Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Tricastin : Une pièce usée du cœur du réacteur 4 transportée sur la voie publique sans protection adaptée aux niveaux de radiations




22 juin 2018


Le 20 avril 2018, la centrale nucléaire du Tricastin a expédié une pièce hautement radioactive, présentant un débit d’équivalent de dose au contact de 5,6 Sv/h, dans un emballage pour pièces faiblement contaminées. La pièce en question, une broche usée de tube-guide de grappe de commande du réacteur 4, est tombée en dehors du conteneur blindé dans laquelle elle devait être collectée. Ce sont les travailleurs de la Base Chaude Opérationnelle du Tricastin (BCOT) qui ont découvert cette pièce, 5 jours plus tard, parmi des outillages contaminés. Ceux-ci avaient été envoyés dans des colis pour pièces faiblement radioactives par la centrale du Tricastin suite au remplacement des broches des tubes-guides des grappes de commande du réacteur 4 qui étaient fissurées. La centrale du Tricastin a donc procédé au transport sur la voie publique d’une pièce fortement radioactive dans un emballage inadapté aux niveaux de radiations.

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a mené une inspection réactive sur le site de la centrale du Tricastin après la déclaration de cet évènement significatif pour les transports. Les conclusions sont sans appel : surveillance insuffisante par EDF des activités confiées aux sous-traitants et aucune vérification de faite par la centrale pour s’assurer que les colis expédiés à la BCOT ne contiennent bien que les objets prévus. L’ASN a classé cet événement au niveau 1 de l’échelle INES en raison de ses conséquences potentielles en termes d’exposition du public et des travailleurs et des dysfonctionnements relevés au cours de l’inspection du 7 juin 2018.


Ce que dit l’ASN :

Transport d’une pièce activée en provenance de la centrale nucléaire du Tricastin dans un emballage de transport inapproprié

Publié le 22/06/2018

Industrie - Sources Radioactives

Centrale nucléaire du Tricastin - 26130 Saint-Paul-Trois-Châteaux - Drôme (26)

Le 24 mai 2018, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif relatif au transport sur la voie publique d’une pièce activée dans un emballage de transport inapproprié. Cette pièce est une broche provenant d’un tube-guide de grappes de commande ayant séjourné dans le cœur du réacteur 4 de la centrale nucléaire du Tricastin.

Les grappes de commande sont des groupes de tiges solidaires et mobiles contenant un matériau absorbant une partie des neutrons du réacteur. Les grappes de commandes permettent de contrôler le niveau de puissance dans le réacteur grâce à leur insertion dans le cœur du réacteur et de stopper la réaction nucléaire en cas de situation incidentelle ou accidentelle. Les broches des tubes-guides de grappes de commande permettent de positionner correctement les tubes-guides afin d’assurer leur bon alignement et donc l’insertion des grappes de commande. A la suite d’une exposition au rayonnement neutronique, les broches sont activées et émettent des rayonnements ionisants.

Courant avril 2018, lors de l’arrêt programmé pour maintenance du réacteur 4 de la centrale nucléaire du Tricastin, des broches de tubes-guides de grappe ont été remplacées car elles présentaient des fissurations. Cette opération de remplacement, effectuée à l’aide d’un atelier mobile, contamine l’outillage de l’atelier et produit comme déchets les broches activées retirées des tubes-guides de grappes. Ces broches sont ensuite recueillies dans un conteneur blindé. L’atelier mobile contenant les outillages contaminés est expédié pour être décontaminé à la base chaude opérationnelle du Tricastin (BCOT), qui constitue l’installation nucléaire de base no 157.

Le 20 avril 2018, la centrale nucléaire du Tricastin a ainsi expédié à destination de la BCOT l’atelier mobile comprenant les outillages contaminés en colis industriel de type IP-2 au sens de la réglementation applicable au transport des matières dangereuses sur la voie publique. Les colis IP-2 permettent de transporter des objets présentant une surface faiblement contaminée ou des matières de faible activité massique. Or, les broches activées n’entrent pas dans ces deux catégories.

Le 25 avril 2018, lors des opérations de décontamination des outillages réalisées à la BCOT, les intervenants ont découvert dans l’atelier une broche activée de tube-guide de grappe présentant un débit d’équivalent de dose au contact de 5,6 Sv/h. Lors de l’opération de collecte des broches usées, une broche avait chuté en dehors du conteneur blindé, dans l’atelier mobile.

Par conséquent, la centrale nucléaire du Tricastin a expédié par erreur à destination de la BCOT une pièce activée dans un colis non conçu pour le transport de telles pièces.

Le 7 juin 2018, l’ASN a procédé à une inspection à la suite de cet événement sur la centrale nucléaire du Tricastin pour analyser les conditions et la gestion de cet événement significatif de transport par l’exploitant. La lettre de suite issue de cette inspection sera disponible sur le site Internet de l’ASN. Il ressort de cette inspection que la surveillance par EDF du sous-traitant réalisant les opérations de démontage des broches des tubes-guides de grappes de commande et leur collecte dans un conteneur blindé est insuffisante. Il en ressort également qu’aucune vérification n’est réalisée par l’exploitant de la centrale nucléaire du Tricastin afin de s’assurer que le colis expédié à la BCOT contient seulement les objets prévus.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur le personnel, l’environnement de l’installation ou la population au cours du transport sur la voie publique. En effet, les débits d’équivalent de dose au contact et à un mètre du colis ne présentaient pas d’écart par rapport aux limites réglementaires applicables.

L’ASN classe cet événement au niveau 1 de l’échelle INES en raison de ses conséquences potentielles en termes d’exposition du public et des travailleurs et des dysfonctionnements relevés au cours de l’inspection du 7 juin 2018.

L’ASN veillera à ce que l’exploitant prenne en compte le retour d’expérience de cet événement pour les prochaines opérations de remplacement de broches de tubes-guides de grappes de commande.

Pour consulter le rapport d’inspection du 7 juin 2018 : https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Lettres-de-suite-d-inspection-des-installations-nucleaires/Inspection-reactive-suite-a-un-ES-Transport-de-matiere-radioactive

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-hors-installations-nucleaires/Transport-d-une-piece-activee-en-provenance-de-la-centrale-nucleaire-du-Tricastin-dans-un-emballage-de-transport-inapproprie





Installations
Transports Tricastin