Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Dampierre : Erreur de branchement et évacuation du personnel




30 avril 2020


Le 20 avril 2020, durant 2 heures, la radioactivité ambiante dans le bâtiment du réacteur 4 de la centrale de Dampierre-en-Burly (Centre Val de Loire) n’a plus été mesurée, alors même que le réacteur était arrêté pour changer une partie du combustible nucléaire. À l’origine de l’incident : une intervention de maintenance et une erreur de branchement. Le personnel a été évacué du bâtiment réacteur, et l’évènement a été déclaré comme significatif pour la sûreté, le confinement de la radioactivité ayant été affecté.


C’est d’une intervention sur des tableaux électriques que tout est parti. Ces tableaux alimentent les systèmes qui permettent de surveiller en temps réel la radioactivité à l’intérieur des bâtiments et les rejets à l’extérieur (les chaînes de surveillance de la radioactivité, dites KRT). La radioactivité devant être en permanence surveillée, des dispositifs temporaires doivent être mis en place, puisque l’intervention sur les tableaux électriques va couper l’alimentation électrique des chaînes KRT. Ce qui a été fait. Mais les balises de mesures mobiles qui ont été mises en place ont été raccordées à ces mêmes tableaux électriques. Lorsque l’intervention de maintenance a eu lieu sur lesdits tableaux, les balises mobiles ont donc également été mises hors tensions, tout comme les chaînes KRT. La mesure des rejets atmosphérique a pu être poursuivie, mais la radioactivité à l’intérieur du bâtiment du réacteur 4 n’a plus été surveillée durant 2 heures. Lorsque EDF s’en est rendu compte, tout le personnel a été évacué du bâtiment. Les communiqués d’EDF et de l’Autorité de sûreté nucléaire ne disent pas si des manipulations de combustible étaient alors en cours ou pas dans le bâtiment - celui-ci devant être déchargé de la cuve pour en renouveler une partie. Ils n’expliquent pas non plus comment une telle erreur a pu se produire et surtout comment se fait-il qu’elle n’ait pas été détectée avant que l’intervention ne soit lancée. Désorganisations et contrôles laxistes ont mis en péril non seulement le confinement de la radioactivité à l’intérieur du site nucléaire - un des plus gros enjeu d’une installation nucléaire - mais aussi la protection des travailleurs contre une contamination et une surexposition aux rayonnements. Pourtant, EDF présentera l’incident comme un simple "non-respect d’une modification temporaire des spécifications techniques d’exploitation", et passera sous silence l’erreur de branchement.

Ce que dit EDF :

Non-respect d’une modification temporaire des spécifications techniques d’exploitation

Publié le 30/04/2020

Le 20 avril 2020, l’unité de production n°4 de la centrale de Dampierre-en-Burly est à l’arrêt pour maintenance programmée. Une opération de maintenance sur des tableaux électriques situés en zone non nucléaire de l’installation doit être réalisée, elle nécessite la coupure d’une des deux voies d’alimentation électrique.

Conformément aux règles de modification temporaire des spécifications techniques d’exploitation, cette opération nécessite la mise en place de dispositifs provisoires visant à assurer, le maintien de la mesure de la radioactivité ambiante [1] dans le bâtiment réacteur et d’autre part, la continuité des mesures d’activités à la cheminée du Bâtiment des Auxiliaires Nucléaires.

Lorsque la coupure électrique est effectuée, il est constaté que ces dispositifs provisoires n’ont pas été mis en place au préalable. Le personnel présent dans le bâtiment réacteur est évacué jusqu’à ce que les moyens de mesures de la radioactivité ambiante soient de nouveau opérationnelles. La surveillance de l’activité à la cheminée du Bâtiment des Auxiliaires Nucléaires a toujours été assurée par les chaînes de mesure de l’unité de production n°3.

Bien que cet événement n’ait eu aucune conséquence sur la sûreté des installations et sur la santé des personnels, il a été déclaré le 27 avril 2020 par la Direction de la centrale à l’ASN, comme événement significatif sûreté de niveau 1 sur l’échelle INES.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-dampierre/actualites/non-respect-d-une-modification-temporaire-des-specifications-techniques-d-exploitation


Ce que dit l’ASN :

Non-respect d’une mesure compensatoire prévue dans les spécifications techniques d’exploitation

Publié le 04/05/2020

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 27 avril 2020, l’exploitant de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté, relatif à l’indisponibilité de plusieurs chaînes de mesure du système de surveillance de la radioactivité du réacteur 4.

Les chaînes de mesure du système de surveillance de la radioactivité (KRT) permettent de surveiller les rejets radioactifs et les niveaux d’activité à l’intérieur des bâtiments et sur le site. Les chaînes concernées lors de cet événement sont dédiées au contrôle de la mesure d’activité dans l’enceinte du bâtiment du réacteur et à la cheminée du bâtiment des auxiliaires nucléaires commun aux réacteurs 3 et 4.

Le 20 avril 2020, le réacteur 4 était à l’arrêt pour maintenance et rechargement du combustible. Une opération de maintenance était prévue sur certains tableaux électriques, qui alimentent notamment les chaînes de mesure de la radioactivité. Conformément aux spécifications techniques d’exploitation, des balises mobiles de mesure de radioactivité ont été mises en place pour pallier la perte des chaînes de mesure principales durant l’opération de maintenance.

Une des étapes de l’opération de maintenance nécessitait la coupure d’alimentation électrique et a provoqué l’indisponibilité des chaînes de mesure principales conformément à l’attendu. Toutefois, les balises mobiles de mesure étaient raccordées de façon erronée aux mêmes tableaux électriques et ont également été privées d’alimentation électrique. L’ensemble des dispositifs de mesure de radioactivité concernés, fixes et mobiles, a donc été indisponible pendant deux heures. La surveillance de l’activité des rejets à la cheminée du bâtiment des auxiliaires nucléaires est toujours restée opérationnelle grâce aux chaînes de mesure de la radioactivité du réacteur 3.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois, l’événement a affecté la fonction de sûreté liée au confinement du réacteur. En raison de l’indisponibilité de systèmes de sûreté associés, l’ASN classe au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité - Description et niveaux ici - https://www.asn.fr/Lexique/I/INES).

Dès la détection de la perte des balises mobiles de mesure, le personnel présent dans le bâtiment réacteur a été rapidement évacué et les tableaux électriques ont été remis sous tension sous deux heures.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Non-respect-d-une-mesure-compensatoire-prevue-dans-les-specifications-techniques-d-exploitation


[1La mesure de radioactivité ambiante est réalisée par des « chaînes de mesure » qui assurent, en exploitation, la surveillance de l’activité pour le confinement des locaux et la radioprotection des agents.


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Dampierre-en-Burly

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
61