Faire un don

Des accidents nucléaires partout

France : Bugey : Le système de protection du réacteur 4 mis à mal par EDF

Matériel hors-service, erreur de paramétrage, test faussé et détection tardive




22 novembre 2022


Ce n’est que 10 jours après avoir commencé le redémarrage du réacteur 4 de la centrale nucléaire du Bugey (Auvergne Rhône Alpes) que EDF s’est rendu compte qu’une partie du système de détection automatique des problèmes et d’arrêt d’urgence n’était pas opérationnel. Le matériel utilisé pour le tester 2 mois avant avait été mal calibré. Le test n’avait pas permis de voir le dysfonctionnement de l’équipement.


Comment se fait-il que EDF ait utilisé une base de données erronée pour régler son matériel de test ? Pourquoi cette erreur n’a pas été détectée ? Pourquoi EDF n’a pas tester son dispositif de protection du réacteur juste avant de le redémarrer au lieu de le faire 10 jours après ?
Le communiqué public de l’industriel ne livre aucune réponse à ces questions. Les faits ont été déclarés significatifs [1] pour la sûreté [2] aux autorités mi novembre 2022.

Ce que dit l’ASN :

Détection tardive de l’indisponibilité d’une chaine de protection du système de protection du réacteur

Publié le 22/11/2022

Centrale nucléaire du Bugey Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 16 novembre 2022, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté concernant le réacteur 4 de la centrale nucléaire du Bugey et relatif à la détection tardive de l’indisponibilité du système de protection du réacteur (RPR) à la suite du paramétrage erroné d’un testeur des chaînes de protection.

Le système RPR a pour principales fonctions la détection de situations anormales, l’arrêt automatique du réacteur et le déclenchement des systèmes de sauvegarde appropriés en situation accidentelle.

En septembre 2022, alors que le réacteur était déchargé, EDF a réalisé les essais périodiques, prévus tous les deux mois, des capteurs nécessaires à la génération des signaux de protection du réacteur. Ces essais ont été réalisés avec un testeur de réserve, le testeur utilisé habituellement étant hors service. Le système de protection du réacteur n’était alors pas requis par les spécifications techniques d’exploitation (STE) du réacteur.

Le 13 novembre 2022, alors que le réacteur était en cours de remontée en puissance après son arrêt pour rechargement, EDF a réalisé à nouveau ces essais périodiques, qui se sont avérés non satisfaisants pour une chaîne de protection du système RPR. Après analyse, EDF a identifié que la base de données utilisée pour paramétrer le testeur de réserve n’était pas conforme. Cette erreur de paramétrage remettait donc en cause la disponibilité de cette chaîne de protection depuis le précédent essai périodique, réalisé en septembre.

Cette chaîne de protection était requise par les STE depuis le passage du réacteur dans l’état « arrêt normal sur les générateurs de vapeur », le 3 novembre 2022.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les personnes et l’environnement. Toutefois, compte tenu de la détection tardive de l’indisponibilité d’une chaine de protection du système de protection du réacteur requise par les spécifications techniques d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

https://www.asn.fr/l-asn-controle/actualites-du-controle/installations-nucleaires/avis-d-incident-des-installations-nucleaires/detection-tardive-de-l-indisponibilite-d-une-chaine-de-protection


Ce que dit EDF :

Détection tardive de l’indisponibilité de chaines de mesure de puissance et de température sur le réacteur 4 de la centrale nucléaire du Bugey

Publié le 23/11/2022

EDF réalise des essais périodiques qui permettent de vérifier le bon fonctionnement des matériels. Les essais ont lieu tous les deux mois sur les capteurs de régulation de puissance et de température des réacteurs via l’utilisation de testeurs. Ces capteurs sont répartis sur 3 chaines de mesure redondantes.

Le 13 novembre 2022, l’unité de production n° 4 en cours de redémarrage suite à l’arrêt pour simple rechargement (ASR) de son réacteur.

Lors des essais de fonctionnement des capteurs de régulation de puissance et de température, un écart est apparu sur les valeurs indiquées par rapport aux valeurs attendues sur l’un des capteurs. Les investigations menées le 14 novembre ont permis d’identifier que le paramétrage du testeur, utilisé lors de l’essai périodique en septembre n’était pas conforme.

Dès la détection de cet écart de valeurs, les équipes de la centrale ont procédé à la vérification des capteurs contrôlés par le testeur présentant le défaut de paramétrage.

Après analyse, deux chaines de mesure sont considérées a posteriori indisponibles depuis les derniers essais périodiques réalisés en septembre 2022, ce qui n’est pas permis par les Règles générales d’exploitation.

Cet événement n’a pas eu de conséquence réelle sur la sûreté des installations : une des chaines de mesure est toujours restée disponible. En raison de la détection tardive de l’indisponibilité des chaines de mesure, cet événement, classé au niveau 1 de l’échelle INES, a été déclaré le 15 novembre à l’Autorité de sûreté nucléaire.

https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-du-bugey/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-du-bugey/detection-tardive-de-lindisponibilite-de-chaines-de-mesure-de-puissance-et-de-temperature-sur-le-reacteur-4-de-la-centrale-nucleaire-du-bugey


[1Événements significatifs : incidents ou accidents présentant une importance particulière en matière, notamment, de conséquences réelles ou potentielles sur les travailleurs, le public, les patients ou l’environnement. https://www.asn.fr/Lexique/E/Evenement-significatif

[2La sûreté nucléaire est l’ensemble des dispositions techniques et des mesures d’organisation relatives à la conception, à la construction, au fonctionnement, à l’arrêt et au démantèlement des installations nucléaires de base, ainsi qu’au transport des substances radioactives, prises en vue de prévenir les accidents ou d’en limiter les effets. https://www.asn.fr/Lexique/S/Surete-nucleaire


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s) concernée(s)

Bugey

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
151