Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°48

Hiver 2010-2011

Nucléaire militaire

Missile nucléaire M51 : le procès est terminé, mais la prolifération atomique continue

Hiver 2010-2011




Le tribunal de Mont-de-Marsan a finalement dispensé de peine les sept activistes du collectif "Non au missile M51" qui avaient occupé un radar au CELM de Biscarrosse (Landes) le 1er décembre 2009.

Depuis 2006 et le premier essai du missile nucléaire M51, les inspecteurs citoyens du collectif "Non au missile M51" tentent d’empêcher ces tirs d’essai en intervenant physiquement sur place ou en essayant de perturber le bon fonctionnement des instruments de mesure du Centre d’essai de lancement de missiles (CELM) : occupation du radar ou lâchers de ballons métallisés.



Par leurs actions, les inspecteurs citoyens dénoncent la violation délibérée, par la France, des accords et traités internationaux en matière d’armement nucléaire. En ratifiant, en particulier, le Traité de Non-Prolifération des armes nucléaires, la France s’est engagée à rentrer dans la voie du désarmement nucléaire et à ne pas attribuer de nouvelles missions à son armement nucléaire. Pourtant notre pays renouvelle et "modernise" entièrement son arsenal nucléaire, avec des armes de performance et de portée plus importantes.

La dispense de peine des activistes renforce la détermination des antinucléaires à mener toutes les actions nécessaires, dans le respect de la non-violence, pour obtenir simplement l’application du droit international.

Alors que la France a signé avec l’Angleterre des traités de défense et de coopération scientifique dans le nucléaire militaire, il faut rappeler que la voie de la raison et de la paix passe plus que jamais par le désarmement nucléaire.


Par leurs actions, les inspecteurs citoyens dénoncent la violation délibérée, par la France, des accords et traités internationaux en matière d’armement nucléaire. En ratifiant, en particulier, le Traité de Non-Prolifération des armes nucléaires, la France s’est engagée à rentrer dans la voie du désarmement nucléaire et à ne pas attribuer de nouvelles missions à son armement nucléaire. Pourtant notre pays renouvelle et "modernise" entièrement son arsenal nucléaire, avec des armes de performance et de portée plus importantes.

La dispense de peine des activistes renforce la détermination des antinucléaires à mener toutes les actions nécessaires, dans le respect de la non-violence, pour obtenir simplement l’application du droit international.

Alors que la France a signé avec l’Angleterre des traités de défense et de coopération scientifique dans le nucléaire militaire, il faut rappeler que la voie de la raison et de la paix passe plus que jamais par le désarmement nucléaire.



MENU

Thèmes
Nucléaire militaire