Faire un don

Des accidents nucléaires partout

France : St-Laurent : Le bâtiment du réacteur 2 mal fermé depuis...

Des contrôles absents, des risques pour les personnes et l’environnement




20 juillet 2022


C’est le salarié d’une entreprise prestataire qui s’en est rendu compte le 13 juillet 2022 : le bâtiment qui abrite le réacteur 2 de la centrale nucléaire de St Laurent (Centre - Val de Loire) était mal fermé depuis... une durée indéterminée. Le réacteur avait redémarré le 5 juillet, soit une semaine avant la découverte. Le confinement de cette zone nucléaire aurait dû être efficient depuis cette date. Mais la porte en béton qui vient permet de fermer l’accès pour le matériel, ouvert durant l’arrêt, n’a pas été remise en place, et ce n’est pas EDF qui s’en est aperçu.


Les règles de sûreté [1] validées par les autorités imposent que le bâtiment réacteur soit en permanence fermé lorsque la réaction nucléaire est lancée. Pour limiter l’exposition du personnel aux radiations et pour limiter le risque de dispersion de radioéléments dans l’environnement. Aussi pour limiter les conséquences en cas d’explosion ou d’accident engendrant des rejets radioactifs dans l’enceinte du réacteur nucléaire. Les règles de sûreté censées être la doctrine de l’exploitant n’ont donc pas été respectées par EDF. Les contrôles préalables au redémarrage n’ont manifestement pas été complets pour passer à côté de l’ouverture de la protection en béton. L’incident démontre un manque de rigueur de l’exploitant nucléaire qui a pour conséquence d’augmenter les risques induits par son installation pour les personnes et l’environnement.

Ce que dit EDF :

Non-respect des spécifications techniques d’exploitation

Publié le 20/07/2022

L’enceinte de confinement d’un réacteur est équipée d’une ouverture de grande dimension appelée « tampon d’accès matériel » (TAM), pour permettre l’entrée et la sortie des matériels les plus volumineux utilisés pendant les périodes d’arrêt du réacteur. Lorsque le réacteur est en puissance, une porte en béton (protection biologique) supplémentaire est placée devant le TAM en position fermée. Elle vise à garantir la protection des salariés qui devraient intervenir à proximité du bâtiment réacteur en situation accidentelle. Les Spécifications techniques d’exploitation (STE) du réacteur définissent les modalités d’ouverture et de fermeture du TAM et de la porte en béton.

Le réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Saint-Laurent est en puissance* depuis le 5 juillet 2022. Le 13 juillet 2022, lors d’un contrôle, un salarié d’une entreprise partenaire constate que la porte de protection biologique du TAM est en position ouverte, ce qui n’est pas permis par les STE. Dès cette détection, les équipes de la centrale procèdent à la fermeture de la porte.

Cet événement n’a pas eu de conséquence réelle sur les personnes, l’environnement et la sûreté. Néanmoins, en raison du non-respect des STE, la centrale nucléaire de Saint-Laurent a déclaré un événement significatif pour la sûreté au niveau 1 de l’échelle INES, qui en compte 7.

* L’unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Saint-Laurent a été reconnectée du réseau électrique le 7 juillet 2022 à 05h35.

https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-de-saint-laurent/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-de-saint-laurent/non-respect-des-specifications-techniques-dexploitation


Ce que dit l’ASN :

Non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur 2

Publié le 09/09/2022

Centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 19 juillet 2022, l’exploitant de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un évènement significatif pour la sûreté concernant un non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur 2 relatif à l’absence de fermeture de la porte de protection biologique du tampon d’accès matériel du bâtiment réacteur.

Chaque bâtiment réacteur comporte un accès de grande dimension, appelé « tampon d’accès matériel », qui permet l’entrée et la sortie du matériel lors des phases d’arrêt de réacteur pour maintenance. La porte assurant son étanchéité lorsque le réacteur est en fonctionnement est doublée d’une porte en béton assurant une protection biologique contre les rayonnements ionisants, notamment en cas d’accident.

Les règles générales d’exploitation (RGE) sont un recueil de règles approuvées par l’ASN qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite des réacteurs associées. Elles prescrivent notamment la fermeture du tampon d’accès matériel et de sa porte de protection biologique durant les phases de démarrage ou de fonctionnement du réacteur.

Pendant que le réacteur 2 était à l’arrêt, de mars à juillet 2022, des opérations de maintenance ont nécessité l’ouverture du tampon matériel et de la porte de protection biologique associée. Une fois les opérations de maintenance terminées, le 15 juin 2022, seul le tampon d’accès matériel a été refermé, tandis que la porte de protection biologique est restée ouverte jusqu’à la détection de l’événement le 13 juillet 2022 alors que sa fermeture était requise par les RGE depuis le 20 juin 2022.

Dès la détection de l’écart par l’exploitant, celui-ci a procédé à la fermeture de la porte de protection biologique.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois, compte tenu de la détection tardive de l’évènement et du non-respect d’une prescription des règles générales d’exploitation, il a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

https://www.asn.fr/l-asn-controle/actualites-du-controle/installations-nucleaires/avis-d-incident-des-installations-nucleaires/non-respect-des-regles-generales-d-exploitation-du-reacteur-23


[1La sûreté nucléaire est l’ensemble des dispositions techniques et des mesures d’organisation relatives à la conception, à la construction, au fonctionnement, à l’arrêt et au démantèlement des installations nucléaires de base, ainsi qu’au transport des substances radioactives, prises en vue de prévenir les accidents ou d’en limiter les effets. https://www.asn.fr/Lexique/S/Surete-nucleaire


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s) concernée(s)

Saint-Laurent

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
54