attribuer, sans que jamais l’avis de la population ne soit sollicité, des budgets toujours plus importants, en échange de belles promesses. L’annonce du Président de la République, tout comme pour le lancement de réacteur ITER, n’est basée sur aucune légitimité démocratique.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" organise les 15 et 16 avril à Cherbourg (Manche) une manifestation internationale contre la construction de nouveaux réacteurs nucléaires. (cf www.stop-epr.org )

Contact : 06.64.100.333

(*) réacteur rapide à caloporteur sodium (SFR), réacteur à caloporteur alliages de plomb (LFR), réacteur à très haute température (VHTR), réacteur à neutrons rapides à caloporteur gaz (GFR), réacteur à eau supercritique (SCWR), et le réacteur à sels fondus (MSR). Tous aussi virtuels les uns que les autres !

Le syndrome ITER-Superphénix a encore frappé !
Les projets nucléaires n’ont aucune légitimité démocratique

Le Réseau "Sortir du nucléaire" exprime sa stupéfaction après l’effet d’annonce du Président de la République concernant le lancement d’un réacteur nucléaire dit de "4ème génération", pure invention publicitaire de l’industrie nucléaire.
De toute évidence, celle-ci dicte ses décisions aux politiques qui sont bernés, projet après projet :

- Après l’échec cuisant du surgénérateur Superphénix - qui devait produire "plus de matières fissiles qu’il n’en consomme",
- Après le lancement du réacteur à fusion nucléaire ITER - qui doit lui aussi "régler définitivement les problèmes énergétiques de la planète",

… voici la supposée "génération 4". Il s’agit en réalité du "recyclage" de vieux projets qui avaient été auparavant écartés par l’industrie nucléaire.

Le Président de la République ne doit pas même savoir qu’il existe 6 projets différents (*) de réacteurs de supposée "génération 4". Sait-il lequel a été choisi par le lobby nucléaire ? Et pourquoi ? Nous en doutons.

Parmi les véritables "miracles" annoncés pour la supposée "génération 4", il y a l’ "incinération des déchets nucléaires" produits par les réacteurs actuels. Mais alors :
- pourquoi ces déchets sont-ils vitrifiés, ce qui empêche toute réutilisation ?
- pourquoi ne sont pas stoppés immédiatement les travaux du site de Bure (Meuse), consacré à l’enfouissement de ces déchets nucléaires ?

Il apparaît clairement que l’industrie nucléaire se fait attribuer, sans que jamais l’avis de la population ne soit sollicité, des budgets toujours plus importants, en échange de belles promesses. L’annonce du Président de la République, tout comme pour le lancement de réacteur ITER, n’est basée sur aucune légitimité démocratique.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" organise les 15 et 16 avril à Cherbourg (Manche) une manifestation internationale contre la construction de nouveaux réacteurs nucléaires. (cf www.stop-epr.org )

Contact : 06.64.100.333

(*) réacteur rapide à caloporteur sodium (SFR), réacteur à caloporteur alliages de plomb (LFR), réacteur à très haute température (VHTR), réacteur à neutrons rapides à caloporteur gaz (GFR), réacteur à eau supercritique (SCWR), et le réacteur à sels fondus (MSR). Tous aussi virtuels les uns que les autres !


Le saviez-vous ?
Le Réseau "Sortir du nucléaire" est un véritable contre-pouvoir citoyen. Totalement indépendants de l’État, nous dépendons exclusivement du soutien de nos donateurs. C’est grâce à votre soutien financier que nous pouvons nous permettre de tout mettre en œuvre pour offrir aux générations futures l’espoir d’un avenir sans risques nucléaires. Aidez-nous à obtenir cet objectif et à nous permettre de continuer la lutte au quotidien contre cette énergie mortifère et pour promouvoir la sobriété énergétique et les alternatives renouvelables.

Faire un don



 Presse

Pour toute sollicitation médiatique, merci de contacter Charlotte Mijeon, chargée de communication et des relations extérieures.

charlotte.mijeon@sortirdunucleaire.fr
Tél : 06 64 66 01 23


Grâce à vos dons, nous agissons !