Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Tricastin : Le système contrôle-commande du réacteur 1 n’était pas suffisamment résistant aux séismes




23 décembre 2019


Nouvelles découvertes d’équipements pas suffisamment résistants aux tremblements de terre : le fonctionnement de plusieurs systèmes de régulation et de protection du réacteur 1 de la centrale du Tricastin (Drôme) n’était pas garanti.

Le circuit d’injection de sécurité qui permet notamment d’injecter du bore dans le circuit primaire pour arrêter la réaction nucléaire, le circuit d’alimentation en eau de secours des générateurs de vapeur, qui permet de refroidir le réacteur en cas de brèche dans le circuit primaire et qui est également utilisé lors des arrêts et des redémarrages, et le moteur diesel servant d’alimentation électrique de secours en cas de coupure, le fonctionnement des 2 voies de tous ces systèmes n’était pas garanti, car les armoires du contrôle-commande n’étaient pas correctement fixées.


Le contrôle-commande est constitué de l’ensemble des systèmes qui, dans une installation nucléaire, effectuent automatiquement des mesures et assurent des fonctions de régulation ou de protection. Les circuits concernés sont donc cruciaux pour la sûreté, en cas d’accident mais aussi en situation de fonctionnement normal.

L’évènement significatif pour la sûreté a été déclaré fin novembre par EDF à l’Autorité de sûreté nucléaire, peu de temps après le séisme du 11 novembre 2019 qui a secoué toute la vallée du Rhône et a engendré 1 mois d’arrêt pour les réacteurs nucléaires du site de Cruas. L’exploitant de la centrale nucléaire du Tricastin n’a pas publié de communication destinée au public sur ces nouvelles découvertes, faites lors de l’arrêt du réacteur pour sa 4ème visite décennale. Le réacteur 1 du Tricastin, à peine redémarré après 6 mois d’arrêt, s’est d’ailleurs arrêté automatiquement après moins de 48 heures de fonctionnement. Les 6 mois d’arrêt, s’ils ont permis de faire de nouvelles découvertes d’anomalies et de non-conformités des équipements, n’ont semble-t-il pour autant pas été suffisant pour tout régler.

Ce que dit l’ASN :

Défaut de résistance au séisme de matériels de contrôle-commande

Publié le 23/12/2019

Centrale nucléaire du Tricastin - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 29 novembre 2019, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à un défaut de résistance au séisme de certains matériels de contrôle-commande du réacteur 1 de la centrale nucléaire du Tricastin.

Ce défaut a été identifié lors de l’arrêt pour maintenance et renouvellement partiel du combustible du réacteur qui a débuté le 1er juin 2019, dans le cadre de sa quatrième visite décennale. Il concerne l’absence de liaison entre des armoires de contrôle-commande, qui pourrait conduire à des entrechoquements en cas de séisme, ce qui pourrait remettre en cause leur bon fonctionnement.

L’analyse des défauts constatés sur le réacteur 1 montre que le bon fonctionnement des équipements d’une voie de plusieurs systèmes de sauvegarde (circuit d’injection de sécurité et circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur) et du groupe électrogène de secours à moteur diesel associé à cette même voie aurait pu être remis en cause.

Les systèmes de sauvegarde disposent toutefois de deux voies redondantes. Par conception, lorsqu’une voie est défaillante, l’autre voie permet d’assurer les mêmes fonctions.

EDF a réparé les défauts constatés pour l’ensemble des matériels concernés, dans le cadre de l’arrêt pour maintenance du réacteur 1.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les personnes et l’environnement. Toutefois, en raison de la perte potentielle d’une voie de plusieurs systèmes de sauvegarde en cas de séisme d’intensité SMHV, l’ASN classe cet événement au niveau 1 de l’échelle INES.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Defaut-de-resistance-au-seisme-de-materiels-de-controle-commande


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Tricastin

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
99