Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Cattenom : Arrêt automatique du réacteur 1

Un problème de capteur sur un générateur de vapeur




25 octobre 2019


Le 25 octobre 2019, le réacteur 1 de la centrale nucléaire de Cattenom (Grand Est) s’est arrêté alors qu’il était en plein fonctionnement. Selon EDF, c’est la panne d’un capteur de débit sur un générateur de vapeur* qui a déclenché l’arrêt automatique. Une information qui sera livrée 3 jours plus tard, à l’occasion de l’annonce du redémarrage.


Sachant que les générateurs de vapeur participent au refroidissement du combustible nucléaire, on comprend toute l’importance de surveiller de très près le bon fonctionnement de ces équipements, et donc l’importance d’avoir des capteurs fiables et en état de marche.

Cette nouvelle vient à la suite d’une série de problèmes sur le site nucléaire : 5 évènements significatifs pour la sûreté déclarés en moins d’un mois. Mauvais paramétrages, non qualités de maintenance, rechargement de combustible en ayant oublié de fermer l’enceinte de confinement... Aucun réacteur n’est épargné. Cette série est d’autant plus inquiétante que les "détections tardives" des problèmes sont récurrentes. Et d’autant plus surprenante pour ce qui concerne les avaries du réacteur 1 car celui-ci sort à peine d’un arrêt de plusieurs semaines pour maintenance et vérifications des équipements. De quoi avoir des doutes quant à la qualité et la fiabilité des opérations menées par EDF sur les installations de son site nucléaire transfrontalier.

Ce que dit EDF :

  • Arrêt automatique du réacteur de l’unité de production numéro 1 de la Centrale nucléaire de Cattenom

Publié le 25/10/2019

Vendredi 25 octobre, vers 9h30, l’unité de production n°1 de la centrale de Cattenom s’est arrêtée automatiquement.

Les équipes d’exploitation de la centrale nucléaire de Cattenom procèdent aux contrôles et au diagnostic, conformément à nos procédures, qui permettront de déterminer l’origine de l’événement et de redémarrer l’unité de production n°1 en toute sûreté et dans les meilleurs délais.

Cet arrêt n’a aucun impact sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement.

L’unité de production n°3 est actuellement en arrêt programmé pour maintenance et renouvellement du combustible.

Les unités n°2 et 4 sont en fonctionnement et alimentent le réseau électrique national.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-cattenom/actualites/arret-automatique-du-reacteur-de-l-unite-de-production-numero-1-de-la-centrale-nucleaire-de-cattenom

  • Reconnexion de l’unité de production numéro 1 de la Centrale nucléaire de Cattenom

Publié le 28/10/2019

Dans la nuit du 27 au 28 octobre 2019, les équipes de la centrale de Cattenom ont redémarré l’unité de production n°1. Celle-ci a été reconnectée au réseau électrique national le 28 octobre vers 6 heures du matin.

L’unité de production numéro 1 s’était arrêtée automatiquement le vendredi 25 octobre suite au dysfonctionnement d’un capteur de débit en sortie d’un générateur de vapeur, lors de la réalisation d’une baisse de charge engagée dans le cadre de l’application de nos spécifications techniques d’exploitation.

Cet arrêt n’a aucun impact sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement.

L’unité de production n°3 est actuellement en arrêt programmé pour maintenance et renouvellement du combustible.

Les unités n°2 et 4 sont en fonctionnement et alimentent le réseau électrique national.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-cattenom/actualites/reconnexion-de-l-unite-de-production-numero-1-de-la-centrale-nucleaire-de-cattenom


* Un générateur de vapeur (GV) est un échangeur thermique entre l’eau du circuit primaire, portée à haute température (320 °C) et à pression élevée (155 bars) dans le cœur du réacteur, et l’eau du circuit secondaire qui se transforme en vapeur et alimente la turbine. Chaque générateur de vapeur comporte plusieurs milliers de tubes en forme de U, qui permettent les échanges de chaleur entre l’eau du circuit primaire et l’eau des circuits secondaires pour la production de la vapeur alimentant la turbine. les réacteurs à eau sous pression de 900 MWe comportent 3 générateurs de vapeur, les réacteurs de 1 300 MWe comportent 4 GV. https://www.asn.fr/Lexique/G/Generateur-de-vapeur

Générateur de vapeur - Crédit ASN

La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Cattenom

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
105