Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Nucléaire "civil", nucléaire "militaire" ?

entre les deux, la séparation est virtuelle.</

popup-text-6-a
Agissez avec nous !
Du 6 au 9 août, dates de commémoration des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki, le Réseau "Sortir du nucléaire" se mobilise au côté de nombreux collectifs et associations, afin de rappeler que nucléaire civil et nucléaire militaire sont inséparables et exiger l’abolition des armes nucléaires ! (...)
#TITRE
popup-text-6-0
Nucléaire civil = nucléaire militaire
Une dizaine de kilos de plutonium 239 permet de fabriquer une arme nucléaire. Un réacteur nucléaire produit chaque année 250 kilos de plutonium. Ainsi, en vendant la technologie nucléaire « civile », à un pays, on lui vend aussi la possibilité d’accès à la technologie militaire. Pour faire une bombe avec (...)
popup-text-6-1
Danger
20 000 bombes nucléaires sont en service en 2013, dont 300 pour la France, 2 000 armes nucléaires sont en état d’alerte permanent, prêtes à partir en quelques minutes. Des rapports déclassifiés ont récemment révélé que des erreurs ou des faux diagnostics avaient fait passer l’Humanité plusieurs fois au (...)
#TITRE
popup-text-6-2
Dissuasion ? Sécurité ?
Censée assurer notre sécurité, l’arme nucléaire est dite « de dissuasion » et de « non-emploi ». Pourtant, si cette « dissuasion » échoue, l’emploi de l’arme nucléaire est alors envisagé ! Justifier l’arme nucléaire comme garantie de « sécurité » est un argument qui favorise la prolifération : tous les pays (...)
#TITRE
popup-text-6-3
Des sites militaires partout
En France, les sites pour la recherche, la fabrication, les essais et le stockage des armes nucléaires sont réparties aux quatre coins du territoire, notamment à Brest (île Longue), Istres, Toulon, Valduc (Côte-d’Or), Le Barp (Gironde), Cherbourg, Moronvilliers (Marne), ou encore à Bruyères-le-Châtel (...)
#TITRE
popup-text-6-4
Armes à l’uranium appauvri
L’enrichissement de l’uranium génère un sous-produit qui n’est pas utilisable dans les réacteurs : l’uranium appauvri. Ce métal très dur et radioactif sert à fabriquer les têtes perforantes des armes antichars ; sa dispersion lors de l’explosion des chars en fait une arme dite « radiologique », bien (...)