Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Saint-Alban : Dysfonctionnement d’un capteur de niveau d’eau sur l’unité de production n° 2




8 mai 2015


Le 8 mai 2015, l’unité de production d’électricité n° 2 est en arrêt programmé. Les opérateurs en salle de commande détectent un dysfonctionnement sur un des quatre capteurs de niveau d’eau des générateurs de vapeurs. Le 13 mai, alors que le réacteur est en cours de montée en puissance, l’anomalie sur le capteur réapparaît.


Ce que dit EDF :

Indisponibilité d’un capteur de niveau d’eau sur l’unité de production n° 2
10/06/2015

Le 8 mai, l’unité de production d’électricité n° 2 est en arrêt programmé pour maintenance. Les opérateurs en salle de commande détectent un dysfonctionnement sur un des quatre capteurs de niveau d’eau des générateurs de vapeurs. Des analyses techniques sont alors effectuées et valident le fonctionnement du capteur dans les conditions de pression et de température liées aux opérations de redémarrage en cours.

Le 13 mai, alors que le réacteur est en cours de montée en puissance, l’anomalie sur le capteur réapparaît. Les équipes techniques interviennent pour mettre le matériel concerné en position sécurisée.

Les autres dispositifs de surveillance du niveau d’eau des générateurs de vapeur sont restés opérationnels pendant les opérations.

Cet événement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations ni sur l’environnement.

La direction de la centrale a déclaré, le 8 juin, cet événement à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) au niveau 1 de l’échelle INES, qui en compte 7, car l’indisponibilité de l’un des quatre capteurs de niveau d’eau, constitue un écart aux règles d’exploitation.

https://energie.edf.com/nucleaire/carte-des-centrales-nucleaires/evenements-45966.html

Ce que dit l’ASN :

Découverte tardive de l’indisponibilité d’un capteur de niveau d’un des générateurs de vapeur du réacteur n° 2
11/06/2015

 Centrale nucléaire de Saint-Alban - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 29 mai 2015, l’exploitant de la centrale nucléaire de Saint-Alban Saint-Maurice a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à la découverte tardive de l’indisponibilité d’un capteur de niveau d’un générateur de vapeur du réacteur n° 2.

Sur les réacteurs à eau sous pression exploités par EDF, des générateurs de vapeur assurent l’échange thermique entre l’eau du circuit primaire, portée à haute température dans le cœur du réacteur, et l’eau du circuit secondaire, qui se transforme en vapeur et alimente ainsi la turbine. Les générateurs de vapeur sont équipés de capteurs de niveau d’eau afin de s’assurer du maintien d’une quantité d’eau suffisante et constante dans ces derniers. Ces capteurs élaborent des signaux électriques qui sont utilisés par le contrôle-commande du réacteur.

Le 13 mai 2015, lors du redémarrage du réacteur n° 2 à l’issue de son arrêt pour maintenance préventive et rechargement en combustible, les équipes de conduite ont mis en évidence un comportement anormal d’un des 4 capteurs de niveau du générateur de vapeur n° 3 du réacteur.

Après investigations, il s’est avéré que ce capteur était en réalité indisponible depuis le 8 mai 2015, date à laquelle une intervention de maintenance a été réalisée sur ce capteur.

A partir du 9 mai 2015, les capteurs de mesure de niveau des générateurs de vapeur devaient être disponibles pour la réalisation des opérations de redémarrage du réacteur.

De plus, le 10 mai 2015, une avarie a affecté une des vannes d’isolement vapeur du réacteur. Cette avarie cumulée à l’indisponibilité du capteur de mesure de niveau du générateur de vapeur n° 3 aurait dû conduire EDF à replier le réacteur dans un délai d’1 heure. L’indisponibilité du capteur de niveau n’ayant pas été diagnostiquée par EDF, l’exploitant n’a de facto pas respecté cette conduite à tenir fixée par les spécifications techniques d’exploitation.

Cet événement n’a eu aucune conséquence sur les travailleurs et l’environnement.

En raison du non-respect de la conduite à tenir associée au cumul de deux avaries matérielles et de la détection tardive de l’indisponibilité d’un capteur de mesure de niveau d’un générateur de vapeur, l’événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Indisponibilite-d-un-capteur-de-niveau-d-un-des-generateurs-de-vapeur-du-reacteur-n-2


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Saint-Alban

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
63