Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Cattenom : Détection de monochloramine dans une fosse d’écoulement de l’unité de production n° 1




31 juillet 2014


Dans le cadre d’un essai sur un circuit d’eau de traitement de l’aéroréfrigérant de l’unité de production n° 1, les équipes de la centrale ont mesuré le jeudi 31 juillet 2014 la présence de monochloramine dans une fosse située dans la partie non nucléaire des installations.


Ce que dit EDF :

Détection de monochloramine dans une fosse d’écoulement de l’unité de production n° 1
01/08/2014

La centrale de Cattenom a déclaré un évènement significatif environnement à l’Autorité de Sûreté Nucléaire le vendredi 1er août 2014. Dans le cadre d’un essai sur un circuit d’eau de traitement de l’aéroréfrigérant de l’unité de production n°1, les équipes de la centrale ont mesuré le jeudi 31 juillet 2014 la présence de monochloramine* dans une fosse située dans la partie non nucléaire des installations. Les 10m3 de monochloramine collectés dans la fosse d’écoulement ont été réinjectés dans l’aéroréfrigérant. Toutes les mesures effectuées dans les circuits de collecte des eaux d’écoulement dans le sol ainsi que dans les rejets montrent l’absence d’impact dans l’environnement.

*La monochloramine, utilisée pour le traitement de l’eau, est composée à 95% d’eau déminéralisée, 4% d’eau de javel et 1% d’ammoniaque.

https://energie.edf.com/nucleaire/carte-des-centrales-nucleaires/evenements-45876.html

Nos observations :

 Le modeste "traitement de l’eau" à la monochloramine consiste à limiter la prolifération d’une amibe tueuse d’homme par méningite foudroyante. Cette amibe a eu l’idée de se développer sur les condenseurs en acier inoxydables des centrales atomiques de génération "nouvelle".

 "4% de javel et 1 % d’ammoniaque" : ces petits pourcentages ont représenté, pour deux fois moins de réacteurs à Golfech (82), un rejet dans le fleuve des résidus de 54,6 tonnes d’ammoniaque et de 474,5 tonnes d’eau de javel pour 116 jours de traitement en 2012 (*).

(*) https://saint.aroman.marc.free.fr/Nucleaire/Bilans%20annuels%20Golfech/Bilan%20Golfech%202012.pdf


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Cattenom

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
106