Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Paluel : Les méduses provoquent un arrêt automatique du réacteur 3




31 juillet 2019


Ce 31 juillet 2019 le réacteur 3 de la centrale nucléaire de Paluel (Normandie) s’est arrêté automatiquement. Un arrêt automatique se déclenche lorsqu’une situation anormale est détectée dans le fonctionnement du réacteur. Les équipes d’EDF n’ont sur l’instant pas identifié l’origine du problème. D’après la communication de l’exploitant lors du redémarrage, le lendemain, cet arrêt automatique est dû à "la présence importante et non prévisible de méduses dans les tambours filtrants de la station de pompage". Ce qui a très probablement engendré un problème d’apport en eau pour refroidir le réacteur. Autrement dit, le réacteur s’est arrêté car il n’y avait plus suffisamment d’eau pour qu’il soit correctement refroidi. À cause de méduses, invitées qu’EDF n’avait pas prévues.

En regardant de plus près la production de ce réacteur, il semble qu’il y ait des problèmes récurrents : sa puissance a été plusieurs fois abaissée sur le mois de juillet pour "défaillance". Les réacteurs 1 et 4 étant par ailleurs arrêtés, un seul des 4 réacteurs du site est actuellement en état de fonctionner, le réacteur 2 qui est resté arrêté plusieurs années après la chute d’un générateur de vapeur lors de son remplacement en 2016*.


Ce que dit EDF :

  • Arrêt automatique de l’unité de production n°3

Le 31/07/2019

Le 31 juillet 2019, à 4h43, un arrêt automatique* de l’unité de production n°3 de la centrale de Paluel s’est produit, conformément aux dispositifs de sûreté et de protection du réacteur.

Les équipes de la centrale ont appliqué immédiatement les procédures prévues. Elles sont actuellement mobilisées pour effectuer les contrôles et interventions qui permettront de déterminer l’origine exacte de l’événement et de redémarrer l’unité de production en toute sûreté, dans les meilleurs délais.

Cet arrêt n’a aucun impact sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement. Il pourrait occasionner des panaches de vapeur d’eau visibles au-dessus de la centrale et des bruits perceptibles aux alentours.

Les unités de production n° 1 et n°4 sont en arrêt programmé pour maintenance. L’unité de production n°2 est quant à elle à la disposition du réseau électrique national.

* L’arrêt automatique du réacteur est un dispositif de protection du réacteur, prévu dès la conception, qui se déclenche automatiquement en cas d’événement sortant du cadre du fonctionnement habituel du réacteur.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-paluel/actualites/arret-automatique-de-l-unite-de-production-ndeg3-0

  • L’unité de production n°3 reconnectée au réseau électrique national

Publié le 02/08/2019

Le 1er août 2019 à 13h, l’unité de production n°3 de la centrale EDF de Paluel a été reconnectée au réseau électrique national et a atteint sa pleine puissance le 1er août 2019 à 16h.

Elle s’était arrêtée de manière automatique [1], le 31 juillet 2019, conformément aux dispositifs de sûreté et de protection du réacteur, en raison d’une présence importante et non prévisible de méduses dans des tambours filtrants de la station de pompage [2], dans la partie non nucléaire des installations.

Après avoir effectué l’ensemble des contrôles nécessaires, les équipes de la centrale ont procédé au redémarrage de l’unité de production n°3 en toute sûreté.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur la sûreté des installations, la sécurité du personnel ni l’environnement.

L’unité de production n°2 est connectée au réseau électrique national. Les unités de production n°1 et n°4 sont actuellement en arrêt programmé pour maintenance et renouvellement du combustible.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-paluel/actualites/l-unite-de-production-ndeg3-reconnectee-au-reseau-electrique-national-0

  • Liste des indisponibilités

Le 31/07/2019

Sur ce tableau, on voit que les réacteurs 1 et 4 sont arrêtés pour plusieurs mois : de fin juin à fin septembre pour le réacteur 1 (3 mois), de janvier à mi septembre pour le réacteur 4 (plus de 8 mois). On constate également que si le réacteur 3 est à zéro de puissance disponible ce 31 juillet, il a eu plusieurs fois au cours du mois des baisses de puissances, baisses qui n’étaient pas toujours prévues pour réaliser des opérations de maintenance mais "fortuites" et dues à des défaillances.

Diminution de puissance fortuite du réacteur 3 du 5 au 6 juillet pour cause de défaillance :

Diminution de puissance fortuite le 9 juillet pour cause de défaillance :

Baisse de puissance accentuée et prolongée jusqu’au 10 juillet :

Qui sera réitérée le 28 juillet pour maintenance :

Puissance qui tombera à zéro le 31 juillet avec arrêt total de la production pour cause de défaillance :

https://one.edf.fr/groupe-edf/qui-sommes-nous/activites/optimisation-et-trading/listes-des-indisponibilites-et-des-messages/liste-des-indisponibilites


* Arrêté en mai 2015 pour un important programme de travaux dit "grand carénage", le réacteur 2 de Paluel n’a redémarré qu’à l’été 2018, et avec moult péripéties.

 Voir notre article sur la chute du GV en mars 2016

 Voir notre article sur le problème du circuit primaire lors du redémarrage de Paluel 2 en juin 2018

 Voir notre article sur la cascade d’avaries ayant entrainé le repli du réacteur 2 en juillet 2018


[1L’arrêt automatique du réacteur est un dispositif de protection du réacteur, prévu dès la conception, qui se déclenche automatiquement en cas d’événement sortant du cadre du fonctionnement habituel du réacteur.

[2La station de pompage approvisionne en eau la source de refroidissement du réacteur. A la centrale de Paluel, elle s’alimente par la mer.


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Paluel

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
85