Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Campagnes et mobilisations 2006

Campagnes et mobilisations nationales du Réseau "Sortir du nucléaire" en 2006


Loi 2006 sur les déchets nucléaires : N’empoisonnez pas la terre !

Déchets nucléaires sans solution : une remise en question de la filière EPR !




La filière électro-nucléaire présente à chacune de ses étapes des inconvénients majeurs : risque d’accidents (quels enseignements de Tchernobyl ?), contamination irrémédiable des sites d’exploitation, prolifération, transports à hauts risques... La liste est longue, l’électricité est chère, dans tous les sens du terme.

Les déchets vont continuer à s’accumuler, rendant la situation de plus en plus catastrophique.
Leur gestion est une telle impasse que plusieurs pays comme l’Allemagne, la Belgique ou la Suède ont décidé d’arrêter d’en produire en sortant du nucléaire.

Et si nous parlions démantèlement ?

Le programme nucléaire civil français aurait coûté - pour la seule construction du parc électronucléaire actuel - 150 milliards d’euros.
Pour nombre d’observateurs, le démantèlement de toutes les installations (centrales, installations contaminées telles le site de Marcoule, ou le centre de retraitement de La Hague...) nécessitera beaucoup, beaucoup d’argent... voire plus que les 150 milliards d’euros de construction !
La Cour des Comptes est en-deçà de la réalité en parlant de 20 à 30 milliards d’euros. Le seul démantèlement à ce jour de la toute petite et ancienne centrale de Brennilis (Bretagne) coûte déjà près d’un demi-milliard d’euros. Quid du coût de la gestion des déchets qui en résultent, encore inconnue à ce jour, et ce sur des milliers d’années ?
Au rythme où nous allons, et si de surcroît la France se lance dans un second programme nucléaire, le pays tout entier deviendra une immense poubelle nucléaire !

Sortir du nucléaire, c’est possible !

Si l’ensemble de la population mondiale souhaitait vivre comme notre pays, il faudrait trois planètes. Le nucléaire, c’est le gaspillage organisé de l’énergie !

Arrêtons cette fuite en avant, la France doit s’orienter vers un programme énergétique diversifié, respectueux de la vie et des générations futures.
L’urgence en matière d’énergie ? S’orienter rapidement vers d’autres modes de consommation basés sur la réduction, les économies et l’efficacité énergétique, ainsi qu’un programme ambitieux de développement des énergies renouvelables.

La filière électro-nucléaire présente à chacune de ses étapes des inconvénients majeurs : risque d’accidents (quels enseignements de Tchernobyl ?), contamination irrémédiable des sites d’exploitation, prolifération, transports à hauts risques... La liste est longue, l’électricité est chère, dans tous les sens du terme.

Les déchets vont continuer à s’accumuler, rendant la situation de plus en plus catastrophique.
Leur gestion est une telle impasse que plusieurs pays comme l’Allemagne, la Belgique ou la Suède ont décidé d’arrêter d’en produire en sortant du nucléaire.

Et si nous parlions démantèlement ?

Le programme nucléaire civil français aurait coûté - pour la seule construction du parc électronucléaire actuel - 150 milliards d’euros.
Pour nombre d’observateurs, le démantèlement de toutes les installations (centrales, installations contaminées telles le site de Marcoule, ou le centre de retraitement de La Hague...) nécessitera beaucoup, beaucoup d’argent... voire plus que les 150 milliards d’euros de construction !
La Cour des Comptes est en-deçà de la réalité en parlant de 20 à 30 milliards d’euros. Le seul démantèlement à ce jour de la toute petite et ancienne centrale de Brennilis (Bretagne) coûte déjà près d’un demi-milliard d’euros. Quid du coût de la gestion des déchets qui en résultent, encore inconnue à ce jour, et ce sur des milliers d’années ?
Au rythme où nous allons, et si de surcroît la France se lance dans un second programme nucléaire, le pays tout entier deviendra une immense poubelle nucléaire !

Sortir du nucléaire, c’est possible !

Si l’ensemble de la population mondiale souhaitait vivre comme notre pays, il faudrait trois planètes. Le nucléaire, c’est le gaspillage organisé de l’énergie !

Arrêtons cette fuite en avant, la France doit s’orienter vers un programme énergétique diversifié, respectueux de la vie et des générations futures.
L’urgence en matière d’énergie ? S’orienter rapidement vers d’autres modes de consommation basés sur la réduction, les économies et l’efficacité énergétique, ainsi qu’un programme ambitieux de développement des énergies renouvelables.



Dt

Ça peut aussi vous intéresser


Accueil - oct 2020
8 bonnes raisons d’être antinucléaire Raison n°6 : les droits humains
Informez vous - oct 2020
Des accidents nucléaires partout
Agenda - oct 2020
En manque de bulles ? Déambulons ! Pour dire Stop à la Folie du Nucléaire - Saint-Malo (35400)

Suivez-nous

               je m'inscris à la newsletter         

Réseau "Sortir du nucléaire"
9 rue Dumenge - 69317 Lyon cedex 04
Tél : 04 78 28 29 22



qui sommes-nous ? | plan du site | contact