Faire un don

Des accidents nucléaires partout

France : Gravelines : Indisponibilité de l’un des groupes électrogènes à moteur diesel de secours de chacun des réacteurs n° 1 et n° 5




31 mars 2014


Le 31 mars 2014, l’exploitant de la centrale de Gravelines a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité de l’un des deux groupes électrogènes à moteur diesel de secours de chacun des réacteurs n° 1 et n° 5.


Ce que dit EDF :

Indisponibilité d’un diesel de secours sur les unités de production n° 1 et n° 5
01/04/2014

Les centrales nucléaires sont équipées de deux moteurs diesels par unité de production pour assurer l’alimentation électrique de secours. Ils permettent de fournir l’énergie électrique dont l’unité de production a besoin pour alimenter notamment tous les systèmes de sûreté*.

Dans le cadre d’un programme de maintenance, les ventilateurs de ces diesels ont été remplacés, le 5 février 2014 sur l’unité de production n°1 et le 21 février 2014 sur l’unité de production n°5.

Le 27 mars, au cours d’un essai réalisé suite au remplacement de ces mêmes ventilateurs sur l’unité de production n°4, une inversion de leur sens de rotation, due à une erreur de branchement, est identifiée par un technicien de la centrale. La remise en état des ventilateurs est immédiatement réalisée.

Un contrôle est alors engagé sur l’ensemble des autres ventilateurs. Les mêmes erreurs de branchement sont détectées sur les ventilateurs des diesels des unités de production n°1 et n°5, qui avaient fait l’objet des mêmes travaux, quelques semaines auparavant. Ceux-ci sont remis en conformité le 28 mars.

Le deuxième moteur diesel des deux unités de production a toujours été disponible et pouvait à lui seul assurer le fonctionnement des matériels de sûreté.

Cet événement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement.

Cependant, sa détection tardive a amené la direction de la centrale à le déclarer à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), le 31 mars, au niveau 1 de l’échelle INES, qui en compte 7.

* Chaque centrale nucléaire dispose d’au moins cinq sources d’alimentation électrique produite soit en interne, soit en externe. Une seule est suffisante pour garantir le fonctionnement des matériels de sûreté.

https://energie.edf.com/nucleaire/carte-des-centrales-nucleaires/evenements-45959.html

Ce que dit l’ASN :

Indisponibilité de l’un des groupes électrogènes à moteur diesel de secours de chacun des réacteurs n° 1 et n° 5
08/04/2014

Le 31 mars 2014, l’exploitant du centre nucléaire de production d’électricité (CNPE) de Gravelines a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité d’un des deux groupes électrogènes à moteur diesel de secours de chacun des réacteurs n° 1 et n° 5.

Cette indisponibilité est due à une erreur de branchement des quatre ventilateurs des aéroréfrigérants de chaque moteur diesel.

Chaque réacteur à eau sous pression est alimenté par deux lignes électriques extérieures en provenance du réseau national, et par deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel. Ces derniers, redondants (voie A et voie B), sont utilisés en cas de perte des alimentations électriques normales du réacteur. Ils permettent, dans cette situation, d’assurer le fonctionnement des systèmes de sauvegarde qui seraient mis en œuvre en cas d’accident. L’aéroréfrigérant du moteur est un échangeur de chaleur qui est refroidi grâce à quatre ventilateurs. Ceux-ci, pour assurer leur fonction, doivent tourner dans un sens défini.

Les ventilateurs des aéroréfrigérants des groupes électrogènes en voie B des réacteurs n°1 et 5 ont été remplacés dans le cadre d’opérations de maintenance respectivement les 5 et 21 février 2014. Le 27 mars 2014, lors des essais réalisés en fin de maintenance du moteur diesel de l’un des groupes électrogènes du réacteur n° 4, EDF a détecté que les quatre ventilateurs de l’aéroréfrigérant tournaient à l’envers. Ce défaut a été immédiatement corrigé, et des vérifications ont été réalisées sur les moteurs diesels ayant eu la même maintenance. Les 27 et 28 mars 2014, le même défaut a été relevé sur les groupes électrogènes en voie B des réacteurs n° 5 et n° 1. Les aéroréfrigérants de ces deux groupes électrogènes ont été remis en conformité le 28 mars 2014. Le contrôle du sens de rotation de l’ensemble des ventilateurs des moteurs diesels des groupes électrogènes du CNPE n’a pas révélé d’autre défaut de branchement.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les travailleurs et l’environnement.

Cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES du fait de la détection tardive de l’erreur de maintenance.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incidents-des-installations-nucleaires/Indisponibilite-de-l-un-des-groupes-electrogenes-a-moteur-diesel-de-secours


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s) concernée(s)

Gravelines

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
131