Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Fukushima, la catastrophe nucléaire continue

Archives > Fukushima, suivi de la catastrophe - Archives 2011-2015

Chronologie du mois de novembre

4 novembre 2011 |




30 Novembre 2011

Le directeur de la centrale nucléaire de Fukushima, Masao Yoshida, a quitté son poste, ce lundi 28 novembre pour être hospitalisé. Il était présent sur le site depuis le séisme et le tsunami géant du 11 mars qui ont détruit une large partie des installations de la centrale. Masao Yoshida sera remplacé, selon l’operateur Tepco. Lequel refuse de confirmer la cause exacte de sa maladie.

https://www.rfi.fr/asie-pacifique/20111128-le-directeur-centrale-fukushima-hospitalise


La compagnie d’électricité japonaise du sud-ouest, Kyushu Electric Power, s’apprête à arrêter pour maintenance demain un de ses réacteurs nucléaires, le 45e mis hors service au Japon sur un total de 54.

Dans l’ensemble du Japon, sur un parc de 54 réacteurs, après l’arrêt de Takahama 2 la semaine dernière par Kansai Electric et Genkai 1 demain, seulement neuf tranches seront encore en service, trois supplémentaires devant en outre être mises à l’arrêt dans les prochaines semaines, tandis que nul ne sait quand seront réactivées celles déjà stoppées.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/11/30/97001-20111130FILWWW00446-japonnucleaire-un-reacteur-a-l-arret.php


29 Novembre 2011

D’après le le ministère japonais des Sciences qui vient tout juste de publier une carte, 8% du territoire japonais serait contaminé au césium radioactif soit 30 000 km2, c’est la superficie de la Belgique ou de la Bretagne.

https://globservateur.blogs.ouest-france.fr/archive/2011/11/29/fukushima-8-du-territoire-japonais-contamine-au-cesium-radia.html


27 Novembre 2011

Le prochain numéro du magazine américain National Georgraphic contiendra de nombreuses photos de la centrale de Fukushima prises par le photographe David Guttenfelder. Quelques extraits ont été mis en ligne sur leur site :

<nivoslider_doc|id=5170,5171,5172,5173,5174,5175,5176,5177,5178,5179,5180,5181,5182,5183,5184,5185,5186|captionOpacity=1|controlNav=true|effect=slideInLeft|width=500|height=400|imageBackcolor=000000>

https://ngm.nationalgeographic.com/2011/12/japan-nuclear-zone/inside-fukushima#/17


25 Novembre 2011

L’excellent et très alerte site web fukushima.over-blog.fr fait le point sur la contamination et son incidence sur des citoyens japonais.

 Norikazu Otsuka, un présentateur vedette de la télévision japonaise qui a mangé des légumes irradiés « pour montrer leur innocuité » dans un élan de patriotisme. Il a été diagnostiqué par son médecin comme ayant par la suite contracté une leucémie aiguë. On ne lui donne guère plus de 30% de chance de survie au delà de 5 ans.

 L’empereur du Japon Akihito et deux de ses filles Aiko et MAsako souffrent tous d’une forme atypique de pneumonie Il se trouve que le 5 novembre dernier, la famille impériale s’est rendue dans la préfecture de Fukushima. Les porte-paroles de la maison impériale ont déclaré que, pendant le voyage, ils ont acheté des légumes et des fruits sur le marché de Fukushima par solidarité, pour faire taire la « rumeur » selon laquelle les cultures locales de la région étaient dangereuses pour la santé. D’après les sources officielles : "Ils ont acheté des fraises, des champignons, des asperges et des brocolis."

La consommation de légumes potentiellement radioactifs aurait-elle un rapport avec les troubles respiratoires de l’empereur ?

On sait que les troubles respiratoires sont une des manifestations que l’on peut retrouver lors d’une irradiation aiguë.

Ces événements troublants bien qu’à prendre avec des pincettes quant à leur source radioactive sont à mettre en corrélation avec les données publiées par le gouvernement japonais montrant clairement une explosion en 2011 du nombre de cas de certaines pathologies par rapport aux années précédentes :

JPEG - 47.6 ko
pneumonies
JPEG - 31.2 ko
maladie main-pieds-bouche
JPEG - 31.5 ko
conjonctivite aigüe

Plus d’infos ici :

https://fukushima.over-blog.fr/article-les-effets-de-la-catastrophe-de-fukushima-sur-la-sante-89854801.html


21 Novembre 2011

La majorité des 160.000 Japonais évacués des environs de la centrale nucléaire après le tsunami attend toujours les indemnités promises par la compagnie Tepco, de plus en plus critiquée.

https://www.sortirdunucleaire.org/actualites/presse/affiche.php?aff=13059


18 Novembre 2011

Le Japon n’est pas à un héros près. En mai dernier, le premier ministre Naoto Kan renonçait à son salaire de 14 000 euros par mois pour entériner la part de responsabilité du gouvernement dans la crise post-Fukushima. Aujourd’hui, c’est au tour du ministre de l’Environnement. Goshi Hosono a en effet annoncé vendredi qu’il renonçait à ses 15 000 euros par mois. La raison de cet acte de bravoure ? Rattraper la bêtise d’un employé de son ministère qui n’avait rien trouvé de mieux que de jeter sur un terrain vague de la terre contaminée envoyée pour test par un habitant de Fukushima. La belle idée !

https://www.sortirdunucleaire.org/actualites/presse/affiche.php?aff=13041


Mardi 15 novembre

Les éléments radioactifs rejetés en mer progressent peu à peu en direction des États Unis.

Une carte google earth de la modélisation de la pollution maritime estimée dans le Pacifique nord depuis le 11 mars est disponible sur le site de l’ASR : https://www.asrltd.com/japan/plume.php


Samedi 12 novembre

Dans un souci de transparence, TEPCO a souhaité donner accès à la centrale à 30 journalistes vêtus de combinaisons intégrales de protection.

 Reportage du JT de France 2 sur la situation actuelle à la centrale accidentée.

 Photos des bâtiments prises par les journalistes : <nivoslider_doc|id=5005,5006,5007,5008,5009,5010|effect=slideInLeft|controlNav=false|height=400>


Dimanche 6 novembre

Le KEK de Tokyo détecte un pic de radioactivité causé par masse d’air radioactif en provenance de la région de Fukushima


Mercredi 02 novembre

Tepco espérait annoncer la fin du cauchemar Fukushima avant la fin de l’année. Un nouveau rebondissement pourrait contrecarrer les plans de l’opérateur énergétique japonais. Des traces de gaz xénon ont été détectées dans le réacteur numéro 2 de la centrale de Fukushima Daiichi, celle-là même dont les incidents à répétition terrorisèrent le monde entier au mois de mars dernier. La présence de ce gaz serait un indicateur qu’une fission se produit et, selon un responsable de Tepco cité par le « Asahi Shimbun », que des épisodes « temporaires, à petite échelle, de criticité », se produisent. « Toutefois, parce qu’il n’y a eu augmentation ni du niveau de température, ni du niveau de pression dans le coeur du réacteur, il n’y a pas de criticité majeure », poursuit Junichi Matsumoto. Un accident de criticité est le scénario du pire pour toutes les centrales nucléaires, puisqu’il implique une réaction en chaîne incontrôlée. C’est ce qui s’était produit à Tchernobyl.

https://www.parismatch.com/Actu-Match/Environnement/Actu/Une-fission-nucleaire-serait-survenue-dans-un-reacteur-de-Fukushima-349521/


Voir la chronologie du mois d’octobre 2011

30 Novembre 2011

Le directeur de la centrale nucléaire de Fukushima, Masao Yoshida, a quitté son poste, ce lundi 28 novembre pour être hospitalisé. Il était présent sur le site depuis le séisme et le tsunami géant du 11 mars qui ont détruit une large partie des installations de la centrale. Masao Yoshida sera remplacé, selon l’operateur Tepco. Lequel refuse de confirmer la cause exacte de sa maladie.

https://www.rfi.fr/asie-pacifique/20111128-le-directeur-centrale-fukushima-hospitalise


La compagnie d’électricité japonaise du sud-ouest, Kyushu Electric Power, s’apprête à arrêter pour maintenance demain un de ses réacteurs nucléaires, le 45e mis hors service au Japon sur un total de 54.

Dans l’ensemble du Japon, sur un parc de 54 réacteurs, après l’arrêt de Takahama 2 la semaine dernière par Kansai Electric et Genkai 1 demain, seulement neuf tranches seront encore en service, trois supplémentaires devant en outre être mises à l’arrêt dans les prochaines semaines, tandis que nul ne sait quand seront réactivées celles déjà stoppées.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/11/30/97001-20111130FILWWW00446-japonnucleaire-un-reacteur-a-l-arret.php


29 Novembre 2011

D’après le le ministère japonais des Sciences qui vient tout juste de publier une carte, 8% du territoire japonais serait contaminé au césium radioactif soit 30 000 km2, c’est la superficie de la Belgique ou de la Bretagne.

https://globservateur.blogs.ouest-france.fr/archive/2011/11/29/fukushima-8-du-territoire-japonais-contamine-au-cesium-radia.html


27 Novembre 2011

Le prochain numéro du magazine américain National Georgraphic contiendra de nombreuses photos de la centrale de Fukushima prises par le photographe David Guttenfelder. Quelques extraits ont été mis en ligne sur leur site :

<nivoslider_doc|id=5170,5171,5172,5173,5174,5175,5176,5177,5178,5179,5180,5181,5182,5183,5184,5185,5186|captionOpacity=1|controlNav=true|effect=slideInLeft|width=500|height=400|imageBackcolor=000000>

https://ngm.nationalgeographic.com/2011/12/japan-nuclear-zone/inside-fukushima#/17


25 Novembre 2011

L’excellent et très alerte site web fukushima.over-blog.fr fait le point sur la contamination et son incidence sur des citoyens japonais.

 Norikazu Otsuka, un présentateur vedette de la télévision japonaise qui a mangé des légumes irradiés « pour montrer leur innocuité » dans un élan de patriotisme. Il a été diagnostiqué par son médecin comme ayant par la suite contracté une leucémie aiguë. On ne lui donne guère plus de 30% de chance de survie au delà de 5 ans.

 L’empereur du Japon Akihito et deux de ses filles Aiko et MAsako souffrent tous d’une forme atypique de pneumonie Il se trouve que le 5 novembre dernier, la famille impériale s’est rendue dans la préfecture de Fukushima. Les porte-paroles de la maison impériale ont déclaré que, pendant le voyage, ils ont acheté des légumes et des fruits sur le marché de Fukushima par solidarité, pour faire taire la « rumeur » selon laquelle les cultures locales de la région étaient dangereuses pour la santé. D’après les sources officielles : "Ils ont acheté des fraises, des champignons, des asperges et des brocolis."

La consommation de légumes potentiellement radioactifs aurait-elle un rapport avec les troubles respiratoires de l’empereur ?

On sait que les troubles respiratoires sont une des manifestations que l’on peut retrouver lors d’une irradiation aiguë.

Ces événements troublants bien qu’à prendre avec des pincettes quant à leur source radioactive sont à mettre en corrélation avec les données publiées par le gouvernement japonais montrant clairement une explosion en 2011 du nombre de cas de certaines pathologies par rapport aux années précédentes :

JPEG - 47.6 ko
pneumonies
JPEG - 31.2 ko
maladie main-pieds-bouche
JPEG - 31.5 ko
conjonctivite aigüe

Plus d’infos ici :

https://fukushima.over-blog.fr/article-les-effets-de-la-catastrophe-de-fukushima-sur-la-sante-89854801.html


21 Novembre 2011

La majorité des 160.000 Japonais évacués des environs de la centrale nucléaire après le tsunami attend toujours les indemnités promises par la compagnie Tepco, de plus en plus critiquée.

https://www.sortirdunucleaire.org/actualites/presse/affiche.php?aff=13059


18 Novembre 2011

Le Japon n’est pas à un héros près. En mai dernier, le premier ministre Naoto Kan renonçait à son salaire de 14 000 euros par mois pour entériner la part de responsabilité du gouvernement dans la crise post-Fukushima. Aujourd’hui, c’est au tour du ministre de l’Environnement. Goshi Hosono a en effet annoncé vendredi qu’il renonçait à ses 15 000 euros par mois. La raison de cet acte de bravoure ? Rattraper la bêtise d’un employé de son ministère qui n’avait rien trouvé de mieux que de jeter sur un terrain vague de la terre contaminée envoyée pour test par un habitant de Fukushima. La belle idée !

https://www.sortirdunucleaire.org/actualites/presse/affiche.php?aff=13041


Mardi 15 novembre

Les éléments radioactifs rejetés en mer progressent peu à peu en direction des États Unis.

Une carte google earth de la modélisation de la pollution maritime estimée dans le Pacifique nord depuis le 11 mars est disponible sur le site de l’ASR : https://www.asrltd.com/japan/plume.php


Samedi 12 novembre

Dans un souci de transparence, TEPCO a souhaité donner accès à la centrale à 30 journalistes vêtus de combinaisons intégrales de protection.

 Reportage du JT de France 2 sur la situation actuelle à la centrale accidentée.

 Photos des bâtiments prises par les journalistes : <nivoslider_doc|id=5005,5006,5007,5008,5009,5010|effect=slideInLeft|controlNav=false|height=400>


Dimanche 6 novembre

Le KEK de Tokyo détecte un pic de radioactivité causé par masse d’air radioactif en provenance de la région de Fukushima


Mercredi 02 novembre

Tepco espérait annoncer la fin du cauchemar Fukushima avant la fin de l’année. Un nouveau rebondissement pourrait contrecarrer les plans de l’opérateur énergétique japonais. Des traces de gaz xénon ont été détectées dans le réacteur numéro 2 de la centrale de Fukushima Daiichi, celle-là même dont les incidents à répétition terrorisèrent le monde entier au mois de mars dernier. La présence de ce gaz serait un indicateur qu’une fission se produit et, selon un responsable de Tepco cité par le « Asahi Shimbun », que des épisodes « temporaires, à petite échelle, de criticité », se produisent. « Toutefois, parce qu’il n’y a eu augmentation ni du niveau de température, ni du niveau de pression dans le coeur du réacteur, il n’y a pas de criticité majeure », poursuit Junichi Matsumoto. Un accident de criticité est le scénario du pire pour toutes les centrales nucléaires, puisqu’il implique une réaction en chaîne incontrôlée. C’est ce qui s’était produit à Tchernobyl.

https://www.parismatch.com/Actu-Match/Environnement/Actu/Une-fission-nucleaire-serait-survenue-dans-un-reacteur-de-Fukushima-349521/


Voir la chronologie du mois d’octobre 2011