Faire un don

Des accidents nucléaires partout

France : Paluel : Incendie, coupure de courant et arrêt d’urgence

Le transformateur principal du réacteur 3 prend feu, EDF cherche la raison




28 mai 2024


Dans la nuit du 28 mai 2024, la centrale nucléaire de Paluel (Normandie) a déclenché son plan d’urgence interne : le transformateur électrique du réacteur 3 a pris feu. L’incendie de cet équipement (situé en dehors de la zone nucléaire) a provoqué une coupure de courant. Privé d’électricité, le réacteur a été arrêté en urgence. Les causes de l’incendie demeurent pour le moment inconnues, l’Autorité de sûreté prévoit d’aller sur place.


La nuit aura été agitée à la centrale de Paluel. Le feu a été détecté un peu avant 2 h du matin. Les pompiers sont intervenus et l’incendie a été éteint environ une heure et demi après. Il n’y a pas de blessé à déplorer, et l’industriel affirme avoir collecté toutes les eaux utilisées pour maîtriser le feu pour éviter qu’elles ne ruissellent dans les caniveaux et ne soient déversées dans la nature. Une pollution des eaux est donc évitée. Mais l’incendie de l’équipement électrique aura généré des fumées et des dégagement toxiques issus de la combustion de ses composants. Ce qui n’empêche pas EDF d’affirmer une absence d’impact sur l’environnement. L’industriel ne précise pas si du SF6 (hexafluorure de soufre  [1] ), un gaz utilisé comme isolant électrique qui a un pouvoir de réchauffement global 23 000 plus puissant que le CO2, était présent dans le transformateur électrique.

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a été informée par l’industriel près d’une heure après la détection de l’incendie, un délai qui demeure inexpliqué. Avec l’appui de l’expertise apportée par l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), elle a autorisé la levée du plan d’urgence interne (PUI) en début de matinée. Elle annonce par un communiqué public la levée du PUI (ce dispositif permettant de mobiliser des moyens d’actions supplémentaires) et dépêcher une délégation sur place afin de procéder à une inspection sur la gestion de l’accident.

Outre le délai d’une heure pour informer les autorités, une question centrale demeure : qu’est-ce qui a causé le feu du transformateur électrique du réacteur ? Ni le communiqué de l’ASN ni celui d’EDF n’évoquent de piste. Court-circuit, fuite, surchauffe, défaut d’isolation ? Un manque d’entretien ou une erreur commise lors d’une intervention sur l’installation semblent toutefois en cause.

Ce que dit EDF :

Levée du PUI incendie hors zone contrôlée à la centrale de Paluel

Publié le 28/05/2024

Mardi 28 mai 2024, vers 1h50, un feu s’est déclaré à la centrale nucléaire de Paluel, au niveau du transformateur principal  [2] de l’unité de production numéro 3, situé hors zone nucléaire.

L’unité de production numéro 3 de la centrale nucléaire de Paluel s’est arrêtée automatiquement, conformément aux dispositifs de sûreté et de protection du réacteur.

Les équipements incendie nécessaires à l’extinction du feu se sont mis en service. Les équipes d’intervention de la centrale se sont immédiatement rendues sur place, et conformément aux procédures, les secours extérieurs ont été appelés.

Le feu a été confirmé éteint à 3h20 par le chef des secours extérieurs.

Il n’y a pas de blessé.

Les eaux d’extinction d’incendie ont été collectées dans une rétention dédiée. Il n’y a pas d’impact sur l’environnement.

L’Autorité de Sûreté Nucléaire a été informée de l’évènement, ainsi que la Préfecture de Seine-Maritime.

Un Plan d’Urgence interne a été déclenché à 2h14. Il permet de réunir les compétences et les moyens nécessaires à la gestion de la situation.

La levée du PUI a été décidée en lien avec l’Autorité de sûreté nucléaire à 6h49.

Les équipes de la centrale sont mobilisées pour identifier les causes de l’évènement.

Les unités de production n°1 et 4 de la centrale sont en fonctionnement et à disposition du réseau électrique national.

L’unité de production n°2 est à l’arrêt pour maintenance.

https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-de-paluel/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-de-paluel/levee-du-pui-incendie-hors-zone-controlee-a-la-centrale-de-paluel


Ce que dit l’ASN :

Levée du plan d’urgence interne (PUI) à la centrale nucléaire de Paluel

Publié le 28/05/2024

Note d’information

Le 28 mai 2024 à 02h55 du matin, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a été informée par EDF qu’un plan d’urgence interne (PUI) était déclenché par la centrale nucléaire de Paluel dans le département de la Seine Maritime (76) en raison d’un feu déclaré sur le transformateur principal du réacteur 3, situé hors zone contrôlée.

La perte de l’alimentation électrique externe principale du réacteur 3, à la suite de ce feu, a entrainé l’arrêt automatique du réacteur. Les équipements incendie nécessaires à l’extinction du feu se sont déclenchés automatiquement. Les équipes d’intervention de la centrale se sont immédiatement rendues sur place et, conformément aux procédures, les secours extérieurs ont été appelés. Le feu est actuellement éteint et la zone est sous surveillance.

L’équipe d’astreinte de l’ASN a suivi cet événement tout au long de son déroulement, en lien avec son appui technique l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), afin de contrôler le bien-fondé des actions mises en œuvre par l’exploitant et de vérifier l’absence d’incidence sur l’environnement et la population. L’ASN a autorisé la levée du PUI à 06h30. L’ASN réalisera ce jour une inspection réactive destinée à examiner notamment les conditions de gestion de PUI.

La centrale nucléaire de Paluel est située sur le territoire de la commune de Paluel dans le département de Seine Maritime, sur les côtes de la Manche. Elle comporte quatre réacteurs du type REP. Chaque réacteur a une puissance électrique de 1300 MWe et appartient au palier P4. Le réacteur 1 constitue l’installation nucléaire de base (INB) 103, le réacteur 2 l’INB 104, le réacteur 3 l’INB 114 et le réacteur 4 l’INB 115.

https://www.asn.fr/l-asn-informe/actualites/levee-du-plan-d-urgence-interne-pui-a-la-centrale-nucleaire-de-paluel


[1L’hexafluorure de soufre est un composé chimique de soufre et de fluor, de formule chimique SF6. Excellent isolant électrique, le SF6 est l’un des six types de gaz à effet de serre visés par le protocole de Kyoto ainsi que dans la directive 2003/87/CE. Son potentiel de réchauffement global (PRG) à cent ans est 23 500 fois supérieur à celui du dioxyde de carbone, ce qui en fait potentiellement le plus puissant gaz à effet de serre sur Terre. Cela signifie que chaque kilogramme de SF6 émis dans l’atmosphère a le même impact sur l’effet de serre global à long terme que 23 500 kg de CO2. De plus, sa durée de vie dans l’atmosphère atteint 3 200 ans, contre 100 ans environ pour le dioxyde de carbone

[2Le transformateur principal a vocation a évacuer l’énergie produite par une unité de production, sur le réseau électrique national.


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s) concernée(s)

Paluel

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
149