Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Institut Laue Langevin : Irradiation d’un travailleur d’un opérateur au-delà du quart de la limite annuelle réglementaire de dose




24 juin 2015


Cette irradiation s’est produite le 24 juin 2014, lors d’un contrôle d’un appareil de radioprotection par un opérateur de l’ILL. L’opérateur a saisi la canne du mauvais côté et a donc tenu la source dans sa main pendant quelques minutes. C’est en reposant la canne que l’opérateur s’est aperçu de son erreur. L’exploitant estime que l’opérateur a tenu la source dans sa main pendant une durée de 3 à 4 minutes.


Ce que dit l’ASN :

Exposition de la main d’un opérateur au-delà du quart de la limite annuelle réglementaire de dose
01/07/2015

 Réacteur à haut flux (RHF) - Réacteur de recherche - Institut Laue Langevin (ILL)

L’Institut Laue-Langevin (ILL), exploitant le réacteur à haut-flux de neutrons sur son site de Grenoble, a déclaré à l’ASN le 26 juin 2015, un évènement significatif pour la radioprotection relatif à l’exposition de la main d’un opérateur au-delà du quart de la limite annuelle réglementaire de dose, fixée à 500 mSv pour les extrémités.

Cette exposition s’est produite le 24 juin 2014 lors d’un contrôle d’un appareil de radioprotection par un opérateur de l’ILL. Ce contrôle est réalisé à l’aide d’une source radioactive d’étalonnage, qui est fixée à l’extrémité d’une canne afin de pouvoir approcher celle-ci au plus près des appareils de mesure situés en hauteur.

Lors de son contrôle, l’opérateur a saisi la canne du mauvais côté et a donc tenu la source dans sa main pendant quelques minutes. C’est en reposant la canne que l’opérateur s’est aperçu de son erreur. L’exploitant estime que l’opérateur a tenu la source dans sa main pendant une durée de 3 à 4 minutes.

L’estimation par l’ILL de la dose reçue par la paume de la main de l’agent est d’environ 250 mSv, soit la moitié de la limite annuelle règlementaire. Aucune dose efficace significative n’a été mesurée par le dosimètre passif de l’opérateur, du fait de la distance à la source.

En raison du dépassement avéré du quart d’une limite de dose radiologique annuelle réglementaire, l’ASN classe cet évènement significatif au niveau 1 de l’échelle INES, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Exposition-de-la-main-d-un-operateur-au-dela-du-quart-de-la-limite-annuelle-reglementaire-de-dose


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don