Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Campagnes et mobilisations 2010

Campagnes et mobilisations nationales du Réseau "Sortir du nucléaire" en 2010


Communiqué du Réseau "Sortir du nucléaire"




Garde à vue abusive : contre les armes nucléaires, la protestation est légitime !



Jeudi 6 mai, une inspection citoyenne a été menée avec succès sur la base militaire de Taverny (Val d’Oise). Il s’agissait de dénoncer la construction par la France du M51, missile nucléaire développé en violation de l’article 6 du Traité de Non-Prolifération nucléaire (TNP). Taverny est en effet le centre de commandement de la Force Aérienne Stratégique, composante aérienne de la force de frappe nucléaire française.

Deux participants à cette inspection, qui sont parvenus à pénétrer sur le site militaire, ont été placés en garde à vue. Le Réseau « Sortir du nucléaire » dénonce avec vigueur cette atteinte aux libertés fondamentales. Protester pacifiquement contre le nucléaire n’est pas un délit, c’est un devoir. Depuis dix jours, différentes actions non-violentes ont été menées pour sensibiliser la population et faire pression sur les décideurs politiques, alors que se déroule à New-York la conférence sur le TNP. À Paris, sept personnes jeûnent depuis maintenant dix jours pour demander l’abolition des armes nucléaires. Elles seront reçues au cabinet du Ministre de la Défense ce vendredi 7 mai à 12h30, par M. Nicolas Niemtchinow, conseiller diplomatique d’Hervé Morin.

 12 h : rassemblement de soutien devant le Ministère de la Défense, 4, rue Saint Dominique 75007 PARIS.

 13 h : point presse sur place

Les jeûneurs ont reçu le soutien de nombreuses personnalités (dont Mgr Gaillot, Stéphane Hessel, Cabu, le sénateur Jacques Muller...).

Jeudi 6 mai, une inspection citoyenne a été menée avec succès sur la base militaire de Taverny (Val d’Oise). Il s’agissait de dénoncer la construction par la France du M51, missile nucléaire développé en violation de l’article 6 du Traité de Non-Prolifération nucléaire (TNP). Taverny est en effet le centre de commandement de la Force Aérienne Stratégique, composante aérienne de la force de frappe nucléaire française.

Deux participants à cette inspection, qui sont parvenus à pénétrer sur le site militaire, ont été placés en garde à vue. Le Réseau « Sortir du nucléaire » dénonce avec vigueur cette atteinte aux libertés fondamentales. Protester pacifiquement contre le nucléaire n’est pas un délit, c’est un devoir. Depuis dix jours, différentes actions non-violentes ont été menées pour sensibiliser la population et faire pression sur les décideurs politiques, alors que se déroule à New-York la conférence sur le TNP. À Paris, sept personnes jeûnent depuis maintenant dix jours pour demander l’abolition des armes nucléaires. Elles seront reçues au cabinet du Ministre de la Défense ce vendredi 7 mai à 12h30, par M. Nicolas Niemtchinow, conseiller diplomatique d’Hervé Morin.

 12 h : rassemblement de soutien devant le Ministère de la Défense, 4, rue Saint Dominique 75007 PARIS.

 13 h : point presse sur place

Les jeûneurs ont reçu le soutien de nombreuses personnalités (dont Mgr Gaillot, Stéphane Hessel, Cabu, le sénateur Jacques Muller...).


MENU

Ça peut aussi vous intéresser


Informez vous - oct 2021
Des accidents nucléaires partout
Accueil - sep 2021
Raison n°5 d’être antinucléaire : la démocratie
Des accidents nucléaires partout - aoû 2021
France : EPR de Flamanville : La centrale nucléaire rejette trop de gaz à effet de serre - EDF sous-estime les fuites et dépasse la limite

Suivez-nous

               je m'inscris à la newsletter         

Réseau "Sortir du nucléaire"
9 rue Dumenge - 69317 Lyon cedex 04
Tél : 04 78 28 29 22



qui sommes-nous ? | plan du site | contact