Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Nos communiqués de presse

Lutte anti-THT : le Réseau "Sortir du nucléaire" soutient les militants et proteste contre les manœuvres d’intimidation inacceptables de RTE

Communiqué du 20 juin 2012



Depuis plusieurs semaines, les manœuvres d’intimidation de RTE se succèdent contre les opposants à la ligne Très Haute Tension Cotentin-Maine, qui doit desservir l’EPR de Flamanville et balafrera la Manche, la Mayenne, le Calvados et l’Ille-et-Vilaine, et dont la construction a commencé malgré l’opposition des habitants.

Le 6 juin, M. Jean-Claude Bossard, maire du Chefresne (Manche), avait été arrêté alors qu’il tentait de s’opposer à l’arrivée des machines et brandissait un arrêté municipal interdisant l’édification des pylônes, puis il avait été placé en garde à vue plusieurs heures.

Le maire et ses conseillers municipaux ayant subi différentes brimades de la part de la préfecture, ils ont démissionné en bloc le 12 juin... mais la préfecture exige cependant d’eux qu’ils "continuent à gérer les affaires courantes" !

Ce mercredi 20 juin, à 5 h du matin, les forces de l’ordre ont investi le château d’eau du Chefresne qui servait de QG aux militants. La préfecture a réquisitionné le bâtiment, pour lequel l’association Percy sous Tension bénéficie pourtant d’un bail en bonne et due forme, et en a interdit l’accès, soi-disant "pour des raisons de sécurité" !

Le Réseau "Sortir du nucléaire" assure tout son soutien aux militants en lutte et proteste vivement contre la répression qui s’abat contre les opposants au projet.. Les impacts sanitaires des lignes THT sont documentés [1], et la ligne Cotentin-Maine est un projet inutile et imposé de force, destiné à desservir un réacteur inutile, coûteux et dangereux. La résistance est légitime face au déni de démocratie exercé par RTE.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce des manoeuvres d’intimidation et de répression qui ont pour but d’empêcher la tenue du week-end de résistance contre la THT, les 22, 23 et 24 juin prochain, et réaffirme son soutien au rassemblement.

Contacts :
Sophie Morel - 07 77 85 16 09
Daniel Roussée - 06 61 97 83 28

[1]https://www.stop-tht.org/-Sante-.html

Chargée de communication :
Charlotte Mijeon - 06 64 66 0123

Depuis plusieurs semaines, les manœuvres d’intimidation de RTE se succèdent contre les opposants à la ligne Très Haute Tension Cotentin-Maine, qui doit desservir l’EPR de Flamanville et balafrera la Manche, la Mayenne, le Calvados et l’Ille-et-Vilaine, et dont la construction a commencé malgré l’opposition des habitants.

Le 6 juin, M. Jean-Claude Bossard, maire du Chefresne (Manche), avait été arrêté alors qu’il tentait de s’opposer à l’arrivée des machines et brandissait un arrêté municipal interdisant l’édification des pylônes, puis il avait été placé en garde à vue plusieurs heures.

Le maire et ses conseillers municipaux ayant subi différentes brimades de la part de la préfecture, ils ont démissionné en bloc le 12 juin... mais la préfecture exige cependant d’eux qu’ils "continuent à gérer les affaires courantes" !

Ce mercredi 20 juin, à 5 h du matin, les forces de l’ordre ont investi le château d’eau du Chefresne qui servait de QG aux militants. La préfecture a réquisitionné le bâtiment, pour lequel l’association Percy sous Tension bénéficie pourtant d’un bail en bonne et due forme, et en a interdit l’accès, soi-disant "pour des raisons de sécurité" !

Le Réseau "Sortir du nucléaire" assure tout son soutien aux militants en lutte et proteste vivement contre la répression qui s’abat contre les opposants au projet.. Les impacts sanitaires des lignes THT sont documentés [1], et la ligne Cotentin-Maine est un projet inutile et imposé de force, destiné à desservir un réacteur inutile, coûteux et dangereux. La résistance est légitime face au déni de démocratie exercé par RTE.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce des manoeuvres d’intimidation et de répression qui ont pour but d’empêcher la tenue du week-end de résistance contre la THT, les 22, 23 et 24 juin prochain, et réaffirme son soutien au rassemblement.

Contacts :
Sophie Morel - 07 77 85 16 09
Daniel Roussée - 06 61 97 83 28

[1]https://www.stop-tht.org/-Sante-.html

Chargée de communication :
Charlotte Mijeon - 06 64 66 0123





Pour toute sollicitation médiatique, merci de contacter Charlotte Mijeon, chargée de communication et des relations extérieures.

charlotte.mijeon@sortirdunucleaire.fr
Tél : 06 64 66 01 23


Pétition : ne validez pas la
cuve défectueuse de l’EPR !





Thèmes
THT