Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Campagnes et mobilisations 2004

Campagnes et mobilisations nationales du Réseau "Sortir du nucléaire" en 2004


Pour un vrai service public de l’électricité sans nucléaire

Comment sortir du nucléaire ?




Le nucléaire n’est pas le seul moyen de produire de l’électricité.

Dans une période de transition, il faut développer centrales thermiques classiques, centrales au gaz à cycle combiné, installations de cogénération, piles à combustible, etc., en favorisant les moins polluantes et les plus efficaces.

Il faut développer massivement les énergies renouvelables, peu polluantes et fortement créatrices d’emplois. Le soleil, l’eau, le vent sont inépuisables et permettent une vraie indépendance. Ce sont les vraies énergies de demain et il faut les mettre en oeuvre dès aujourd’hui. Actuellement, le nucléaire monopolise plus de 90 % des crédits de recherche. Pourquoi favoriser ainsi une énergie si problématique ? Il faut rééquilibrer ces budgets au profit des énergies alternatives, ce qui permettra d’accroître leurs performances et leur compétitivité. Elles pourront ainsi prendre toute leur place dans un proche avenir.

Et puis, avons-nous besoin de consommer autant d’électricité pour bien vivre ?

Consommer moins ? II y a des techniques pour cela. D’après une étude européenne, on peut diviser par deux sa consommation d’électricité - à confort égal - en utilisant des appareils économes, en supprimant les consommations cachées (veilles), en concevant des bâtiments économes...

Mais il faut voir plus loin.

Si nous souhaitons un monde durable, juste et en paix, il est temps de prendre conscience que l’énergie est précieuse. Notre avenir passe par l’adoption d’un mode de vie beaucoup plus économe en énergie et qui ne gaspille pas les ressources qui seront utiles aux prochaines générations.

Le nucléaire n’est pas le seul moyen de produire de l’électricité.

Dans une période de transition, il faut développer centrales thermiques classiques, centrales au gaz à cycle combiné, installations de cogénération, piles à combustible, etc., en favorisant les moins polluantes et les plus efficaces.

Il faut développer massivement les énergies renouvelables, peu polluantes et fortement créatrices d’emplois. Le soleil, l’eau, le vent sont inépuisables et permettent une vraie indépendance. Ce sont les vraies énergies de demain et il faut les mettre en oeuvre dès aujourd’hui. Actuellement, le nucléaire monopolise plus de 90 % des crédits de recherche. Pourquoi favoriser ainsi une énergie si problématique ? Il faut rééquilibrer ces budgets au profit des énergies alternatives, ce qui permettra d’accroître leurs performances et leur compétitivité. Elles pourront ainsi prendre toute leur place dans un proche avenir.

Et puis, avons-nous besoin de consommer autant d’électricité pour bien vivre ?

Consommer moins ? II y a des techniques pour cela. D’après une étude européenne, on peut diviser par deux sa consommation d’électricité - à confort égal - en utilisant des appareils économes, en supprimant les consommations cachées (veilles), en concevant des bâtiments économes...

Mais il faut voir plus loin.

Si nous souhaitons un monde durable, juste et en paix, il est temps de prendre conscience que l’énergie est précieuse. Notre avenir passe par l’adoption d’un mode de vie beaucoup plus économe en énergie et qui ne gaspille pas les ressources qui seront utiles aux prochaines générations.