Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Cattenom : Arrêt du réacteur 3 en raison d’un problème de démarrage d’un diesel de secours




29 mai 2017


Le 29 mai 2017, le réacteur 3 de la centrale de Cattenom a du être arrêté. Un essai périodique a en effet révélé qu’un des systèmes de démarrage d’un diesel de secours ne fonctionnait pas.


Ce que dit EDF :

Le 29/05/17

Mise à l’arrêt de l’unité de production n°3

Les équipes de la centrale de Cattenom réalisent régulièrement des tests sur les différents équipements des unités de production, appelés « essais périodiques ». Pour que ces tests soient considérés comme réussis, le matériel contrôlé doit satisfaire à différents critères techniques. Dans le cas contraire, nos règles d’exploitation prévoient que l’unité de production concernée peut être mise à l’arrêt.

Ainsi, le lundi 29 mai 2017 à 7h15, les équipes de la centrale nucléaire ont procédé à l’arrêt de l’unité de production n°3 suite à un essai périodique insatisfaisant réalisé sur l’un des deux diesels de secours de l’unité n°3 [1].

Cet essai a mis en évidence qu’un des deux systèmes de démarrage de ce diesel ne remplissait par les critères techniques requis.

Cet événement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-cattenom/actualites/mise-a-l-arret-de-l-unite-de-production-ndeg3


[1Chaque unité de production dispose de 5 sources d’alimentation électriques dont deux diesels redondants. Une seule source est suffisante pour garantir le fonctionnement des matériels de sûreté.


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener ! Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don