Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Newsletter congrès

Newsletter du mois de février 2019




Cher.e.s ami.e.s,

Du vendredi 14 juin au dimanche 16 juin 2019, le Réseau "Sortir du nucléaire" tiendra son Assemblée Générale et son deuxième Congrès à Pierrefitte-ès-Bois, dans le Loiret. D’ici là, vous recevez cette newsletter mensuelle pour suivre les informations et les actualités sur le déroulement des trois jours.



C’est officiel ! On vous attend...

Le Réseau "Sortir du nucléaire" est heureux de vous inviter à son Assemblée Générale et à son deuxième Congrès, du 14 au 16 juin prochains, à Pierrefitte-ès-Bois, dans le Loiret. Vous recevrez prochainement la convocation, mais d’ores et déjà, réservez votre week-end !

Pour échanger, se préparer et s’organiser pour mener les batailles qui s’annoncent, et tout simplement pour le plaisir de se retrouver, on vous y attendra. Ces trois jours seront l’occasion d’un temps de réflexion sur la lutte antinucléaire, sur les grandes orientations et les modalités de fonctionnement de notre fédération de groupes et d’associations.

...à Pierrefitte-ès-Bois. Mais pourquoi là-bas ?

Cette année, on se retrouvera à Pierrefitte-ès-Bois, dans la région Centre-Val de Loire. À cheval sur les départements du Cher et du Loiret. Le lieu choisi est symbolique : à 100 kilomètres de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux, à 40 kilomètres de celle de Dampierre-en-Burly et à 15 kilomètres des deux réacteurs de Belleville-sur-Loire. Son emplacement vient nous rappeler que si deux tiers des Français vivent à moins de 100 kilomètres d’une centrale nucléaire, certains en comptabilisent trois autour d’eux. De plus, les terres qui entourent ces trois centrales sont convoitées par EDF SA, qui lorgne sur plusieurs centaines d’hectares pour construire une méga-piscine de combustibles irradiés ou de nouveaux EPR dans la région.

> Voir le communiqué sur les tentatives de rachats de terres par EDF SA

Dans la région, la résistance à la nucléarisation du territoire s’organise. Face à cette offensive de la filière nucléaire, la coordination Sortir du Nucléaire Loire et Vienne regroupe l’ACIRAD Centre, le Réseau l’EPR ça suffit, SDN 37, SDN 41, SDN 49, SDN 72, CSDN 79, Coordination Poitevine « Vivons sans nucléaire », SDN Pays Nantais et SDN Berry-Giennois-Puisaye. Plus puissants et déterminés ensemble, les groupes – adhérents ou non au Réseau "Sortir du nucléaire" - de cette région ont marqué l’année 2018 par leurs actions.

En 2019, ils joueront un rôle moteur dans l’opposition aux prolongations et aux nouvelles installations. Et l’Atomik Tour, dont vous avez sûrement entendu parler, fera étape dans le coin à la même période. Se retrouver dans cette région a donc tout son sens pour préparer nos luttes à venir.

Un temps de rencontres et d’échanges

En 2016, le premier congrès du Réseau "Sortir du nucléaire" s’était déroulé à Angers, dans le Maine-et-Loire. Les trois jours avaient été synonymes de débats parfois énergiques, de sessions de travail intenses et de temps conviviaux. Parce que le meilleur moyen de faire naître de nouvelles dynamiques, sur le terrain et dans les têtes, c’est encore de se retrouver, de débattre et de passer du bon temps ensemble. Ces séquences d’émulation et de partage seront notre priorité.

Par ailleurs, nous ferons tout pour que les participant.e.s se sentent bien dans ce lieu : cette année, le mot d’ordre sera esprit militant et autogestion. Plus agréables, les salles et la nature qui bordent le centre seront idéales pour mettre les participant.e.s dans les meilleures dispositions. Côté repas, la cantine Les Marmijotes s’occupera de nous concocter des petits plats délicieux, sains, novateurs… et vegan ! Et le samedi soir, nous aurons le plaisir de déguster de succulentes pizzas, cuites dans un four à pain mobile !

Congrès, Assemblée Générale : quelle différence ?

L’Assemblée Générale est un rendez-vous annuel. Cette année encore, elle sera ouverte aux associations et aux groupes adhérents du Réseau. Lors des séquences de vote sur les statuts, les grandes orientations ou le conseil d’administration, il est impératif d’être à jour d’adhésion 2018 pour prendre part au scrutin.

Vous n’êtes pas à jour d’adhésion ? Pas de panique, elle est possible jusqu’à 15 jours ouvrés avant l’AG, soit jusqu’au 23 mai, à minuit.

> Je veux voter à la prochaine AG mais je ne sais pas où j’en suis de mon adhésion

Le Congrès est plus large : il est ouvert aux militant.e.s extérieur.e.s, aux associations et collectifs ami.e.s et permettra d’engager des discussions plus larges sur la stratégie, le positionnement et les actions du mouvement antinucléaire.

> Je réadhère pour voter ou donner un pouvoir lors de l’AG

Rapports d’activités 2018 : le temps des envois

Nous invitons les groupes locaux et les associations membres à nous faire parvenir leur rapport d’activités de l’année 2018, afin que nous puissions mettre en valeur et partager vos actions et qu’elles soient intégrées aux documents préparatoires qui seront distribués lors de l’AG.

> J’envoie mon rapport d’activités

Appel à candidatures pour devenir administrateur.trice

Après plusieurs années de mandat pour certain.e.s membres, il sera temps pour le Conseil d’Administration de se renouveler et de passer le relai. Pour faire vivre au quotidien notre association, animer le réseau sur le terrain, porter notre lutte et diffuser nos messages, nous avons besoin de vous ! Vous souhaitez être candidat.e au prochain conseil d’administration ? Contactez-nous pour en discuter.

> Je lis l’appel à candidatures du Conseil d’Administration

Merci et à très bientôt

L’équipe du Réseau "Sortir du nucléaire"

C’est officiel ! On vous attend...

Le Réseau "Sortir du nucléaire" est heureux de vous inviter à son Assemblée Générale et à son deuxième Congrès, du 14 au 16 juin prochains, à Pierrefitte-ès-Bois, dans le Loiret. Vous recevrez prochainement la convocation, mais d’ores et déjà, réservez votre week-end !

Pour échanger, se préparer et s’organiser pour mener les batailles qui s’annoncent, et tout simplement pour le plaisir de se retrouver, on vous y attendra. Ces trois jours seront l’occasion d’un temps de réflexion sur la lutte antinucléaire, sur les grandes orientations et les modalités de fonctionnement de notre fédération de groupes et d’associations.

...à Pierrefitte-ès-Bois. Mais pourquoi là-bas ?

Cette année, on se retrouvera à Pierrefitte-ès-Bois, dans la région Centre-Val de Loire. À cheval sur les départements du Cher et du Loiret. Le lieu choisi est symbolique : à 100 kilomètres de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux, à 40 kilomètres de celle de Dampierre-en-Burly et à 15 kilomètres des deux réacteurs de Belleville-sur-Loire. Son emplacement vient nous rappeler que si deux tiers des Français vivent à moins de 100 kilomètres d’une centrale nucléaire, certains en comptabilisent trois autour d’eux. De plus, les terres qui entourent ces trois centrales sont convoitées par EDF SA, qui lorgne sur plusieurs centaines d’hectares pour construire une méga-piscine de combustibles irradiés ou de nouveaux EPR dans la région.

> Voir le communiqué sur les tentatives de rachats de terres par EDF SA

Dans la région, la résistance à la nucléarisation du territoire s’organise. Face à cette offensive de la filière nucléaire, la coordination Sortir du Nucléaire Loire et Vienne regroupe l’ACIRAD Centre, le Réseau l’EPR ça suffit, SDN 37, SDN 41, SDN 49, SDN 72, CSDN 79, Coordination Poitevine « Vivons sans nucléaire », SDN Pays Nantais et SDN Berry-Giennois-Puisaye. Plus puissants et déterminés ensemble, les groupes – adhérents ou non au Réseau "Sortir du nucléaire" - de cette région ont marqué l’année 2018 par leurs actions.

En 2019, ils joueront un rôle moteur dans l’opposition aux prolongations et aux nouvelles installations. Et l’Atomik Tour, dont vous avez sûrement entendu parler, fera étape dans le coin à la même période. Se retrouver dans cette région a donc tout son sens pour préparer nos luttes à venir.

Un temps de rencontres et d’échanges

En 2016, le premier congrès du Réseau "Sortir du nucléaire" s’était déroulé à Angers, dans le Maine-et-Loire. Les trois jours avaient été synonymes de débats parfois énergiques, de sessions de travail intenses et de temps conviviaux. Parce que le meilleur moyen de faire naître de nouvelles dynamiques, sur le terrain et dans les têtes, c’est encore de se retrouver, de débattre et de passer du bon temps ensemble. Ces séquences d’émulation et de partage seront notre priorité.

Par ailleurs, nous ferons tout pour que les participant.e.s se sentent bien dans ce lieu : cette année, le mot d’ordre sera esprit militant et autogestion. Plus agréables, les salles et la nature qui bordent le centre seront idéales pour mettre les participant.e.s dans les meilleures dispositions. Côté repas, la cantine Les Marmijotes s’occupera de nous concocter des petits plats délicieux, sains, novateurs… et vegan ! Et le samedi soir, nous aurons le plaisir de déguster de succulentes pizzas, cuites dans un four à pain mobile !

Congrès, Assemblée Générale : quelle différence ?

L’Assemblée Générale est un rendez-vous annuel. Cette année encore, elle sera ouverte aux associations et aux groupes adhérents du Réseau. Lors des séquences de vote sur les statuts, les grandes orientations ou le conseil d’administration, il est impératif d’être à jour d’adhésion 2018 pour prendre part au scrutin.

Vous n’êtes pas à jour d’adhésion ? Pas de panique, elle est possible jusqu’à 15 jours ouvrés avant l’AG, soit jusqu’au 23 mai, à minuit.

> Je veux voter à la prochaine AG mais je ne sais pas où j’en suis de mon adhésion

Le Congrès est plus large : il est ouvert aux militant.e.s extérieur.e.s, aux associations et collectifs ami.e.s et permettra d’engager des discussions plus larges sur la stratégie, le positionnement et les actions du mouvement antinucléaire.

> Je réadhère pour voter ou donner un pouvoir lors de l’AG

Rapports d’activités 2018 : le temps des envois

Nous invitons les groupes locaux et les associations membres à nous faire parvenir leur rapport d’activités de l’année 2018, afin que nous puissions mettre en valeur et partager vos actions et qu’elles soient intégrées aux documents préparatoires qui seront distribués lors de l’AG.

> J’envoie mon rapport d’activités

Appel à candidatures pour devenir administrateur.trice

Après plusieurs années de mandat pour certain.e.s membres, il sera temps pour le Conseil d’Administration de se renouveler et de passer le relai. Pour faire vivre au quotidien notre association, animer le réseau sur le terrain, porter notre lutte et diffuser nos messages, nous avons besoin de vous ! Vous souhaitez être candidat.e au prochain conseil d’administration ? Contactez-nous pour en discuter.

> Je lis l’appel à candidatures du Conseil d’Administration

Merci et à très bientôt

L’équipe du Réseau "Sortir du nucléaire"

Documents à télécharger

  rapport_d_activite_s_2018.doc