Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Sortir du nucléaire n°84

Hiver 2020

Courrier des lecteurs

Hiver 2020




Ce nouvel espace vous est dédié, alors n’hésitez plus : contribuez, commentez, photographiez, faites-nous part de vos idées... contact-revue@sortirdunucleaire.fr ou par courrier à l’attention de La rédaction “Sortir du nucléaire“, 9 rue Dumenge, 69317 Lyon cedex 04

Ce trimestre nous avons reçu de nombreuses réactions à l’article de Terra Darwin L’électrique, l’avenir de l’automobile publié dans le dernier n° de la revue. Quelques extraits de vos réactions et de nos réponses :



Vous écrivez que : “...la France présente un mix énergétique peu émetteur de gaz à effet de serre grâce au nucléaire (75 % de l’énergie produite dans l’hexagone)...“. Or, c’est 75 % de l’énergie électrique produite en France. L’électricité, si je ne me trompe encore pas, ne représentant que 17 à 20 % de l’énergie totale en France. Ce qui ramène l’énergie nucléaire produite en France à 75 % de 20 % du total. La différence avec ce qui est écrit n’est pas mince.

Dominique A.

Vous avez tout à fait raison. C’est une erreur de la rédaction de Terra Darwin que nous avons omis de rectifier par une note de notre propre rédaction.


La France présente un mix énergétique peu émetteur en G E S grâce au nucléaire“ Oups, SDN fait donc l’éloge du nucléaire maintenant ? Et pas un mot sur le vecteur biogaz pour la mobilité (60% des trajets d’après Négawatt ). Vous comprendrez mon étonnement.

Dominique B.

Il fallait effectivement lire la suite du paragraphe qui précisait : “beaucoup considèrent à tort que ce système est non polluant […] Le recours au nucléaire va de pair avec la pollution des sols et des eaux dans les régions où l’uranium est extrait, et avec la production de déchets radioactifs ingérables […]“.

Et nous recherchons des spécialistes de la question du biogaz pour un éventuel futur article. Avis à nos lecteurs et lectrices.


J’ai été surpris et déçu en découvrant l’article “L’ électrique, l’avenir de l’automobile“. Laisser supposer que la voiture électrique puisse être l’avenir, en France, pays du tout nucléaire et dans SdN, là ça me dépasse ! La promotion en France de la voiture électrique, à grand renfort d’argent public, est avant tout faite pour assurer l’avenir de cette filière. Tout comme, dans les années 70, la promotion du chauffage électrique.

Emmanuel.

La vocation de cette revue est de mettre en débat. La situation de la France est tout à fait particulière avec le nucléaire, dans d’autres pays les renouvelables prennent le dessus. Par ailleurs, Réseau de transport d’électricité analyse que même avec un développement important des véhicules électriques il n’y aurait pas de hausse de la demande en électricité.

https://frama.link/RTE-electromobilite

Vous écrivez que : “...la France présente un mix énergétique peu émetteur de gaz à effet de serre grâce au nucléaire (75 % de l’énergie produite dans l’hexagone)...“. Or, c’est 75 % de l’énergie électrique produite en France. L’électricité, si je ne me trompe encore pas, ne représentant que 17 à 20 % de l’énergie totale en France. Ce qui ramène l’énergie nucléaire produite en France à 75 % de 20 % du total. La différence avec ce qui est écrit n’est pas mince.

Dominique A.

Vous avez tout à fait raison. C’est une erreur de la rédaction de Terra Darwin que nous avons omis de rectifier par une note de notre propre rédaction.


La France présente un mix énergétique peu émetteur en G E S grâce au nucléaire“ Oups, SDN fait donc l’éloge du nucléaire maintenant ? Et pas un mot sur le vecteur biogaz pour la mobilité (60% des trajets d’après Négawatt ). Vous comprendrez mon étonnement.

Dominique B.

Il fallait effectivement lire la suite du paragraphe qui précisait : “beaucoup considèrent à tort que ce système est non polluant […] Le recours au nucléaire va de pair avec la pollution des sols et des eaux dans les régions où l’uranium est extrait, et avec la production de déchets radioactifs ingérables […]“.

Et nous recherchons des spécialistes de la question du biogaz pour un éventuel futur article. Avis à nos lecteurs et lectrices.


J’ai été surpris et déçu en découvrant l’article “L’ électrique, l’avenir de l’automobile“. Laisser supposer que la voiture électrique puisse être l’avenir, en France, pays du tout nucléaire et dans SdN, là ça me dépasse ! La promotion en France de la voiture électrique, à grand renfort d’argent public, est avant tout faite pour assurer l’avenir de cette filière. Tout comme, dans les années 70, la promotion du chauffage électrique.

Emmanuel.

La vocation de cette revue est de mettre en débat. La situation de la France est tout à fait particulière avec le nucléaire, dans d’autres pays les renouvelables prennent le dessus. Par ailleurs, Réseau de transport d’électricité analyse que même avec un développement important des véhicules électriques il n’y aurait pas de hausse de la demande en électricité.

https://frama.link/RTE-electromobilite