Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Sortir du nucléaire n°87

Automne 2020

Changer

En bref... Et si on positivait ?

Automne 2020




Solaire : EDF se trompe

Dans un article de RSE magazine, on a pu lire : “En cherchant absolument dans le renouvelable un palliatif au nucléaire, la compagnie (NDLR : EDF) oublie que par principe les énergies renouvelables ne peuvent pas concurrencer en termes de production au km2. Mais qu’à l’inverse du nucléaire elles peuvent et doivent être disséminées sur le territoire et sur les infrastructures existantes de façon discrète. À chercher l’efficacité et la production massive, en oubliant les qualités propres du solaire ou du renouvelable, EDF risque de nous rendre allergiques aux nouveaux moyens de production“. Pour une fois que ce n’est pas nous qui le disons, on ne va pas s’en plaindre !

Source : RSE magazine


Le silence des éoliennes

Alors qu’elles gagnent en hauteur, en puissance et en diamètre de rotor, les éoliennes sont plus silencieuses. La plupart sont à présent équipées de “peignes“ qui abaissent le bruit aérodynamique de 2 à 3 décibels en moyenne. Les ingénieurs se sont inspirés des rapaces nocturnes qui volent en silence grâce à l’écartement des plumes en bout d’aile. Le profil des rotors a évolué permettant un écoulement plus fluide de l’air sur des pales plus souples et plus aérodynamiques. Les composants bruyants des nacelles ont été remplacés par des matériaux plus silencieux, et leurs parois équipées d’un isolant acoustique renforcé. Autre phénomène pris en compte dans les études environnementales de chaque nouveau projet l’effet cumulatif. Dans le sens des vents, deux parcs voisins peuvent engendrer un niveau de bruit qui, pris isolément, répond aux normes réglementaires, mais crée un impact acoustique cumulé supérieur.

Source : Actu Environnement


Quelle géothermie en Europe ?

L’association européenne de la géothermie (EGEC), a publié son rapport annuel sur le développement de la géothermie en Europe. Le marché européen de la génération d’électricité par la géothermie profonde est dominé par la Turquie (1 523 MWe), l’Italie (916 MWe) et l’Islande (754 MWe) qui produisent 97 % de l’électricité d’origine géothermique du continent. Fin 2019, 130 centrales productrices d’électricité étaient exploitées en Europe, 36 projets sont en développement et 124 en phase de planification. La puissance géothermique installée pourrait plus que doubler au cours des 5 à 8 prochaines années.

En ce qui concerne l’utilisation de la géothermie pour les réseaux de chaleur, l’Europe est un des principaux marchés. Dans ce secteur, la France est, après la Turquie et l’Islande, le leader européen avec une soixantaine de sites de production localisés en grande majorité dans le bassin parisien.

Source : Révolution Energétique


Blackouts en Californie : le mauvais procès fait aux renouvelables

Contrairement à ce que l’on a pu lire dans la presse les coupures de courant en Californie ne sont pas dues à la proportion croissante des énergies renouvelables. Tout d’abord car la part de l’éolien et du solaire en Californie est encore modeste, plus faible en tout cas que celle d’autres pays dont les réseaux sont très stables et résilients.

La hausse importante de la consommation, combinée à la baisse de la production des installations photovoltaïques et des parcs éoliens ne peuvent expliquer ces coupures car ces évènements étaient prévisibles. Mais pourquoi plusieurs producteurs californiens ont subitement interrompu la fourniture d’électricité à plus de 3 millions de clients ? Tout simplement car une centrale au gaz qui devait démarrer ne l’a pas fait et que celle qui devait prendre le relai non plus. Pour quelles raisons n’ont-elles pas démarré ?

Victimes de la canicule ? Opération spéculative visant à organiser la pénurie pour faire grimper les prix ? Les enquêtes lancées devraient permettre d’en savoir plus.

Source : Révolution Energétique

Solaire : EDF se trompe

Dans un article de RSE magazine, on a pu lire : “En cherchant absolument dans le renouvelable un palliatif au nucléaire, la compagnie (NDLR : EDF) oublie que par principe les énergies renouvelables ne peuvent pas concurrencer en termes de production au km2. Mais qu’à l’inverse du nucléaire elles peuvent et doivent être disséminées sur le territoire et sur les infrastructures existantes de façon discrète. À chercher l’efficacité et la production massive, en oubliant les qualités propres du solaire ou du renouvelable, EDF risque de nous rendre allergiques aux nouveaux moyens de production“. Pour une fois que ce n’est pas nous qui le disons, on ne va pas s’en plaindre !

Source : RSE magazine


Le silence des éoliennes

Alors qu’elles gagnent en hauteur, en puissance et en diamètre de rotor, les éoliennes sont plus silencieuses. La plupart sont à présent équipées de “peignes“ qui abaissent le bruit aérodynamique de 2 à 3 décibels en moyenne. Les ingénieurs se sont inspirés des rapaces nocturnes qui volent en silence grâce à l’écartement des plumes en bout d’aile. Le profil des rotors a évolué permettant un écoulement plus fluide de l’air sur des pales plus souples et plus aérodynamiques. Les composants bruyants des nacelles ont été remplacés par des matériaux plus silencieux, et leurs parois équipées d’un isolant acoustique renforcé. Autre phénomène pris en compte dans les études environnementales de chaque nouveau projet l’effet cumulatif. Dans le sens des vents, deux parcs voisins peuvent engendrer un niveau de bruit qui, pris isolément, répond aux normes réglementaires, mais crée un impact acoustique cumulé supérieur.

Source : Actu Environnement


Quelle géothermie en Europe ?

L’association européenne de la géothermie (EGEC), a publié son rapport annuel sur le développement de la géothermie en Europe. Le marché européen de la génération d’électricité par la géothermie profonde est dominé par la Turquie (1 523 MWe), l’Italie (916 MWe) et l’Islande (754 MWe) qui produisent 97 % de l’électricité d’origine géothermique du continent. Fin 2019, 130 centrales productrices d’électricité étaient exploitées en Europe, 36 projets sont en développement et 124 en phase de planification. La puissance géothermique installée pourrait plus que doubler au cours des 5 à 8 prochaines années.

En ce qui concerne l’utilisation de la géothermie pour les réseaux de chaleur, l’Europe est un des principaux marchés. Dans ce secteur, la France est, après la Turquie et l’Islande, le leader européen avec une soixantaine de sites de production localisés en grande majorité dans le bassin parisien.

Source : Révolution Energétique


Blackouts en Californie : le mauvais procès fait aux renouvelables

Contrairement à ce que l’on a pu lire dans la presse les coupures de courant en Californie ne sont pas dues à la proportion croissante des énergies renouvelables. Tout d’abord car la part de l’éolien et du solaire en Californie est encore modeste, plus faible en tout cas que celle d’autres pays dont les réseaux sont très stables et résilients.

La hausse importante de la consommation, combinée à la baisse de la production des installations photovoltaïques et des parcs éoliens ne peuvent expliquer ces coupures car ces évènements étaient prévisibles. Mais pourquoi plusieurs producteurs californiens ont subitement interrompu la fourniture d’électricité à plus de 3 millions de clients ? Tout simplement car une centrale au gaz qui devait démarrer ne l’a pas fait et que celle qui devait prendre le relai non plus. Pour quelles raisons n’ont-elles pas démarré ?

Victimes de la canicule ? Opération spéculative visant à organiser la pénurie pour faire grimper les prix ? Les enquêtes lancées devraient permettre d’en savoir plus.

Source : Révolution Energétique



Thèmes
Alternatives et sortie du nucléaire