Faire un don

Des accidents nucléaires partout

France : Blayais : Détection tardive d’une erreur de positionnement de grappes de commande du réacteur




27 mars 2014


Le 3 mars 2014, alors que le réacteur n° 2 de la centrale du Blayais était en cours de montée en puissance pour vérifier le bon fonctionnement des nouveaux générateurs de vapeur, l’exploitant a constaté que des groupes de grappes de commande du réacteur étaient trop insérés.


Ce que dit EDF :

Détection tardive d’un écart de positionnement des grappes de commande du réacteur de l’unité de production n° 2
06/03/2014

Depuis le 11 février 2014, l’unité de production n° 2 de la centrale nucléaire du Blayais est reconnectée au réseau électrique national, après son arrêt pour réaliser sa visite décennale et le remplacement de ses 3 générateurs de vapeur.

Ce remplacement impose notamment des essais après le redémarrage des installations. Dans le cadre de ces essais, qui ont eu lieu les 1er et 2 mars, une baisse de production est nécessaire.

Le 3 mars, à 6h30, le réacteur de l’unité de production n° 2 est à une puissance de 70%, et débute sa montée à 100% de puissance. L’extraction des grappes de commande de la puissance du réacteur* débute.

A 17h, un écart est détecté sur le positionnement de ces grappes dans le réacteur, par rapport à leur position requise. La puissance du réacteur est alors baissée de 100% à 88% de puissance afin de corriger l’écart. A 17h27, la situation est de nouveau conforme aux règles générales d’exploitation de la centrale.

Le même jour,l’analyse de l’événement a mis en évidence une insertion des grappes, débutée le 3 mars à 7h08, à un niveau inférieur à celui requis par les règles générales d’exploitation.

Cet événement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement. Il a été déclaré, le 5 mars 2014, par la centrale nucléaire duBlayais à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), au niveau 1 de l’échelle INES,qui en compte 7, en raison de la détection tardive de l’écart de positionnementdu matériel.

* Les grappes de commande, insérées plus ou moins profondément dans le coeur du réacteur, permettent de contrôler la réaction en chaîne (réglage de lapuissance fournie) ou de la stopper (arrêt du réacteur par chute des grappes).Les tubes des grappes comportent des matériaux absorbant fortement les neutrons.

https://energie.edf.com/nucleaire/carte-des-centrales-nucleaires/evenements-45862.html

Ce que dit l’ASN :

Détection tardive d’une erreur de positionnement de grappes de commande du réacteur
24/03/2014

Le 3 mars 2014, alors que le réacteur n° 2 de la centrale du Blayais était en cours de montée en puissance pour vérifier le bon fonctionnement des nouveaux générateurs de vapeur, l’exploitant a constaté que des groupes de grappes de commande du réacteur étaient trop insérés.

Les grappes de commande permettent de réguler la puissance du réacteur par un contrôle de la réaction de fission nucléaire. La position des grappes fixe la puissance du réacteur. Une insertion totale des grappes permet d’arrêter rapidement le réacteur. Conformément aux règles générales d’exploitation du réacteur, l’insertion des grappes de commande doit donc respecter certaines limites définies en fonction de la puissance thermique produite par le réacteur.

Du 24 août 2013 au 2 février 2014, le réacteur n° 2 a subi sa 3ème visite décennale. Au cours de cet arrêt, les trois générateurs de vapeur ont été remplacés. Les générateurs de vapeur sont des échangeurs thermiques entre l’eau du circuit primaire, portée à haute température et à pression élevée dans le cœur du réacteur, et l’eau du circuit secondaire, qui se transforme en vapeur et alimente la turbine.

Le 3 mars 2014, des essais consistant à faire des variations de la puissance nucléaire étaient en cours afin de vérifier le bon fonctionnement de ces nouveaux générateurs de vapeur.

Lors de la phase finale de remontée en puissance, les opérateurs de conduite ont modifié le calibrage de la position de certains groupes de commande afin de respecter la répartition optimale du flux neutronique. Lorsque la puissance nominale a été atteinte, les opérateurs se sont aperçus que certains groupes ne s’étaient pas complètement extraits du cœur, contrairement aux prescriptions des règles générales d’exploitation.

L’exploitant a alors mis en œuvre les actions nécessaires pour remettre en conformité la position des groupes de grappes concernés. Ces groupes sont restés insérés au-delà des limites fixées par les règles générales d’exploitation pendant plus de 10 heures.

Cet écart serait lié à l’absence de remise en conformité complète, avant la vérification du bon fonctionnement des générateurs de vapeur, du système de régulation des grappes de commande, qui avait fait l’objet d’une modification lors de la visite décennale.

L’exploitant a démontré que, du fait de cette situation de non conformité aux règles générales d’exploitation pendant plus de 10 heures, les marges de sécurité pour assurer le contrôle de la réaction nucléaire n’avaient pas été respectées pendant 20 minutes.

Du fait de l’absence d’évolution de la réaction nucléaire durant l’événement, celui-ci n’a pas eu de conséquence réelle sur le personnel, sur l’environnement et sur l’installation. Toutefois, compte tenu de sa détection tardive, il a été classé au niveau 1 de l’échelle internationale des événements nucléaires INES.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incidents-des-installations-nucleaires/Detection-tardive-d-une-erreur-de-positionnement-de-grappes-de-commande-du-reacteur


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s) concernée(s)

Blayais

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
80