Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Dampierre : Le réacteur 1 arrêté pour un problème de diesel




4 mars 2019


Le réacteur 1 de la centrale nucléaire de Dampierre a dû être mis à l’arrêt le 4 mars 2019. La raison : une des sources électrique de secours, obligatoire, présente un "défaut sur un matériel".


Chaque réacteur à eau sous pression est équipé de deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel. Ils sont utilisés en cas de perte des alimentations électriques normales du réacteur, comme par exemple lors d’un tremblement de terre ou d’une inondation. Si certains systèmes venaient à ne plus être alimentés en électricité l’accident majeur serait alors inévitable.

Les spécifications techniques, qui déclinent au plan opérationnel les règles générales d’exploitation de l’installation nucléaire, imposent un arrêt du réacteur si un de ses diesel n’est pas totalement fonctionnel plus de 3 jours. Quand on sait que déjà, en 2016, EDF faisait elle-même un diagnostic alarmant sur l’état de ses diesels et jugeait leur fiabilité dégradée (voir l’enquête du Journal de l’énergie faite par Martin Leers et Edmond Soularac), il n’y a pas de quoi être très surpris. À titre d’exemple récent, mi janvier 2019 le réacteur 1 du Tricastin est resté arrêté 10 jours pour un problème de diesel. Coûteuse opération, puisqu’il au delà du coût quotidien que représente un réacteur nucléaire arrêté, il a fallu remplacer le moteur diesel de 32 tonnes à l’identique.

Ce que dit EDF :

Mise à l’arrêt de l’unité de production n°1

Publié le 04/03/2019

Lundi 4 mars 2019, à 19h30, les équipes de la centrale de Dampierre-en-Burly ont procédé à la déconnexion du réseau électrique national de l’unité de production n°1. Cette mise à l’arrêt a été réalisée à la suite d’un défaut sur un matériel d’un groupe électrogène de secours situé dans la partie non nucléaire de l’installation.

Les techniciens de la centrale mènent actuellement des expertises et les réparations nécessaires au redémarrage de l’installation.

Cet arrêt n’a aucune incidence sur la sûreté des installations, la sécurité du personnel et l’environnement. Les unités de production n°2 et 3 sont à disposition du réseau électrique national. L’unité de production n°4 est à l’arrêt pour optimisation du combustible.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-dampierre/actualites/mise-a-l-arret-de-l-unite-de-production-ndeg1-1





Installations
Dampierre-en-Burly