Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Pour être utilisé dans les centrales nucléaires,

l’uranium doit subir de nombreuses transformations

qui engendrent de lourdes pollutions.

popup-text-2-a
Agissez avec nous !
Vous venez de découvrir le deuxième épisode, consacré à la transformation de l ’uranium, de notre série "Nucléaire : l’envers du décor" Vous venez de prendre conscience que les installations de la chaîne du combustible sont disséminées sur tout le territoire et entrainent des transports dangereux (...)
#TITRE
popup-text-2-0
Des usines partout en France
Les usines de transformation, de conversion de l’uranium et de fabrication du combustible nucléaire sont disséminées sur tout le territoire. De nombreux départements sont concernés par les risques et pollutions de ces installations. Comurhex Malvési, Aude : usine de transformation du yellow cake en (...)
#TITRE
popup-text-2-1
Déchets
Chacune de ces étapes, en plus d’être très polluante, produit des déchets radioactifs en grande quantité. Les exploitants n’ont aujourd’hui pas de solution pour leur gestion. Pour la plupart, ces déchets sont actuellement stockés sur les sites qui les ont produits et un grand flou demeure sur les stocks (...)
#TITRE
popup-text-2-2
Des transports dangereux incessants
Les différentes installations de transformation et de fabrication du combustibles étant disséminées sur tout le territoire, des convois radioactifs traversent chaque jour les 4 coins de l’hexagone, exposant les populations des communes traversées à des risques quotidiens et inacceptables. Ce sont des (...)
popup-text-2-3
Du Yellow cake au tetrafluorure d’uranium (UF4)
1. Du Yellow cake au tetrafluorure d’uranium (UF4) Après avoir été extrait de la roche dans des mines à l’autre bout de la planète, l’uranium est acheminé en France par bateau, sous forme de yellow cake, une pâte jaune. Une fois arrivé au port du Havre, de Sète ou de Fos, ce yellow cake est transporté (...)
popup-text-2-4
De l’hexafluorure d’uranium (UF6) à l’uranium enrichi
3. De l’hexafluorure d’uranium (UF6) à l’uranium enrichi Une fois ces deux étapes de transformation réalisées, l’uranium sera enrichi car l’uranium est trop pauvre en uranium 235 pour pouvoir être utilisé dans les réacteurs. En France, l’enrichissement est réalisé à l’usine George Besse, appartenant à (...)
popup-text-2-5
Incidents
De nombreux incidents et scandales sont recensés chaque année sur les installations de transformation de l’uranium. Le site de la Comurhex Malvési a par exemple connu une rupture de digue en 2004, qui a provoqué le rejet dans l’environnement de boues contaminées à l’uranium et au plutonium. Et (...)
popup-text-2-6
Du tetrafluorure d’uranium (UF4) à l’hexafluorure d’uranium (UF6)
2. Du tetrafluorure d’uranium (UF4) à l’hexafluorure d’uranium (UF6) L’uranium, sous forme d’UF4 est ensuite transporté par camion jusque l’usine Comurhex de Pierrelatte, sur le site du Tricastin dans la Drôme pour subir une nouvelle transformation. Après de nombreuses manipulations, qui elles aussi (...)
popup-text-2-7
De l’uranium enrichi au combustible nucléaire
4. De l’uranium enrichi au combustible nucléaire Une fois enrichi, l’uranium est ensuite acheminé (en général par le train, mais actuellement par camion, la voie ferrée étant en travaux) jusqu’à l’usine FBFC, à Romans-sur-Isère. Il y sera conditionné sous forme de pastilles qui seront placées dans des (...)